Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message: CROI 2014 Boston  MessagePosté le: 01 Mar 2014 - 09:31
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
La CROI, édition 2014, se déroule du 3 au 6 mars, à Boston



La CROI (pour Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections) est la plus importante conférence scientifique annuelle sur le VIH et les infections opportunistes.

Très scientifique et très pointue, cette conférence se divise traditionnellement en deux parties : l’une qui porte sur la recherche fondamentale, la seconde sur la recherche clinique qui concerne plus directement les personnes avec un traitement

Au menu de cette 21ème édition, on attend de nombreux résultats d’études cliniques sur l’hépatite C, dont la prise en charge a pris un tournant avec l’arrivée, notamment, des antiviraux à action directe.

Côté VIH, sont attendus des résultats sur des essais portant sur la Prep, des données sur des essais de prévention de la transmission de la mère à l’enfant (PTME), des résultats d’essais cliniques sur le VIH, bien entendu et les avancées de la recherche sur Cure. Des milliers de congressistes sont attendus, il s’agit principalement de chercheurs fondamentaux et de médecins qui sont le plus souvent des cliniciens-chercheurs ; mais aussi quelques militants associatifs.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: CROI 2014 Boston  MessagePosté le: 01 Mar 2014 - 09:51
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Programmation

http://www.croi2014.org/sites/default/f ... glance.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: CROI 2014 Boston  MessagePosté le: 01 Mar 2014 - 10:02
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
ONUSIDA déclare 1 Mars Zéro Day discrimination

ONUSIDA cette semaine a débuté la première Journée discrimination zéro, un effort de promotion de la dignité de toutes les personnes vivant avec le VIH », peu importe à quoi ils ressemblent, d'où ils viennent, ou qu'ils aiment." Groupes stigmatisés y compris les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les travailleurs du sexe et les personnes qui utilisent des drogues portent le plus lourd fardeau de l'épidémie dans le monde entier.


La journée est particulièrement pertinente étant donné les lois anti-homosexuels récemment en Russie, le Nigeria, l'Ouganda et que les avocats disent entravent les efforts de prévention du VIH et de fournir des services aux personnes vivant avec la maladie.

Jour zéro discrimination qui sera célébrée 1 Mars 2014

Genève - le 27 Février 2014 - le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, a lancé le Jour Zéro discrimination le 27 Février avec un événement majeur à Pékin, la Chine a soutenu par la Fondation chinoise ruban rouge, Hanergy Group Holding, le gouvernement chinois, la société civile et des célébrités. Des événements similaires sont prévus pour les jours qui ont précédé le 1er Mars 2014 au pays à travers le monde. Jour zéro discrimination est un appel à tous les peuples de promouvoir et de célébrer le droit de chacun de vivre une vie pleine de dignité - peu importe à quoi ils ressemblent, d'où ils viennent ou qu'ils aiment. Le symbole de discrimination zéro est le papillon, largement reconnu comme un signe de la transformation.

Lors de l'événement Zéro Day discrimination à Beijing, Li Hejun, président et chef de la direction de Hanergy Group Holding; Gu Yanfen, secrétaire général de la Fondation chinoise ruban rouge, et M. Sidibé a prononcé une allocution d'ouverture. James Chau, présentateur de nouvelles à la Télévision centrale de Chine et ambassadeur itinérant de l'ONUSIDA nationale, a animé une table ronde sur la discrimination. L'événement s'est terminé avec plus de 30 chefs d'entreprise de signer un engagement à éliminer la discrimination en milieu de travail.

«La riposte au sida a lui-même enseigné au monde formidables leçons de tolérance et de compassion", a déclaré M. Sidibé. «Nous savons que la fois le droit à la santé et le droit à la dignité appartiennent à tout le monde. Travaillant ensemble, nous pouvons nous-mêmes, nos communautés et notre monde transformer pour atteindre zéro discrimination».

Travailler avec lauréat du prix Nobel de la paix et l'avocat mondial de l'ONUSIDA pour discrimination zéro Daw Aung San Suu Kyi, l'ONUSIDA a lancé la campagne # zerodiscrimination en Décembre 2013 lors de la Journée mondiale du sida.

«Les gens qui sont discriminatoires à réduire le monde des autres, ainsi que leur propre", a déclaré Aung San Suu Kyi. «Je crois que dans un monde où tout le monde peut fleurir et s'épanouir."

De nombreuses célébrités internationales ont rejoint l'appel à zéro discrimination, l'enregistrement des messages vidéo et de prendre des photos avec le signe du papillon. Les personnalités comprennent Ambassadeur itinérant d'ONUSIDA Annie Lennox, star du football international David Luiz, actrice et activiste Michelle Yeoh, et SAS la Princesse Stéphanie de Monaco.

"Hanergy reconnaît le droit de tous les employés de vivre une vie de dignité, sans discrimination", a déclaré M. Li. «Avec l'appui de l'ONUSIDA, Hanergy a travaillé à développer la formation du personnel sur le VIH et la discrimination pour tous les employés, et a intégré le contenu anti-discrimination dans les politiques de recrutement de l'entreprise."

Le secteur privé joue également un rôle important dans la commémoration Zéro Day discrimination en Afrique du Sud, où dans le cadre d'un partenariat de longue date avec l'ONUSIDA, la Standard Bank mène un lecteur de médias sociaux autour de la journée. Les près de 3,5 millions d'abonnés de Airtel, le plus grand fournisseur de services de téléphonie mobile au Malawi recevront un message à la discrimination zéro le 1er Mars. Au Myanmar, deux équipes de football majeurs, en collaboration avec la Ligue Nationale de Football du Myanmar et de la Fédération fera une promesse d'appuyer toute discrimination zéro lors d'un match au stade national de football à Yangon. A Minsk, en Biélorussie, un dialogue interactif sur la promotion de la discrimination zéro dans la région aura lieu avec les jeunes; participants comprendront chanteuse pop Teo. Un événement similaire organisé par des personnes vivant avec le VIH ainsi que les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les transgenres aura lieu dans un parc central de la ville de San Pedro Sula, au Honduras.



Plus d'informations sont disponibles sur:

http://translate.google.com/translate?d ... titis.com/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: CROI 2014 Boston  MessagePosté le: 01 Mar 2014 - 10:28
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Faible numération des CD4 malgré la suppression virale liée à un risque plus élevé de décès

Les Personnes séropositives qui ont une mauvaise récupération des lymphocytes T CD4 sous traitement antirétroviral (ART) ont une mortalité plus élevée que ceux avec une bonne réponse immunologique, même si elles ont atteint une charge virale indétectable, selon une étude publiée dans le Janvier 22 édition de l'avance de Clinical Infectious Diseases .

La médecine est généralement en mesure de supprimer la réplication du VIH, mais même lorsque la charge virale devient indétectable certaines personnes n'éprouvent pas une bonne récupération de cellules CD4 et peut rester à risque de maladie opportuniste et d'autres effets indésirables.

Frederik Engsig de Rigshospitalet Hôpital Universitaire de Copenhague et ses collègues avec la collaboration de la thérapie antirétrovirale cohorte (ART-CC) et la collaboration de l'observation du VIH recherche épidémiologique Europe (COHERE) dans EuroCoord visait à identifier les facteurs de risque de l'échec à atteindre un taux de CD4 supérieur à 200 cellules / mm 3 après 3 ans de suppression virale soutenue, ainsi que l'association entre la récupération des cellules CD4 et de la mortalité ultérieure.

Cette analyse a inclus 5550 adultes séropositifs sous antirétroviraux dans 2 grandes collaborations internationales avec plus de 50 cohortes en Europe et en Amérique du Nord. Ils avaient la charge virale supprimée à <500 copies / mL pendant plus de 3 ans, avec un taux de CD4 <200> 200 cellules / mm 3, malgré la suppression virale.
Taux de CD4 initial plus faible, combinaison TAR après 1998, et plus de temps de TAR au début de la suppression virale étaient également des facteurs de risque de ne pas atteindre> 200 cellules / mm 3.
Un total de 175 participants (3%) est mort au cours du suivi.
Les taux de mortalité étaient de 8% pour les personnes qui avaient <200 cellules / mm 3 après 3 ans de suppression virale par rapport à 2% pour ceux qui ont une bonne récupération de cellules CD4.
Les gens qui avaient toujours <200> 200 [cellules / mm 3] ont considérablement augmenté la mortalité à long terme."

Ils ont ajouté que ces résultats soutiennent les efforts visant à développer le diagnostic précoce et l'initiation du traitement antirétroviral avant de graves dommages au système immunitaire se produit. Ils ont également recommandé que les personnes ayant un taux toujours bas CD4 doivent être surveillés pour des maladies opportunistes et autres maladies telles que les cancers non liés au SIDA.

28/02/14

Référence

FN Ensig, R Zangerle, O Katsarou, et al. La mortalité à long terme chez les individus VIH-positifs Virally débrayé pour> 3 ans Avec incomplète CD4 récupération,

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: CROI 2014 Boston  MessagePosté le: 01 Mar 2014 - 10:35
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Transformer des cellules de peau en cellules de foie

SAN FRANCISCO, CA 23-Février, 2014-La puissance de la médecine régénératrice permet maintenant aux scientifiques de transformer des cellules de peau en cellules qui ressemblent étroitement à des cellules cardiaques, cellules du pancréas et même des neurones. Cependant, une méthode pour produire des cellules qui sont en pleine maturité, une condition essentielle pour sauver des vies thérapies se sont révélées beaucoup plus difficile. Mais maintenant, les scientifiques de l'Institut Gladstone et l'Université de Californie, San Francisco (UCSF), ont fait une percée importante: ils ont découvert un moyen pour transformer des cellules de la peau en maturité, pleinement cellules du foie qui fleurissent sur ​​leur propre, même après être transplantées dans des animaux de laboratoire modifiées pour mimer une insuffisance hépatique.

http://translate.google.com/translate?d ... titis.com/

En Anglais :

http://translate.google.com/translate?h ... amp;anno=2

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
pierre1936
Sujet du message: salut  MessagePosté le: 01 Mar 2014 - 10:52
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 744

hyper interessant, merci fil ! Wink

_________________
génotype 1
infectée VHC vers 1990/91
en tri téla 24sem du 29/07 au 12/01/14
RVS 12 OK
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: salut  MessagePosté le: 03 Mar 2014 - 15:40
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
VIH: L’étude des anticorps ouvre une voie prometteuse vers le vaccin

Cette recherche menée par les scientifiques des US National Institutes of Health qui révèle comment le système immunitaire produit un puissant anticorps capable de bloquer l'infection par le VIH des cellules en ciblant un site spécifique du virus, ouvre la voie vers un vaccin plus efficace qui pourrait générer des anticorps neutralisants ciblés sur ce même site. Ces travaux, présentés dans la revue Nature, semblent surmonter l’obstacle principal rencontré par les précédents candidats, soit la mutation rapide du virus.

L'étude menée par des scientifiques de l'Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID-NIH), de l'Université Columbia et u Centre pour la Lutte contre le sida de la recherche en Afrique du Sud (CAPRISA) soutient l’hypothèse qu’un vaccin induisant des anticorps puissants ciblés sur ce site stable « V1V2 » du virus pourrait induire une protection efficace contre l'infection à VIH. L'analyse des résultats d'un précédent essai clinique du seul vaccin expérimental contre le VIH à ce jour à avoir démontré une efficacité modérée suggère également que les anticorps ciblés sur V1V2 apporteraient la protection recherchée.

Isoler l’anticorps neutralisant chez un patient: Les chercheurs ont d’abord identifié un bénévole infecté par le VIH et participant à la cohorte CAPRISA qui avait naturellement développé, après plusieurs mois d’infection, ces anticorps neutralisants, nommés CAP256 - VRC26, dirigés contre le site V1V2 du VIH. Les chercheurs ont analysé des échantillons de sang de ce patient, entre 15 semaines et 4 ans après l'infection. Ainsi, les scientifique ont pu identifier la constitution génétique de la forme originale de l'anticorps, identifier les structures d'un certain nombre de formes intermédiaires adoptées par l'anticorps au cours de ses mutations et reconstituer l'interaction entre le virus et l’anticorps jusqu’à sa forme « mature » nommée CAP256 - VRC26.

Vers un vaccin capable d’induire CAP256 - VRC26 : L'étude révèle ainsi qu’après un petit nombre de mutations, CAP256 - VRC26 est capable de neutraliser une proportion significative de souches de VIH connues suggérant l’efficacité d’un vaccin dirigé vers ce site (V1V2). Les scientifiques seraient d’ailleurs déjà à pied d’œuvre sur un ensemble de composants de vaccins permettant d’induire ces anticorps neutralisants ciblés sur V1V2.

http://www.santelog.com/news/VIH-sida-V ... irelasuite

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
pat-leon
Sujet du message: salut  MessagePosté le: 03 Mar 2014 - 22:47
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris
AbbVie to Present Late-breaker PEARL-III Study in Patients with Chronic Hepatitis C at the 21st Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections

BOSTON, March 3, 2014 /PRNewswire/ -- The first detailed results from AbbVie's (NYSE: ABBV) pivotal phase III study, PEARL-III, were presented today as part of the 21st Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections (CROI) press conference and will also be presented as a late-breaker at the conference on March 4. PEARL-III evaluated the efficacy and safety of 12 weeks of treatment with AbbVie's investigational therapy with or without ribavirin (RBV) in non-cirrhotic, adult patients with chronic genotype 1b (GT1b) hepatitis C virus (HCV) infection who were new to treatment.

http://www.bioportfolio.com/news/articl ... ronic.html

_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mar 2014 - 05:34
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Abbvie a presenté l'étude PEARL-III chez des patients atteints d'hépatite C chronique lors de la 21e Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes

- SVR (12) le taux de 99 % avec et sans ribavirine ont été obtenus dans le génotype 1b patients nouveau traitement

- Les taux de réponse dans PEARL-III étaient également élevés dans les caractéristiques des patients spécifiques, tels que le sexe, la race et la génétique

BOSTON, le 3 Mars, 2014 / PRNewswire / - Les premiers résultats détaillés de AbbVie (NYSE: ABBV) étude pivot de phase III, PEARL-III, ont été présentés aujourd'hui dans le cadre de la 21e Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI)conférence de presse et sera également présentée comme une fin de disjoncteur à la conférence le 4 Mars. PEARL-III a évalué l'efficacité et la sécurité des 12 semaines de traitement avec traitement expérimental de AbbVie avec ou sans ribavirine (RBV) en non-cirrhotiques, patients adultes atteints de génotype 1b chronique (GT1b) de virus de l'hépatite C (VHC) qui étaient nouvelles pour le traitement .

L'étude PEARL-III a atteint ses critères d'évaluation primaires et secondaires. Dans l'étude 419 patients, soutenue taux de réponse virologique 12 semaines après le traitement (SVR 12) de 99,5 et 99,0 % ont été atteints avec le régime AbbVie avec et sans RBV, respectivement. Aucun arrêt de médicaments de l'étude en raison d'effets indésirables.

"Les résultats de PEARL-III sont encourageants, car ils démontrent la régime de AbbVie peut atteindre des taux élevés de SVR, avec et sans ribavirine sur plusieurs caractéristiques des patients dans ceux avec le génotype 1b infection chronique de l'hépatite C», a déclaré Peter Ferenci, MD, professeur de gastro-entérologie et hépatologie de l'Université de médecine de Vienne.

PEARL-III sur des patients dans les différentes caractéristiques démographiques et. Les taux de réponse chez les patients présentant certaines caractéristiques (sexe masculin, de race noire et IL28B génotypes non-CC) ont été examinés, comme ces populations de patients ont été historiquement associée à avoir une diminution de la réponse au traitement. Taux de réponse élevés ont été observés dans tous les patients de l'étude, y compris ceux avec ces caractéristiques.

«Nous sommes enthousiasmés par les résultats solides PEARL-III qui démontrent le régime AbbVie atteint des taux de RVS de haut avec aucun abandon pour cause d'effets indésirables chez les patients nouvelles au traitement d'une infection génotype 1b," a déclaré Scott Brun, MD, vice-président, développement pharmaceutique, AbbVie. "De plus, avec ces données, nous continuons d'être sur la bonne voie pour commencer soumissions réglementaires majeurs dans le deuxième trimestre de 2014. AbbVie continuera à divulguer phase supplémentaire détaillée III résultats de l'étude lors de congrès scientifiques futures et dans des publications."

À propos de l'étude M13-961 (PEARL-III)

PEARL-III est un multi-centre mondial, en double aveugle, contre placebo, randomisée pour évaluer l'efficacité et la sécurité des 12 semaines de traitement avec le régime de AbbVie avec et sans RBV en non cirrhotique, GT1b infectés par le VHC, le traitement naïves patients adultes.

La population de l'étude comprenait 419 patients GT1b naïfs de traitement sans preuve de la cirrhose du foie: 209 patients randomisés dans le régime sans RBV pendant 12 semaines, et 210 patients randomisés dans le traitement avec la ribavirine pendant 12 semaines. Après 12 semaines de traitement, 99,0 % recevant le régime sans RBV (n = 207/209) et 99,5 % recevant le régime avec RBV (n = 209/210) réalisé SVR 12. Les patients dans le bras de traitement sans RBV ont reçu un placebo en remplacement de RBV.

Les patients atteints de différentes caractéristiques démographiques et ont été inclus dans l'étude, y compris le sexe, la race (noir vs non-noir), l'origine ethnique Hispanique / Latino, l'âge, la région géographique, l'indice de masse corporelle (IMC), le stade de fibrose hépatique, le génotype IL28B et virale charge.

Partout bras de traitement dans PEARL-III, il y avait pas de rechutes documentés dans les 12 semaines après le traitement. Aucun échec virologique sous traitement ont eu lieu dans le groupe de traitement sans RBV et un seul échec virologique ont eu lieu dans le bras de traitement avec la ribavirine. Bien que tous les patients de l'étude ont achevé leur traitement, deux patients dans le bras sans RBV ont été perdus de vue et donc ont été considérés comme des échecs de traitement.

Les événements indésirables les plus fréquemment rapportés (> 10 % chaque bras) étaient des maux de tête, fatigue, prurit, nausées et asthénie, prurit et nausées survenant à une fréquence statistiquement plus élevée dans le bras de traitement avec la ribavirine par rapport au bras sans RBV. L'anémie est survenue plus fréquemment chez les patients du bras contenant RBV-une anémie cliniquement significative nécessitant des réductions de dose RBV survenant dans 9 % de ces patients.

Informations supplémentaires sur la phase III des études de AbbVie peut être trouvé sur www.clinicaltrials.gov .

http://translate.google.fr/translate?hl ... 6bih%3D702

















Slide :


PEARL III: SVR &GreaterEqual;99% After 12 Wks of ABT-450/r/267 + ABT-333 ± RBV in Treatment Naïve HCV GT1b Infection

http://www.croiwebcasts.org/console/pla ... audio&

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 05 Mar 2014 - 03:05; édité 1 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mar 2014 - 07:29
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Infos supprimées à la demande de l'éditeur Edimark...

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 20 Déc 2014 - 02:04; édité 1 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mar 2014 - 07:40
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
CROI 2014: Le rôle de l'interféron dans la réponse au VIH [VIDEO]

Bien que l'interféron est une norme de soins pour l'hépatite C, les chercheurs en apprennent davantage sur son rôle en matière de VIH, conférence vice-président Julie Overbaugh déclaré lors d'une conférence de presse le jour de la 21e Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes ouverture ( CROI 2014) cette semaine à Boston.


Interféron et sa relation avec le VIH feront l'objet de conférences plénières, des sessions d'exposés oraux, et un symposium lors de la réunion de cette année.


<object width="420" height="315"><param name="movie" value="//www.youtube.com/v/KoZ3T6uOauM?hl=fr_FR&amp;version=3"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="//www.youtube.com/v/KoZ3T6uOauM?hl=fr_FR&amp;version=3" type="application/x-shockwave-flash" width="420" height="315" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"></embed></object>

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mar 2014 - 10:49
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Pour voir les webcasts et slides en Anglais c'est ici :

http://www.croi2014.org/

Cliquer sur " Scientific program" et ensuite sur "CROI Webcast"

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mar 2014 - 16:21
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Sofosbuvir + Ledipasvir Génotype 1

Boston le 04 Mars 2014

12 semaines la réponse virologique soutenue a été signalé dans deux cohortes de patients traités pendant 6 semaines avec la thérapie de combinaison antivirale directe effet, selon les résultats présentés ici à la Conférence de 2014 sur les rétrovirus et les infections opportunistes.

L'objectif de l'étude était d'évaluer l'innocuité et l'efficacité de trois combinaisons d'agir antivirale directe (DAA) des agents dans une cohorte de 60, les patients mono-infectés naïfs avec génotype 1 du VHC, selon Anita Kohli, MD, de l' soins intensifs Département de médecine au NIH.

Les régimes de traitement dans l'étude de phase 2 inclus sofosbuvir 400 mg / ledipasvir 90 mg (Gilead) une fois par jour pendant 12 semaines dans une combinaison à dose fixe; la combinaison à dose fixe plus une dose quotidienne de 500 mg de l'inhibiteur de NS5B GS-9669 ( Gilead) pendant 6 semaines, ou la combinaison à dose fixe, plus de 80 mg par jour de l'inhibiteur de protéase du VHC GS-9451 (Gilead) pendant 6 semaines.

Les cliniciens ont réalisé des mesures en série de paramètres de sécurité. Cela comprenait les paramètres virologiques tels que l'ARN du VHC évaluée par la Roche TaqMan PCR et le dosage Abbott, avec séquençage profond des mutations de base et hôte intrahépatique et périphérique corrélation évaluée par cytométrie de flux.

La population de l'étude était de 88% d'Afro-américains, 72% d'hommes et 70% de génotype 1a. Soixante-dix pour cent avaient une charge virale VHC supérieure à 800 000 UI / L, et 82% avaient un IL28B non CC haplotype.

Les chercheurs ont rapporté les données démographiques similaires dans les trois groupes de traitement. Étape 3 ou plus de la fibrose hépatique a été rapportée chez 35% des patients dans le fixe dose seule bras et dans 25% de ceux qui à la fois la dose fixe plus NS5B bras et le bras de la dose plus un inhibiteur de la protéase fixe. Il n'y avait pas de patients souffrant de cirrhose ou l'autre dans le bras de NS5B ou le bras d'un inhibiteur de protéase.

Les chercheurs ont défini la réponse en fin de traitement que l'ARN du VHC <LLOQ. En utilisant un essai de VHC avec une limite inférieure de quantification de 12 UI / mL, ce point final a été atteint par 100% des patients dans le bras à dose fixe, de 75% dans le groupe NS5B et 95% de ceux du groupe des inhibiteurs de la protéase.

Lors d'un essai avec une limite inférieure de quantification de moins de 43 UI / mL a été utilisé, à 100% de celles de tous les groupes de traitement ont été supprimées à la fin de l'essai.

Une réponse virologique prolongée à 12 semaines a été rapporté dans 100% des patients à dose fixe, de 90% de ceux du groupe de NS5B et 95% du groupe d'inhibiteurs de protéase.

Rechute virale survenue chez un patient dans le groupe de NS5B. Un patient chaque partir de la dose fixe bras seul inhibiteur de la protéase et ont raté leur 12 semaines soutenue visite de réponse virologique.

Aucun grade 4 événements indésirables ou arrêts de drogue ont été signalés.

"Dans cette population de patients du centre-ville, l'ajout d'un troisième agent antiviral autorisé éradication du VHC en 6 semaines", ont conclu les chercheurs, ajoutant que la cohorte représente un groupe qui a toujours été difficile à traiter. «Cette étude présente un nouveau paradigme de la thérapie de combinaison pour réduire la durée du traitement du VHC, qui peut être vital dans le traitement et l'éradication du VHC à l'échelle mondiale."

Kohli a déclaré lors d'une conférence de presse que l'étude a été conçue pour évaluer les thérapies orales simples en combinaison pour une courte durée.

«L'idée était de remplacer la ribavirine avec un DAA, parce que les données précédentes ont montré que la ribavirine à la bithérapie n'a pas produit de bons résultats dans six semaines," dit-elle. «Nous avons appris quelques choses de cette étude. La première est que nous pouvons traiter les patients avec une courte durée de la thérapie ".

Kohli a noté que les études précédentes ont porté sur 8 ou 12 semaines de traitement, mais pas 6 semaines.

"Une autre chose que nous pouvons tirer de cette étude est que les schémas sont très simples», a déclaré Kohli. «Ils participent un, deux ou trois pilules par jour."

Les Patients afro-américains ont toujours été difficiles à traiter en raison de la fréquence de la maladie de 1a génotype et une charge virale élevée, selon Kohli. Elle a suggéré que les régimes actuels peuvent représenter une tendance vers une guérison plus facile.

"Enfin, nous devrions examiner cette courte durée de traitement à l'échelle mondiale», dit-elle. «Nous devons être à la recherche de traitements contre le VHC pour 180 millions de personnes."

Kohli a déclaré que les résultats sont très prometteurs et sont à l'étude: «Nous poursuivons en fait une plus courte durée de la thérapie basée sur ces résultats."

Kohli A. Abstract # 27LB. Présenté à: La CROI 2014. 3 au 6 mars 2014. Boston

Slide :

Combination Oral, Hepatitis C Antiviral Therapy for 6 or 12 Weeks: Final Results of the SYNERGY Trial

http://www.croiwebcasts.org/console/pla ... audio&

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 05 Mar 2014 - 03:12; édité 1 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mar 2014 - 16:34
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
CROI 2014: Traitement de l'hépatite C dans le monde réel [VIDEO]

Le jour de la 21e Conférence sur Rtroviruses et Opportuistic infections ouverture (CROI 2014) a comporté une conférence de presse sur les progrès dans le traitement de l'hépatite C, avec un accent sur la façon dont les nouveaux médicaments peuvent être utilisés dans le monde réel, compte tenu des obstacles tels que le coût élevé et une pénurie de fournisseurs de soins médicaux expérimentés.


Le groupe d'experts de l'hépatite C inclus Douglas Dieterich du mont. École Itchan Sinai de médecine, Trevor Hawkins à partir du Centre Sud-Ouest CARE, Anita Kohli par les Instituts Nationaux de la Santé, Daniel Cohen AbbVie, et Marion Peters former l'Université de Californie à San Francisco.

L'avènement des agents à action directe (AAD) a inauguré une nouvelle ère de traitement de l'hépatite C. Les chercheurs résumés de nouvelles données sur la ledipasvir et sofosbuvir de Gilead Sciences (Sovaldi) - qui Dieterich dit a été "envolés des rayons" depuis son approbation Décembre - simeprevir récemment approuvé de Janssen (Olysio), la faldaprevir de Boehringer Ingelheim, daclatasvir de Bristol-Myers Squibb à base de traitement par voie orale, et 3 agents DAA orale le régime de AbbVie

<object width="420" height="315"><param name="movie" value="//www.youtube.com/v/R07xoJ5lFQ4?hl=fr_FR&amp;version=3"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="//www.youtube.com/v/R07xoJ5lFQ4?hl=fr_FR&amp;version=3" type="application/x-shockwave-flash" width="420" height="315" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"></embed></object>

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mar 2014 - 19:52
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Simeprevir et la peginterféron/ribavirine en VHC génotype-1/VIH-1 Co (étude c-212)





















Slide

Simeprevir (TMC435) Plus PegIFN/Ribavirin in HCV Genotype-1/HIV-1 Coinfection (Study C212)

http://www.croiwebcasts.org/console/pla ... audio&

BOSTON - Un régime contenant simeprevir-avec l'interféron pégylé et la ribavirine a été associé à des résultats semblables de sécurité chez les patients co-infectés virus de l'hépatite C / VIH que ceux précédemment rapportés chez des patients mono-infection par le virus de l'hépatite C, selon les résultats présentés ici.

Douglas Dieterich, MD, professeur de médecine et des maladies du foie à Icahn École de médecine de l'Hôpital Mount Sinai, a présenté les données d'une phase 3 en cours, essai ouvert simeprevir enquête (Olysio, Janssen) et interféron pégylé et la ribavirine à la fois naïfs de traitement et les patients avec VHC de génotype 1 et le traitement du VIH-connu.


Douglas Dieterich



Les participants admissibles ont reçu 150 mg une fois par jour simeprevir pendant 12 semaines plus interféron pégylé pendant 24 semaines et ribavirine pendant 48 semaines. Les cliniciens traités non cirrhotiques, les individus naïfs de traitement, ainsi que ceux qui ont eu une rechute précédente, dans un régime de l'interféron pégylé et la ribavirine pendant 24 ou 48 semaines réponse guidée. Personnes cirrhotiques et ceux qui ont eu une réponse partielle ou nulle précédente ont reçu ce traitement pendant 48 semaines.

Douze semaines la réponse virologique soutenue (SVR) a servi à la mesure du résultat primaire. Les chercheurs ont évalué ce paramètre dans les sous-groupes, y compris ceux avec le génotype 1a ou 1b maladie, par le score Metavir et par un traitement antirétroviral concomitant. Réponse virologique du VIH et de la sécurité ont servi de critères d'évaluation secondaires. Les chercheurs ont également comparé 12 semaines réponses chez des patients naïfs de traitement et répondeurs nuls précédents avec des contrôles historiques en utilisant un test z recto prédéfini.

La cohorte était de 84,9% d'hommes, 82,1% et 14,2% blanc noir. L'âge médian des patients était de 48 ans, et les patients devaient référence absolue médiane de CD4 + de 628.5/mm 3, référence médiane connecter ARN du VIH de 4,18 copies / mL (y compris les patients ne recevant pas de ART).

VHC de génotype 1a a été signalé dans 82,1% de la cohorte, alors que 12,3% avaient une cirrhose et 87,7% recevaient ART (98,9% recevaient des inhibiteurs de la transcriptase inverse nucléosidiques, 87,1% recevaient des inhibiteurs de l'intégrase et 15,1% recevaient des inhibiteurs de la transcriptase inverse non nucléosidiques ), selon les constatations.

Le taux global de RVS de 12 semaines était de 73,6%. patients naïfs de traitement ont connu un taux de 79,3% de réponse de 12 semaines, alors que les patients avec une rechute précédente ont répondu à 86,7%; répondeurs partiels antérieurs à 70%, et répondeurs nuls antérieures à 57,1%.

Malgré un faible nombre de patients, les chercheurs ont dit que les taux de réponse étaient élevés dans des sous-groupes.

Parmi les neuf patients avec un score Metavir de F4, sept (77,8%) ont obtenu une RVS de 12 semaines.

Les enquêteurs définis VIH échec virologique comme l'a confirmé d'ARN du VIH d'au moins 200 copies / mL. Ce taux était de 2,2% (deux des 93 patients) chez les patients recevant un traitement antirétroviral. Ce critère est survenu chez un patient à 36 semaines et chez un autre patient à 48 semaines après la fin de simeprevir régime.

Simeprevir plus interféron pégylé et la ribavirine a été associé à un taux de grade 3 ou 4 événements indésirables de 33%. Ce traitement a abouti à des événements indésirables graves chez 5,7% des patients et un taux d'abandon de simeprevir à 3,8%. La plupart des arrêts s'est produite en même temps que l'interféron et de la ribavirine, d'après les résultats.

ART a été associée à un taux de 35,5% de grade 3 ou 4 événements indésirables, un taux d'événements graves de 6,5% et un taux d'abandon de 4,3%.

"[Simeprevir] avec [l'interféron pégylé et la ribavirine] a été bien toléré en cas de co-administration avec ART et n'a pas d'incidence sur le résultat du traitement du VIH», a conclu les chercheurs.

"Le polymorphisme Q80k fait pas de différence dans les taux de RVS", a déclaré Dieterich. "Profils d'effets secondaires étaient similaires pour les groupes co-infectés et monoinfectés
[/b]

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 06 Mar 2014 - 20:12; édité 2 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mar 2014 - 20:09
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Thérapie orale-tout avec de la ribavirine Plus Sofosbuvir pour le traitement du VHC de génotype 1, 2 et 3 chez les Patients co-infectés par le VIH (PHOTON-1)


























Slide :

Sofosbuvir Plus Ribavirin for HCV Genotype 1-3 Infection in HIV Coinfected Patients (PHOTON-1)

http://www.croiwebcasts.org/console/pla ... audio&

Patients VIH/VHC Génotype 2 Sofosbuvir + Ribavirine

BOSTON - Un régime sans interféron contenant sofosbuvir et la ribavirine a été associé à un taux d'efficacité de près de 90% dans une cohorte de patients naïfs de traitement infectés par le VIH et le génotype 2 du virus de l'hépatite C, selon les résultats présentés ici lors de la Conférence 2014 sur les rétrovirus et les infections opportunistes.

Les chercheurs de l'étude PHOTON-1 suggèrent que les patients co-infectés par le VHC et le VIH pourraient bénéficier de thérapies sans interféron qui peuvent être administrés avec un traitement antirétroviral. Dans l'étude PHOTON-1, ils ont examiné sofosbuvir (Sovaldi, Gilead) 400 mg par jour de ribavirine 1000 mg à 1200 mg par jour dans une cohorte de patients infectés par les génotypes du VHC 1 à 3.

Naïfs de traitement de génotype 1 et les patients prétraités génotype 2 et 3 patients ont été traités pendant 24 semaines, alors que naïfs de génotype 2 et 3 patients ont été traités pendant 12 semaines.

Les patients qui ont reçu de multiples schémas thérapeutiques et ceux atteints de cirrhose compensée ont été inclus.

Douze semaines une réponse virologique prolongée a été le critère principal. ARN du VIH et CD4 nombre de cellules constituées les paramètres de sécurité. Les chercheurs ont constaté que 76% des naïfs patients de génotype 1, 88% de traitement naïf génotype 2 patients et 67% des naïfs génotype 3 patients ont atteint une SVR12.

Douze des 13 échecs virologiques ont été expliqués par la rechute. L'autre échec résulte de la non-observance au médicament de l'étude. Les chercheurs ont rapporté, "aucune mutation de résistance de S282T ont été détectés des échecs virologiques à ce jour."

L'arrêt du traitement en raison d'événements indésirables chez 3% de la cohorte, alors que 11% de grade 3 ou 4 expérimenté événements indésirables, selon les chercheurs.

Percée VIH s'est produite chez deux patients. Un de ces avancées résultent de la non-observance au traitement antirétroviral, et un repris le contrôle de la maladie, sans changer le schéma thérapeutique.

"Ces données suggèrent que [sofosbuvir ribavirine] le traitement est bien toléré et en toute sécurité co-administré avec de multiples schémas thérapeutiques et peut être aussi sûr et efficace chez les patients avec et sans co-infection par le VIH», a conclu les chercheurs.

Douglas Dieterich, MD, professeur de médecine et des maladies du foie à Icahn École de médecine de l'Hôpital Mount Sinai, a examiné les résultats de l'étude PHOTON-1 au cours d'une conférence de presse CROI 2014.

«C'est la première étude sans interféron chez les patients co-infectés,» dit-il. "Il reflète ce que la notice pour sofosbuvir dit. Il est un révolutionnaire insérer dans le traitement des patients co-infectés et les patients monoinfectés est exactement la même ".

Dieterich a noté le faible taux d'événements indésirables et les taux de réponse virologique soutenue encourageants

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 06 Mar 2014 - 20:06; édité 2 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mar 2014 - 20:26
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Daclatasvir en combinaison avec Simeprevir avec ou sans ribavirine pour l'hépatite C Virus Infection de génotype 1 (Mono-Infection)




















Slide

Daclatasvir in Combination With Simeprevir ± Ribavirin for Hepatitis C Virus Genotype 1 Infection

http://www.croiwebcasts.org/console/pla ... audio&

http://translate.google.com/translate?d ... fohep.org/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 25 Mar 2014 - 13:57; édité 2 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mar 2014 - 20:34
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Combinaison tout-Oral de BMS-791325, Asunaprevir et Daclatasvir pour le génotype 1 du VHC (Mono-Infection)























Slide

All-Oral Combination of Daclatasvir, Asunaprevir, and BMS-791325 for HCV Genotype 1 Infection

http://www.croiwebcasts.org/console/pla ... audio&

Douze semaines d'un régime contenant trois antiviraux d'action directe (DAAs) qui risquent de devenir la première combinaison triple anti-VHC produit des taux de réponse virologique soutenue au-dessus de 90 % par le biais de 12 semaines après la fin de traitement (SVR12) [1]. L'étude de 166 personne avait 11 échecs virologiques (6,6 %), tout en souffrant de VHC génotype 1 a.

La combinaison inclut daclatasvir (NS5A réplication complex inhibiteur), asunaprevir (un inhibiteur de protéase NS3) et BMS-791325 (un inhibiteur de polymérase NS5B non nucléosidiques). Parce que le régime de trois médicaments produit SVR12s élevé chez les personnes infectées par le VHC sans cirrhose, chercheurs étendu cette étude pour le traitement des patients atteints de cirrhose. Bien que daclatasvir peut être administré une fois par jour, ces trois médicaments ont été donnés deux fois par jour dans ce procès, avec un oeil vers un pays en développement, une combinaison de triple dose fixe deux fois par jour. Le critère principal d'évaluation était SVR12 avec réponse déterminée par une analyse qui a une limite inférieure de 25 UI/mL.

La seule différence entre les bras des deux études était la dose de BMS-791325, 75 ou 150 mg. quatre-vingt personnes obtenu randomisés à 75 et 86 à 150 mg. Tous les participants à l'étude 166 étaient naïfs de traitement et avaient des infections de génotype 1. La plupart des participants étaient blancs (83 %), hommes (67 %), et avait le génotype GT1a (82 %) et un génotype de non-CC de l'IL28B (67 %). Seulement 9 % des participants avaient une cirrhose, 10 % dans le bras de 75 mg et 8 % dans le bras de 150 mg. Âge en moyenne environ 55.

À la fin du traitement, 97,5 % dans le bras de 75 mg et 94,2 % dans le bras de 150 mg avaient une charge de VHC indétectable. SVR12 global (une charge indétectable 12 semaines après l'arrêt de traitement) s'établissait à 92,2 % dans le groupe de 75 mg et 91,7 % dans le groupe de 150 mg. Les enquêteurs ont compté 11 échecs virologiques, 6 dans le bras de 75 mg et 5 dans le bras de 150 mg. Échecs inclus 2 percées de pré-traitement et 4 rechutes avant semaine 4 dans le groupe de 75 mg et 3 percées et 2 rechutes dans le groupe de 150 mg.

Tout le monde avec échec virologique avait génotype 1 a. Mais les SVR12s ont été de 91 % des personnes infectées par le 1 a dans les deux bras de traitement. SVR12s ont été de 100 % pour le génotype 1 b les patients la plus faible dose de BMS-791325 et 94 % chez ceux qui prenaient la dose plus élevée. Chez les sujets atteints de cirrhose, SVR12s ont été de 100 % dans le bras de 75 mg et 71 % dans le bras de 150 mg, mais l'étude a inclus quelques fibroscopie. SVR12 a peu varié par les bras de l'étude chez les personnes ayant un génotype IL28B CC ou un génotype de non-CC.

Même si cessé 2 personnes dans le groupe de 75 mg, 6 dans le groupe mg-150 cessé. Mais seulement 1 personne dans chaque groupe interrompu en raison d'événements indésirables. Personne ne prise de 75 mg de BMS-791325 cessé de traitement par manque d'efficacité, par rapport aux 3 personnes qui prennent des 150 mg. adhérence médiocre a expliqué 1 abandon dans le bras de 150 mg et aucun dans le bras de 75 mg.

Taux d'événements indésirables graves ont été 1,3 % avec 75 mg de BMS-791325 et 2,3 % avec 150 mg. respectifs les abandons pour événements indésirables étaient 1,3 % et 1,2 %. Personne dans le bras de 75 mg et 1 dans le bras de 150 mg avaient un événement de grade 3 ou 4 indésirables. Maux de tête a été l'évènement perturbateur plus fréquente, touchant environ 25 % des participants.

Deux essais de phase 3 de la triple combinaison à doses fixes, l'unité 1 et l'unité 2, sont entièrement inscrits (identificateurs clinicaltrials.gov NCT01979939 et NCT01973049). L'unité 1 exclut les personnes atteintes de cirrhose et l'unité 2 comprend des personnes souffrant de cirrhose compensée qui peuvent être randomisés pour ajouter la ribavirine à la pilule triple.

Référence

1. Everson GT, Thuluvath PJ, E Lawitz, combinaison et coll. All-oral de BMS-791325, asunaprevir et daclatasvir pour l'infection par le génotype 1 du VHC. CROI 2014. Conférence sur les rétrovirus et les Infections opportunistes. 3-6 mars 2014. Boston. 25 abstraite

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 05 Mar 2014 - 19:30; édité 2 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mar 2014 - 20:45
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Faldaprevir peginterféron/RBV dans Naives avec VIH/VHC Génotypes 1
















Slide

Faldaprevir Plus Pegylated Interferon Alfa-2a/Ribavirin in HIV/HCV Coinfection: STARTVerso4

http://www.croiwebcasts.org/console/pla ... audio&


Boehringer Ingelheim annonce les résultats de SVR12 de Phase 3 en VHC/VIH traités des Patients co-infectés avec Faldaprevir ; Demande de drogue nouvelle, acceptée par la FDA











Données interaction médicament-médicament supplémentaire pour faldaprevir associe couramment prescrit des médicaments contre le sida a également présentés à CROI 2014

Faldaprevir NDA a été acceptée pour examen par la FDA des États-Unis dans le cadre d'un régime de combinaison pour les patients atteints d'hépatite chronique C

Pour les médias à l'extérieur des États-Unis, le Royaume-Uni et Canada seulement

Ingelheim, Allemagne et Ridgefield, CT, 6 mars 2014 - aujourd'hui Boehringer Ingelheim a annoncé les résultats du STARTVerso ® 4 dans les patients présentant une co-infection VIH/VHC. Cure virale de l'hépatite C 12 semaines après la fin du traitement (SVR12) a été réalisée par 72 % des patients dans l'essai. Les patients étaient inscrits dans les groupes de dose de faldaprevir soit 120 ou 240mg. En outre, 80 % des patients étaient admissibles de randomisation pour une courte durée du traitement (24 ou 48 semaines) parce qu'ils ont atteint protocole défini par la réussite du traitement précoce (ETS) * et 86 % de ces patients atteints de SVR12. STARTVerso ® 4 est un essai de Phase 3 qui inscrit 308 traitement de l'hépatite C (VHC)-naïve ou expérimentés patients présentant une co-infection VIH/VHC et évalué l'efficacité et l'innocuité de la faldaprevir composé expérimental en combinaison avec l'interféron pégylé et ribavirine (peginterféron/RBV).

« Les données de SVR12 de STARTVerso ® 4 sont encourageantes, surtout compte tenu de l'inclusion des patients atteints de cirrhose, » a déclaré Peter Piliero, MD, Vice-Président, développement clinique et Medical Affairs, Boehringer Ingelheim Pharmaceuticals, Inc. « les données complètes de notre programme d'essais cliniques STARTVerso ®, y compris les données de patients présentant une co-infection VHC/VIH, ont été déposées auprès de la FDA dans le cadre de notre demande de drogue nouvelle pour faldaprevir. »

Dans chaque groupe de dose faldaprevir, 71 % (120mg) et 72 % (240mg) des patients atteint de SVR12. SVR12 résultats concordaient entre malades avec ou sans VHC génotype sous-type (GT1a ou GT1b), présence de cirrhose compensée, dose et durée de faldaprevir et la durée du peginterféron/RBV. Dans une analyse post-hoc, 75 % des patients avec la variante Q80K atteint SVR12 contre 71 % des patients n'ayant pas la variante.

Les événements indésirables graves (AEs) ont été signalés chez 32 patients (10 %). A ce jour, 24 patients ont abandonné prématurément de faldaprevir en raison de l'AEs. Les EI les plus fréquents en STARTVerso ® 4 étaient faiblesse (23 %), diarrhée (27 %), nausées (37 %), maux de tête (25 %) et fatigue (34 %). Les patients seront suivies à 24 semaines après la fin du traitement (SVR24).

Dans les présentations par affiches séparées au CROI, enquêteurs a décrit les résultats d'analyses qui ont évalué les interactions médicament-médicament de faldaprevir avec commun contre le VIH, y compris : efavirenz, atazanavir/ritonavir, darunavir/ritonavir, le raltégravir et ténofovir. Dans chacune de ces analyses, il y n'avait aucun effet cliniquement pertinent de faldaprevir sur la pharmacocinétique de l'un des médicaments VIH étudiés. Patients en STARTVerso ® 4 déjà des inhibiteurs de protéase de VIH a stimulé le ritonavir (darunavir ou atazanavir) ou efavirenz ont été inscrits dans les groupes de 240mg de faldaprevir et de 120mg, respectivement.

Mise à jour de Boehringer Ingelheim VHC mise

La demande de drogue nouvelle (NDA) pour faldaprevir a été admise au dépôt par la U.S. Food et pharmaceutiques (FDA). Faldaprevir est actuellement considérée comme une composante d'un régime de traitement antiviral de combinaison pour le traitement de l'infection par le VHC chronique chez les patients adultes qui ont été précédemment traités par interféron THERAPIE, ainsi que ceux qui ont une maladie hépatique compensée, cirrhose ou co-infection VHC/VIH ou traitement-naïfs. La date cible FDA pour faldaprevir est le quatrième trimestre de 2014.

La soumission de NDA pour faldaprevir est pris en charge par le programme d'essais cliniques de Boehringer Ingelheim STARTVerso ® (NCT01297270, NCT01358864, NCT01343888, NCT01399619), une multi-étude Phase 3 programme d'essai évaluant faldaprevir pour 12 ou 24 semaines en combinaison avec l'interféron pégylé et ribavirine (peginterféron/RBV). Quatre essais qui composent ce programme étudié traitement-naïfs, prétraités, et VIH/VHC co-infectés patients VHC génotype chroniques-1 (GT1). Le paramètre primaire d'efficacité de chaque essai de STARTVerso ® est guérir virale à 12 semaines après la fin du traitement (SVR12).

En novembre 2013, Boehringer Ingelheim a annoncé que le demande de faldaprevir d'autorisation est considérée par l'Agence européenne des médicaments (EMA). S'il est autorisé par la Commission européenne, faldaprevir pourrait être disponible à la commercialisation dans l'UE au second semestre de 2014. Après une évaluation des données du procès aveugles Phase 3 de HCVerso ® 1 et 2 pour la combinaison de deleobuvir, de faldaprevir et de ribavirine, Boehringer Ingelheim a décidé d'interrompre plus développement de schémas de VHC contenant du deleobuvir. Les examens réglementaires en cours de faldaprevir ne sont pas affectés par la décision sur les schémas contenant des deleobuvir.

Sur Faldaprevir

Faldaprevir est un inhibiteur de la protéase expérimental, par voie orale qui est spécifiquement conçu pour cibler la réplication virale dans le foie. Faldaprevir est un composé qui n'a pas été approuvé par la FDA ; son innocuité et son efficacité n'ont pas été établies.

Sujet de Boehringer Ingelheim dans le Virus de l'hépatite C (VHC)

En partenariat avec la communauté scientifique, notre programme d'essais cliniques est rigoureusement conçu pour trouver des réponses aux défis auxquels les patients VHC, y compris ceux qui sont les plus difficiles à guérir. Nos essais cliniques VHC pour faldaprevir, STARTVerso ®, comprenaient quatre essais qui étudie le traitement-naïfs, prétraités, et VIH/VHC co-infectés atteintes chroniques GT1 VHC.

L'hépatite C est une maladie infectieuse transmissibles par le sang et des principales causes de maladie chronique du foie, transplantation et panne qui affecte autant que 150 millions de personnes dans le monde. Aux États-Unis, environ 3,2-5,2 millions de personnes ont infection chronique par le VHC. Depuis 1999, il y a eu une augmentation significative de décès dus au VHC chronique, ce qui représente 15 000 décès par an aux Etats-Unis.

STARTVerso ® est une marque déposée de Boehringer Ingelheim International GmbH.

Boehringer Ingelheim

Le groupe Boehringer Ingelheim est l'un des 20 sociétés pharmaceutiques du monde. Son siège social à Ingelheim, Allemagne, elle opère dans le monde avec 140 filiales et plus de 46 000 employés. Depuis sa création en 1885, l'entreprise familiale s'est engagé à rechercher, développer, fabriquer et commercialisation de nouveaux médicaments de haute valeur thérapeutique pour l'homme et de la médecine vétérinaire.

Responsabilité sociale des entreprises est un élément central de la culture de Boehringer Ingelheim. Implication dans des projets sociaux, s'occuper des employés et leurs familles et offrir des chances égales pour tous les employés constituent le fondement des opérations mondiales. Coopération mutuelle et de respect, mais aussi protection de l'environnement et la durabilité sont des facteurs intrinsèques dans tous les efforts de Boehringer Ingelheim.

En 2012, Boehringer Ingelheim a réalisé chiffre d'affaires d'environ 14,7 milliards d'euros. Dépenses de R & D dans le domaine des médicaments d'ordonnance correspondant à 22,5 % de son chiffre d'affaires.

* ETS = protocole défini début traitement réussi (semaine 4 sous la limite de quantification [BLQ] et semaine 8 sous la limite de détection [BLD]).

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 06 Mar 2014 - 19:28; édité 1 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Mar 2014 - 03:48
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Infos supprimées à la demande de l'éditeur Edimark...

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 20 Déc 2014 - 02:05; édité 3 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,8599648475647 seconds.