Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
Mental-O
Sujet du message: L'hépatite E existe en France  MessagePosté le: 19 Avr 2009 - 00:05
Potô du site


Inscrit le: 10 Déc 2006
Messages: 6822
Localisation: Trou-Bouse-les-Champs (82)
L'hépatite E existe en France
03 AVRIL 2009

Le virus de l'hépatite E est un virus à ARN qui se transmet par voie orofécale. Jusqu'à ces dix dernières années, on le pensait localisé dans les pays en développement, notamment en Asie et surtout en Inde. Le diagnostic n'était donc évoqué que chez des personnes ayant séjourné dans un pays à risque et qui présentaient une hépatite aiguë non A non B. Mais en réalité, l'hépatite E existe dans les pays industrialisés. En France, la majorité des cas sont autochtones comme en témoignent les données de l'étude rétrospective menée à Toulouse de 2003 à 2007. Sur les 62 cas consécutifs d'hépatite E diagnostiqués au cours de cette période, 97 % sont survenus chez des patients qui n'avaient pas séjourné dans un pays à risque, autrement dit 97 % étaient des cas autochtones. Cette étude montre que l'hépatite E survient chez des sujets nettement plus âgés que ceux qui présentent une hépatite A. L'âge moyen de 47,9 ans chez les femmes et de 57,9 ans chez les hommes. Le virus de l'hépatite E est de plus en plus souvent incriminé au cours d'hépatites aiguës, avec un risque d'hépatite fulminante et de décès estimé compris entre 1 et 13 % selon les études. Les formes graves se voient surtout en cas de pathologie sous-jacente (diabète, hémopathies..) et notamment en cas de cirrhose alcoolique. Il existe aussi la possibilité d'une évolution vers une hépatite chronique chez les patients ayant eu une greffe d'organe (rein ou foie).

Source : Péron JM et al. Hépatite aiguë E : analyse rétrospective de 62 cas entre 2003 et 2007.
http://www.snfge.asso.fr/data/ModulePro ... /3716.html

_________________
Coinf VIH/VHC (ou l'inverse) Géno 1b. Non répondeur à 2 TTT, interrompus au bout de 3 mois A3/F3 en 2011. Pas de TTT d'entretien en attente des nouvelles molécules.
"Tout seul on va plus vite... mais ensemble on va plus loin."
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Péplum
Sujet du message: MessagePosté le: 21 Jan 2011 - 10:08
Potô du site


Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 4907
Localisation: Brute ! Truand ! mais Bon...
Je profite de l'info de Mental-O, pour demander et d'une :
Ce virus VHE résiste t-il à un ttt classique contre le VHC ? Le VHB, est-il lui aussi attaqué par le ttt VHC et enfin, Les personnes ayant contracté le VHC par toxicomanie par voie IV et qui n'ont été contaminées que par un seul génotype ne doivent pas être nombreux ! Ceux qui ont échangé très généreusement leur matériel vers la fin des années 70 ont , à mon avis, été mis en présence de plusieurs génotypes, que se passe t-il dans ce cas là ? Un géno prend-il le dessus sur les autres ? Marteau Il serait alors interessant de savoir comment...
Quelqu'un-e a des infos ? Phone

_________________
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
ETAGERE
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Jan 2011 - 10:44
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 18 Mai 2004
Messages: 499

Bon... y'a du boulot... je vais faire simple
Hépatites : A - B - C - D - E chaque lettre une hépatite virale différente
et il y a les sous types Ex : hep C 1 A ou 1 B ou 4 A

Tu peux donc ds ta vie rencontrer toutes ces différentes hépatites.

Effectivement une hépatite peut prendre le leadership, la C passe devant la B et quand tu guéris de la C, à ce moment là la B se montre...

On ne peut avoir la D si on est vacciné contre la B. Ce qui veut aussi dire qu'il faut être porteur d'une B pour être contaminé par la D.

Pour ceux qui ont généreusement partagé leur matériel, il est conseillé de vérifier toutes ces hépatites sauf la E (si ils sont Corses et ont mangé des saucisses au foie de porc pas assez cuites où chasseurs de sangliers ds le Périgord : ceux là ont été exposés à la E)

Ici ou sur sos hépatites, tu as toutes les explications sur ces différentes hépatites
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Péplum
Sujet du message:   MessagePosté le: 22 Jan 2011 - 19:38
Potô du site


Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 4907
Localisation: Brute ! Truand ! mais Bon...
ETAGERE merci, tu as répondu à presque tout !
reste à savoir si on peut être porteur de plusieurs génotypes du VHC à la fois ? ex. VHC génotype 2 et 4 ???
P.S je suis d'origine corse ! ! Do-do

_________________
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
ETAGERE
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Jan 2011 - 11:05
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 18 Mai 2004
Messages: 499

Oui, on peut être porteur de plusieurs génotypes et comme d'habitude, le plus costaud prend le leadership sur les autres mais qu'importe le cheptel
la guérison est possible...

Pour la E : evite les saucisses à base de foie de porc pas assez cuites !
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Péplum
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Jan 2011 - 12:38
Potô du site


Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 4907
Localisation: Brute ! Truand ! mais Bon...
ETAGERE a écrit:
Oui, on peut être porteur de plusieurs génotypes et comme d'habitude, le plus costaud prend le leadership sur les autres mais qu'importe le cheptel
la guérison est possible...

Pour la E : evite les saucisses à base de foie de porc pas assez cuites !

J'ai de la chance, je suis Corse d'origine, mais je n'aime pas du tout le figatelli ! Ni la charcuterie corse en général... Very Happy
Merci pour la précision sur les génotypes ! ;o)

_________________
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 12 Fév 2013 - 07:51
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Thibault vha vhe- 2013

Virus de l'hépatite A et E

Virus et marqueurs diagnostiques

14 Janvier 2013 (slide)


http://fr.slideshare.net/odeckmyn/thibault-vha-vhe-2013
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 26 Mar 2013 - 08:15
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Hépatite E

Récemment, les chercheurs utilisent des outils plus raffinés et en regardant de plus près la prévalence de l'hépatite E (VHE) Infection. Un aperçu Medscape sur les rapports HEV que 21% des adultes américains sélectionnés présentaient des signes d'infections à HEV résolus et d'un rapport dans le journal de ce mois de Emerging Infectious Diseases a révélé que 17% des échantillons de sang soumis à l'US Centers for Disease Control and Prevention entre 2005 et 2012 ont été infectés par l'hépatite E.

Le risque d'infection par le VHE augmente avec l'âge. Moins de 10% des enfants et des adolescents avaient été infectés, contre 40% de ceux de 60 ans et plus.

L'hépatite E partage quelques similitudes avec l'hépatite A. Elle se propage par la voie fécale-orale. Une personne ou un animal infecté met le virus par leurs selles, et elle se propage par l'eau contaminée. Les médecins ont habitude de penser que l'infection par l'hépatite E rare qui a été diagnostiquée aux États-Unis résulte de voyages à l'étranger dans des zones avec de l'eau potable contaminée, mais pas plus.

HEV cas de plus en plus font leur apparition chez les personnes qui n'ont jamais voyagé et chercheurs trouvent HEV dans la viande de porc et les foies de lapin et d'autres espèces cultivées à domicile, qui peuvent être à l'origine d'un nombre croissant d'infections en Amérique du Nord et en Europe.

Récemment, une étude européenne a révélé que 15% des porcs néerlandais et 7% des porcs en Belgique dans deux abattoirs ont été infectés par le VHE, et une étude publiée ce mois-ci rapporte que 16,5% des exploitations agricoles soulevées lapins en Virginie avait VHE dans leur sang. Manger moins de viande de porc ou de lapin cuit, ou le contact avec l'eau ou des mollusques contaminés par des déchets animaux pose clairement un risque.

Comme l'hépatite A, le VHE provoque généralement une infection de courte durée avec peu de symptômes. Mais lorsque les femmes enceintes sont infectées par le VHE, ils connaissent des taux élevés de fausses couches et la mort surtout quand en fin de grossesse.

Chez les personnes atteintes d'une hépatite chronique B ou C, une autre infection du foie peut être mortelle. Une étude a trouvé du Brésil personnes co-infectées par le VHE et de l'hépatite C a subi un taux élevé de lésions hépatiques graves et la mort.

"Infection par le VHE est une maladie sous-diagnostiquée en raison de l'utilisation de faible sensibilité (tests de laboratoire)," les chercheurs ont rapporté dans le journal de ce mois, Current Opinion in Gastroenterology. Ils ont noté les chercheurs découvrent de nouvelles souches de VHE ou génotypes qui peuvent même causer des infections chroniques chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Actuellement, l'interféron pégylé et la ribavirine ont été trouvés pour traiter efficacement l'infection par le VHE. La Chine a développé un vaccin aurait pour prévenir l'infection par le VHE, mais il n'a pas été distribué dans le monde entier.

Christine M. Kukka
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Mar 2014 - 22:45
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Hépatite E chez les transplantés

La ribavirine est efficace, en moyenne, sur 3 mois


L’infection par le virus de l’hépatite E est une maladie émergente chez les immunodéprimés, notamment après greffe d’organe. Le passage à la chronicité est observé dans 40 à 60 % des cas, la progression vers la fibrose est rapide. La ribavirine est efficace. Sa durée d’administration optimale semble être de 3 mois.

En cas d’infection par le virus de l’hépatite E (VHE) après greffe d’organe, deux options thérapeutiques étaient envisageables avec un taux d’éradication de l’ordre de 30 %, la suspension du traitement immunosuppresseur, envisageable seulement chez des sujets relevant d’une immunosuppression faible, et l’administration d’interféron pégylé, qui favorise le rejet aigu, en particulier chez les transplantés


VHE Pdf

http://www.fmcgastro.org/wp-content/upl ... fc_ppt.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 22 Mar 2014 - 14:08
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Ribavirine et Hepatite E

Le médicament antiviral ribavirine peut effacer le virus chronique de l'hépatite E (VHE) chez les receveurs de greffe d'organe plein, les chercheurs ont signalé.

Dans une série de cas rétrospective, 3 mois de la drogue ont donné lieu à une réponse virologique soutenue (RVS) chez 78% des patients, selon Nassim Kamar, MD, PhD, de l' Centre Hospitalier Universitaire de Rangueil à Toulouse, France, et ses collègues.

Retraitement des six patients qui n'ont pas la thérapie a donné lieu à quatre obtenir une RVS, Kamar et ses collaborateurs ont dans le numéro de Mars 20 de la New England Journal of Medicine .

Infection par le VHE est généralement auto-limitation, sauf chez les patients avec un système immunitaire affaibli, où il peut évoluer à l'hépatite chronique et la cirrhose, Kamar et ses collègues ont noté.

Il n'existe aucun traitement de VHE établie, ont-ils ajouté, et tout simplement de réduire l'immunosuppression chez les patients transplantés avec VHE ne conduit à un dégagement dans environ 30%.

Pour évaluer les effets de la ribavirine, ils ont examiné les dossiers que pour 59 bénéficiaires organes solides dans 13 centres français qui ont été traités avec la ribavirine seuls entre le 10 septembre 2009 et le 27 Juin 2012.

La ribavirine est un antiviral qui inhibe la réplication général de nombreux virus à ADN et à ARN . Il a longtemps été utilisé pour traiter l'hépatite C, avec l'interféron pégylé alfa-et maintenant plusieurs agents anti-VHC à action directe.

Dans la série de cas de transplantation, Kamar et ses collaborateurs ont, 37 patients ont eu un rein, 10 ont obtenu le foie, cinq ont obtenu coeurs, cinq ont obtenu une greffe de rein-pancréas, et deux se poumons.

Les médecins ont commencé à la ribavirine une médiane de 9 mois après le VHE a été diagnostiquée, et il a été livré à une dose médiane de 600 mg par jour, soit l'équivalent de 8,1 mg / kg de poids corporel.

Les patients ont obtenu le médicament pendant une période médiane de 3 mois (avec un intervalle de 1 à 18 mois), mais 66% l'ont obtenu pour 3 mois ou moins, les chercheurs ont signalé.

Un patient qui a commencé la ribavirine a été perdu de vue après un mois de traitement, et un autre a été retirée pour des raisons psychiatriques, Kamar et ses collègues ont rapporté.

Parmi les 57 patients restants, 56 n'avaient pas de virus détectable 3 mois après la fin de leur traitement et, de ce nombre, 10 ont eu une récidive de VHE virémie.

Globalement, une réponse virologique soutenue - défini pour cette étude car aucun ARN viral détectable 6 mois après la fin du traitement - a été observée chez 46 des 59 patients, soit 78%.

Lors de la dernière suivi - une médiane de 25 mois après la fin du traitement - les 46 patients étaient encore libres du virus, Kamar et ses collègues ont noté.

Sur les 10 patients avec rechute, six ont été retraités avec la ribavirine et quatre ont obtenu une RVS.

Analyse a révélé que le nombre de lymphocytes élevé lorsque la thérapie à la ribavirine a été lancé était le seul facteur associé à une plus grande probabilité de SVR, les chercheurs ont signalé.

Le principal effet secondaire du médicament a été l'anémie, qui a nécessité une réduction de dose de 29% des patients, l'érythropoïétine dans 54%, et les transfusions sanguines dans 12%, ils ont trouvé.

Kamar et ses collègues en garde que l'étude était rétrospective et avait seulement un petit nombre de patients. De plus, la garde était cliniquement entraînée de telle sorte que le dosage de la ribavirine, la durée et la surveillance variait de patient à patient. niveaux de drogues n'ont pas été mesurés.

http://translate.googleusercontent.com/ ... W54X7ydyWw

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Amour1949
Sujet du message:   MessagePosté le: 22 Mar 2014 - 19:40
Hépatant(e) confirmé(e)
Hépatant(e)  confirmé(e)


Inscrit le: 07 Mar 2008
Messages: 299

Bonsoir, merci.
Très intéressant.

_________________
Né le 19/11/2009
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 01 Avr 2014 - 15:52
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Royaume Uni Des dizaines de milliers de personnes pourraient tomber malades chaque année après avoir mangé des saucisses, du porc et de charcuterie contaminés par le virus de l'hépatite E, selon les experts gouvernementaux.




http://translate.googleusercontent.com/ ... z2xK5uiRDL

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 16 Avr 2014 - 17:25
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Mon Hépato s'occupe aussi du VHE



Il as soumis récemment au New England Journal of Medecine , le cas d'un de ses patients , contaminé par le VHE , en mangeant du figatelli .

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 06 Jn 2014 - 05:05
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Six aspects importants de l'hépatite E

L'hépatite E infection par le virus, qui peut être transmise à l'homme par de multiples moyens, est une préoccupation majeure de santé publique dans les pays sous-développés.





Dans une étude publiée en médecine hépatique: bases factuelles et recherche, Santiago Mirazo, MSc, Université de la République, Uruguay, et ses collègues ont fourni les dernières informations sur les HEV.




VHE chez l'homme a quatre génotypes, plusieurs sous-types
Génotype 1 est divisé en cinq sous-types, 1a-e, et est le brin le plus dominant en épidémie et les zones d'endémie en Asie. Petites épidémies ont également eu lieu à Cuba, le Venezuela et l'Uruguay.
• Génotype 2 est divisée en deux sous-types, 2a et 2b, et est répandu en Afrique et au Mexique.
• Génotype 3 est divisé en 10 sous-types, 3a-j, et a été enregistrée comme largement distribué.
• Génotype 4 est divisé en sept sous-types, 4a-g, et se trouve strictement en Asie et en Europe centrale, malgré une forte hétérogénéité.

Les éclosions ont tendance à se produire dans les pays en développement, endémiques

Éclosions se sont produites dans les pays, dont l'Inde, le Bangladesh et la République populaire de Chine.
• Le Mexique est classé en zone de forte endémie; Cependant, une épidémie VHE n'a pas été signalée dans les 20 dernières années.
• Petites épidémies ont eu lieu dans les pays non endémiques et sont souvent associés à des voyageurs revenant de pays d'endémie.

Transmission

Consommation d'eau contaminée entre les zones endémiques où l'hygiène.
• Consommer de la viande crue ou crue des animaux infectés par le VHE (d'origine alimentaire, la transmission zoonotique), en particulier dans les pays industrialisés.
• Des recherches récentes ont conduit à trois autres voies de transmission: les droits de l'homme, parentérale et transmission périnatale.

Personnes à risque élevé

• les receveurs de greffe d'organes sont considérés comme la principale population des personnes à risque pour le VHE chronique, en particulier ceux qui reçoivent un traitement immunosuppresseur pour éviter le rejet.
• Les femmes enceintes: infection par le VHE est la cause la plus commune d'hépatite pendant la grossesse dans les zones endémiques. Il a été associé à l'avortement, la prématurité, le faible poids à la naissance et un risque accru de mortalité périnatale.

Diagnostic

Le VHE est habituellement diagnostiquée par la détection d'anticorps anti-VHE et l'analyse de l'ARN de VHE dans des échantillons biologiques tels que des selles, du sérum et de la biopsie de foie.

Traitement

Il n'existe pas de directives systématiques établis pour le traitement du VHE. Des recherches antérieures, cependant, a indiqué en monothérapie avec l'interféron pégylé alfa-2a , la ribavirine ou une combinaison, sont des options possibles.

"Tests de VHE basés-sérologique et [technique d'amplification de l'acide nucléique] devraient être inclus dans les évaluations de tous les patients avec des niveaux accrus de transaminases hépatiques," ont écrit les chercheurs. "En ce sens, il est particulièrement pertinent que le test de l'ARN du VHE être effectuée chez les patients immunodéprimés, comme les personnes, les bénéficiaires de greffes d'organes solides et les personnes ayant des maladies hématologiques infectés par le VIH. Les patients atteints d'hépatite chronique E devraient être envisagées pour le traitement par la ribavirine . Une virémie prolongée a été associée à l'apparition d'une cirrhose hépatique et d'insuffisance hépatique sévère ".

http://translate.googleusercontent.com/ ... XdGa0vPUYQ

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 29 Jl 2014 - 11:48
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Virus de l'hépatite E dans les produits sanguins labiles

L'hépatite E a été d'abord reconnue comme une maladie clinique en 1978 comme une flambée épidémique d'hépatite non A, non B au Cachemire. En 1990, des extraits provenant de cas dans un camp militaire russe ont été indiqués comme étant infectieux par voie orale dans les gens et les porcs domestiques, avec le virus agent infectieux hépatite E (HEV) étant partiellement séquencé la même année. il y a quatre génotypes HEV — 1 et 2 (virus humains) et 3 et 4 (virus animaux) qui infectent les êtres humains SARM. Les résultats d'une séroprévalence populationnelle récente étude en Angleterre et au pays de Galles a suggéré que la prévalence de l'infection est plus fréquente que prévue .

http://www.thelancet.com/journals/lance ... 5/fulltext

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Août 2014 - 06:41
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
VHE : Deux publications importantes sur le traitement et l'association avec le VIH

Deux équipes françaises se sont penchées récemment sur l'hépatite E et son virus, le VHE. La première a travaillé sur prévalence de la co-infection VIH /VHE en France, tandis que la seconde étudiait l'efficacité d'un traitement à la ribavirine en cas d'infection chronique.

Christophe Renou et Alain Lafeuillade, avec l'association Nationale des Gastro-entérologues Hospitaliers (ANGH), apportent ainsi pour la première fois un éclairage sérologique au lien unissant VHE et VIH dans l'hexagone1. Dans deux centres hospitaliers français - Creil et Toulon, au Nord et au Sud dont la représentativité est discutée dans l'article -, ces auteurs ont montré des prévalences d'anticorps anti-VHE assez fortes, et assez inattendues : 9% sur les 133 prélèvements du sud et la France et 3% sur les 112 prélèvements au nord, soit une différence significative (p=0,04). Les anomalies du bilan biologique sont pourtant similaires dans les deux régions et les deux populations. La différence de séroprévalence de cette co-infection VHE/VIH n'est pas expliquée pas des différences de caractéristiques VIH.

Vincent Mallet et Stanislas Pol, du groupe hospitalier Cochin - Saint-Vincent-de-Paul ( AP-HP )2, ont pour leur part proposé à deux patients immunodéprimés souffrant d'une infection chronique par le virus de l'hépatite E de suivre un traitement à base de ribavirine. Chez les deux patients, après deux semaines de traitement, le bilan hépatique s'était normalisé. Après quatre semaines de traitement, le virus était devenu indétectable. Enfin, après l'arrêt du traitement (respectivement 6 et 3 mois à ce jour), le bilan hépatique restait normal et le virus de l'hépatite E demeurait indécelable.

Ces données préliminaires soulève l'hypothèse d'un traitement potentiel du VHE par la ribavirine (seule ?) notamment comme traitement des formes graves d'infection par le virus de l'hépatite E. Une ouverture indiscutable pour une pathologie jugée souvent comme bénigne, dont la fréquence et/ou la sévérité sont probablement sous-estimées notamment au cours de l'infection VIH et de la grossesse. «», a déclaré Vincent Mallet. «En raison du manque de recul, on ne peut encore affirmer la guérison totale des patients, mais notre travail est une véritable avancée. Des tests cliniques doivent maintenant être menés pour trouver la dose, la formulation et la durée adéquates pour traiter les formes graves d'infection par le virus de l'hépatite E.» Ces travaux ont fait l'objet d'un dépôt d'une demande de brevet selon l' INSERM .

Une hépatite parfois négligée mais très répandue

Même si on l'oublie souvent - la majorité des cas survient dans les pays en voie de développement -, le virus de l'hépatite E est la première cause d'hépatite virale dans le monde. On estime que le tiers de la population mondiale a été infectée par le VHE. Le VHE, reconnu par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) comme une maladie humaine distincte depuis 1980, est un virus à ARN monocaténaire.

Si l'homme est considéré comme l'hôte naturel du virus de l'hépatite E humaine (VHE), des anticorps anti-VHE ou dirigés contre des virus étroitement apparentés ont été mis en évidence chez les primates et chez plusieurs autres espèces animales. L'hépatite E est une maladie à support hydrique. La consommation d'eau ayant subi une contamination fécale a été à l'origine d'épisodes épidémiques, et celle de fruits de mer crus de cas sporadiques dans les zones d'endémie, comme c'est le cas classiquement avec l'hépatite A (VHA). Les facteurs de risques classiques de l'infection à VHE sont liés à des conditions d'assainissement médiocres dans une grande partie de la planète.

On estime que la transmission interhumaine n'est pas courante. Rien n'indique que la transmission puisse se faire par les voies sexuelle ou transfusionnelle. Le nombre de cas sporadiques d'hépatite E sans rapport avec un voyage tropical est en augmentation depuis quelques années en Europe.

Le virus de l'hépatite E, dans sa forme aiguë, peut provoquer une hépatite fulminante, potentiellement mortelle chez les personnes âgées, particulièrement les femmes enceintes et chez les personnes ayant déjà une autre pathologie du foie (VHC, VHB ou autre). Le risque de chronicité à la différence du VHC et du VHB est considéré comme rare. Chez les personnes immunodéprimées (patients greffés, patients sous chimiothérapie mais paradoxalement peu d'informations concernant les personnes vivant avec le VIH sont disponibles), l'infection par le virus de l'hépatite E peut évoluer vers une hépatite chronique et entraîner une cirrhose.


1. Hepatitis E virus in HIV-infected patients. Renou C, Lafeuillade A, Cadranel JF, Pavio N, Pariente A, Allègre T, Poggi C, Pénaranda G, Cordier F, Nicand E; ANGH. Hôpital de jour, Centre Hospitalier, Hyères, France. AIDS. 2010 Jun 19;24(10):1493-9.


2. Brief Communication: Case Reports of Ribavirin Treatment for Chronic Hepatitis E. Mallet V, Nicand E, Sultanik P, Chakvetadze C, Tessé S, Thervet E, Mouthon L, Sogni P, Pol S. Institut Cochin, Université Paris Descartes (Unité Mixte de Recherche S1016), Centre National de la Recherche Scientifique (Unité Mixte de Recherche 8104), Institut National de la Santé et de la Recherche Medicale U.1016, Centre Universitaire des Saints-Pères (Unité Mixte de Recherche 775), Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Groupe Hospitalier Cochin Saint-Vincent de Paul, Hôpital Necker Enfants Malades, and Hôpital d'Instruction des Armées du Val-de-Grâce, Paris, France. Ann Intern Med. 2010 Jun 14.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
masy504
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Fév 2017 - 08:22
Hépatant(e)
Hépatant(e)


Inscrit le: 21 Fév 2017
Messages: 1

ETAGERE a écrit:
Oui, on peut être porteur de plusieurs génotypes et comme d'habitude, le plus panneaux solaires costaud prend le leadership sur les autres mais qu'importe le cheptel
la guérison est possible...

Pour la E : evite les saucisses à base de foie de porc pas assez cuites !


Bonjour,
Oui ce sont surtout les viandes de porcs pas bien cuits qui en causes de nombreuses maladie!
Et c'est toujours si difficile à lutter.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Schlange
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Fév 2017 - 21:43
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 08 Jn 2015
Messages: 961

Question con : c'est chronique le VHE ?
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Fév 2017 - 22:40
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 734
Localisation: npai
"Le risque de chronicité à la différence du VHC et du VHB est considéré comme rare. Chez les personnes immunodéprimées (patients greffés, patients sous chimiothérapie mais paradoxalement peu d'informations concernant les personnes vivant avec le VIH sont disponibles), l'infection par le virus de l'hépatite E peut évoluer vers une hépatite chronique et entraîner une cirrhose."
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Schlange
Sujet du message:   MessagePosté le: 22 Fév 2017 - 20:39
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 08 Jn 2015
Messages: 961

Bon, on fait un achat groupé de bulles stériles ?
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,73595213890076 seconds.