Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
theloner
Sujet du message:   MessagePosté le: 09 Nov 2011 - 21:09
Potô du site


Inscrit le: 14 Mai 2006
Messages: 4882
Localisation: Stockholm
Une Enooooorme pensee pour Olivier qui a initialise ce post....



En parlant AVD :

BMS-790052/BMS-650032 Combo Thermalisme hépatite C sans l'interféron

RÉSUMÉ: La plupart des non-répondeurs avant le VHC de génotype 1 ont obtenu une réponse soutenue avec une combinaison quadruple contenant deux agents expérimentaux, plus interféron pégylé / ribavirine, et près de 40% l'ont fait en utilisant uniquement les deux médicaments oraux - BMS-790052 et le BMS-650032 - - des chercheurs ont rapporté à l'EASL 2011.

La suite ci -dessous.
http://translate.googleusercontent.com/ ... ww.hivandh

Bisou amical l,Ami

_________________
"Morality is the weakness of the brain." Rimbaud
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
click
Sujet du message:   MessagePosté le: 09 Nov 2011 - 21:28
Amiral(E)
Amiral(E)


Inscrit le: 10 Mai 2011
Messages: 3765

merci loner!
ça se déchaîne les essais, on dirait! Wink

on va bien finir par les transformer, un de ces jours!

_________________
G 1b. 1er TTT de 3 mois en bi, répondeur partiel.

nouvelle saison en cours en tri, téla ..potes pour une durée prévue de 48S
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
pat-leon
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Nov 2011 - 14:19
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris
Histoire de faire le point, voilà les nouvelles perspectives présentées à l'AASLD 2011.
Comme vous pourrez le constater les Génotypes 1a & 1b ne sont pas les seuls à l'honneur Wink
D'autres éléments seront portés à votre connaissance sur le sujet sur le Forum Hépatothèque après un travail de synthèse auquel nous nous livrons avec Theloner...

Nouvelles perspectives AASLD 2011

Nouveaux agents antiviraux
Principales molécules en développement dont la phase II a été présentée




Un nombre impressionnant d’études précliniques, de phase I et de phase II évaluant l’efficacité des nouvelles molécules antivirales ont été présentées lors du congrès.
Ce tableau, qui n’est bien sûr pas exhaustif, résume la sélection des auteurs, qui ont privilégié les études de phase II pour lesquelles les données de RVS étaient disponibles.

Plusieurs stratégies thérapeutiques ont été testées dans ces études. La plus fréquente est la trithérapie associant une nouvelle antiprotéase au traitement PEG-IFN + RBV, avec des schémas thérapeutiques souvent proches de ceux utilisés avec le TVR et le BOC (en particulier, traitement court si eRVR).

D’autres stratégies utilisant des quadrithérapies associant une antiprotéase et une antipolymérase de façon concomitante ou séquentielle ont été testées, avec des résultats très encourageants.

Enfin, l’excellente nouvelle est l’apparition de schémas thérapeutiques sans interféron dont les résultats prometteurs, et la démonstration d’une efficacité antivirale de certaines de ces molécules sur les génotypes 2, 3 et 4.
Cette sélection donne un avant-gout des progrès considérables qui vont être faits dans les toutes prochaines années et laisse entrevoir la possibilité d’une guérison à terme de l’ensemble des malades traités.

Pour une vision plus globale :
Nouvelles molécules VHC- Génotypes, Traitements & Essais Cliniques
http://www.hepatites.net/index.php?name ... mp;t=20017

_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
olivierjuvamine
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Nov 2011 - 18:54
Hépatant(e) régulier(e)
Hépatant(e) régulier(e)


Inscrit le: 12 Mai 2011
Messages: 137
Localisation: nancy
En fait c'est un test de concentration, ne pas perdre la ligne...super travail de synthèse.

_________________
Mai 2012: guéri-Mai 2011: 3mois de tri-thérapie (télépravir), 3 mois de bithérapie, 6 mois de Post traitement
Génotype 1b (IL 328:C/C), naif (A1, F0)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
theloner
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Nov 2011 - 19:52
Potô du site


Inscrit le: 14 Mai 2006
Messages: 4882
Localisation: Stockholm
« En 2011, nous avons fait des progrès significatifs avec nos analogues de nucléotides du VHC », a déclaré Schaefer Price, président de Pharmasset. « Nous prévoyons de déposer des demandes d'AMM aux États-Unis et en Europe dans la seconde moitié de 2013 et nous espérons être les premiers à introduire un traitement affranchi d'interféron sur le marché. »

Le programme récemment annoncé des essais cliniques de PSI-7977, l'analogue nucléotidique pour le traitement de l'hépatite C (VHC), est le premier traitement entièrement en prise orale, sans interféron et le premier à inclure des patients de tous les génotypes du virus de l’hépatite C.

Importantes étapes anticipées par Pharmasset pour l'année 2012

Initiation des essais de phase 3 POSITRON (PSI-7977 400 mg prise orale une fois par jour (QD) avec la ribavirine pendant 12 semaines chez les patients atteints du virus de l’hépatite C (VHC) de génotype 2 (GT2) ou 3 (GT3) au premier trimestre de 2012.

Rapport de la SVR24 (réponse virologique soutenue 24 semaines après fin de traitement) chez les patients atteints du VHC de génotype 1 (GT1) de l’étude de phase 2b PROTON (PSI-7977 400 mg QD avec peginterféron alfa/ribavirine (PEG/RBV) pendant 12 semaines, puis 12 semaines de PEG/RBV) cours du premier trimestre de 2012.

Rapport des résultats intérimaire de l’étude QUANTUM (24 semaines PSI-938 seul ou PSI-938 et PSI-7977 ou PSI-7977 et ribavirine ou PSI-938, PSI-7977, et ribavirine) au deuxième trimestre de 2012.

Rapport de la SVR12 (réponse virologique soutenue 12 semaines après fin de traitement) du bras de traitement de 12 semaines des essais cliniques ATOMIC (PSI-7977 400 mg QD et PEG/RBV pendant 12 ou 24 semaines ou PSI-7977 400 mg QD pendant 12 semaines puis ribavirine pendant 12 semaines) durant le deuxième trimestre de 2012.

Rapport de données des essais ELECTRON (PSI-7977 plus ribavirine seule pendant 12 semaines) chez les sujets avec VHC GT1 durant la première moitié de 2012.

Initier l’étude de phase 3 NEUTRINO (PSI-7977 plus ribavirine seule pendant 12 semaines chez les sujets de tous les génotypes du VHC qui ne peuvent prendre de l'interféron) à la mi 2012.

Rapport de la SVR12 de QUANTUM durant la seconde moitié de 2012.

Rapport de la SVR12 du bras avec les sujets infectés par le VHC de génotype 2 ou 3 de l'étude ELECTRON au cours du troisième trimestre de 2012.
Rapport de la SVR12 de l’étude ATOMIC des bras de traitement de 24 semaines au cours du second semestre de 2012.

Essais inter-laboratoires de PSI-7977


Au troisième trimestre de 2011, Bristol-Myers Squibb a terminé le recrutement pour des essais de collaboration de 24 semaines de PSI-7977 avec l'inhibiteur NS5a, daclatasvir, avec et sans ribavirine, chez des patients atteints du VHC de GT2 GT3. Récemment, Bristol-Myers Squibb a annoncé que quatre cohortes de 12 semaines ont été ajoutées pour les patients atteints du VHC de GT1 qui : 1) sont naïfs au traitement antérieur, ou 2) chez qui le traitement avec un inhibiteur de protéase du VHC avec PEG/RBV avait déjà échoué.

Au quatrième trimestre de 2011, Tibotec a commencé la sélection de patients dans une étude collaborative de leur inhibiteur de la protéase du VHC, TMC435, en association avec le PSI-7977, chez les patients atteints du VHC GT1 non-répondeurs à une bithérapie Peg-IFN/RBV prealablement. Tous les sujets seront traités pendant 12 ou 24 semaines, et seront randomisés à des traitements avec ou sans ribavirine.

Une étude en collaboration avec le National Institutes of Health (NIH) americain a été initiée au troisième trimestre de 2011, pour évaluer PSI-7977durant 24 semaines, avec ou sans ribavirine chez les patients atteints du VHC GT1.

Wink

_________________
"Morality is the weakness of the brain." Rimbaud
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Morris
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Nov 2011 - 21:23
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 02 Août 2007
Messages: 1223
Localisation: La Rochelle
Citation:
Comme vous pourrez le constater les Génotypes 1a & 1b ne sont pas les seuls à l'honneur

Super ! Je commençais à avoir le complexe du discriminé ! Wink

morris

_________________
Quoi que Tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'Audace a du génie, du pouvoir, de la magie! - Johann Wolfgang von Gœthe
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
pat-leon
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Nov 2011 - 11:10
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris
BMS avance ses projets dans le traitement de l'hépatite C
Pharmaceutiques.com 23 nov 2011

Le pipeline de Bristol-Myers Squibb dans le domaine de la virologie contient deux produits en développement dans le traitement de l'hépatite C. Son produit le plus avancé, l'inhibiteur NS5A, passera en phase III d'ici la fin de l'année.

Lors d'une présentation de son pipeline virologie à la presse, Bristol-Myers Squibb a annoncé le démarrage de ses études cliniques de phase III sur son composé le plus avancé contre l'hépatite C d'ici la fin de l'année. « Le daclatasvir (BMS-790052) est le premier inhibiteur du NS5A du complexe de réplication du virus de l'hépatite C, hautement sélectif, et couvrant tous les génotypes », s'est réjouit le docteur Yacia Bennai, directrice médicale Virologie chez BMS France. Elle rappelle que les traitements standards sur le marché ont une efficacité réduite : 35 à 50% de réponse pour la combinaison interféron alfa pégylé/ribavirine. Une efficacité portée à 70% avec l'introduction au printemps dernier du télaprévir (Incivo®, Vertex Pharmaceuticals, licencié à Janssen en Europe) et du bocéprévir (Victrelis®, Schering-Plough, groupe Merck & Co). « Le profil de tolérance de ces traitements est insuffisant », ajoute-elle.
BMS évalue son composé en combinaison avec la ribavirine et l'interféron alfa ou bien avec un inhibiteur de la protéase, le NS3 (également dans son pipeline), pour une posologie uniquotidienne. Apporter une combinaison thérapeutique par voie orale et pour un traitement de plus courte durée est également parmi les priorités du groupe. « D'ici fin 2013 ou début 2014, nous devrions avoir les résultats de ces deux combinaisons et étudier leurs entrées sur le marché », estime la directrice médicale.
De très nombreuses molécules dans le pipeline de l'industrie

BMS développe également un interféron lambda pégylé, acquis auprès de ZymoGenetics fin 2010. « Actuellement en phase IIb, le peg-interféron lambda partage les mêmes propriétés que l'interféron alfa mais devrait permettre de mieux cibler la thérapie par interféron, indispensable chez certains patients », indique Yacia Bennai.
Les pipelines de l'industrie pharmaceutique contiennent de nombreuses molécules destinées au traitement de l'hépatite C. « Dans sa stratégie dite de "collier de perles" visant à s'ouvrir vers l'extérieur pour compléter son pipeline, BMS étudie tout ce qui se passe dans le domaine, notamment au sein des biotech françaises », indique Benoît Gallet (en photo), vice-président des affaires publiques. Il indique cependant que les vaccins, développés notamment par Transgene, n'entrent à priori pas dans la stratégie du groupe.
Il réfute également l'idée d'une surenchère à l'offre gigantesque de 11 milliards de dollars de Gilead sur Pharmasset. Cette dernière est une biotech américaine qui n'a pas encore de produit sur le marché, mais qui dispose de trois molécules contre le virus de l'hépatite C en développement clinique. Le composé le plus avancé, l'analogue nucléotidique PSI-7977, fait l'objet de deux études de phase III en association avec la ribavirine. BMS n'exclut pas d'évaluer son inhibiteur NS5A en combinaison avec cette molécule. De nombreux espoirs dans le traitement de l'hépatite C sont encore permis.

_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
click
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Nov 2011 - 14:16
Amiral(E)
Amiral(E)


Inscrit le: 10 Mai 2011
Messages: 3765

Un pipeline en collier de perles, mmm, la concurrence est rude! ça se bouscule au portillon de partout!

Merci pat! Wink

_________________
G 1b. 1er TTT de 3 mois en bi, répondeur partiel.

nouvelle saison en cours en tri, téla ..potes pour une durée prévue de 48S
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Morris
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Nov 2011 - 15:02
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 02 Août 2007
Messages: 1223
Localisation: La Rochelle
Citation:
Une Enooooorme pensee pour Olivier qui a initialise ce post....

Oui, c'est très bien, de poursuivre les nouvelles infos sur ce post : c'est une façon de maintenir Olivier parmi nous, qui sommes si nombreux à tant le regretter !

Morris

_________________
Quoi que Tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'Audace a du génie, du pouvoir, de la magie! - Johann Wolfgang von Gœthe
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 27 Nov 2011 - 15:49
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29129
Localisation: Hyères
Petite étude Japonnaise (Daclatasvir+Asunaprévir)


SAN FRANCISCO - Une combinaison de deux médicaments antiviraux expérimentaux avec différents mécanismes d'action contre l'hépatite C (VHC) ont donné des réponses rapides et persistants dans les non-répondeurs précédent sans l'utilisation de l'interféron pégylé, un chercheur dit ici.

. En huit semaines de traitement - et à chaque mesure par la suite - VHC est indétectable dans les neuf patients qui ont terminé le traitement dans l'étude de phase 2b, selon Kazuaki Chayama, MD, PhD, de l'Université d'Hiroshima à Hiroshima, au Japon.

Un patient sur dix, qui ont arrêté le traitement à deux semaines avec des taux de bilirubine élevé et une charge virale détectable, a également eu le virus indétectable à la semaine quatre, mais n'a pas été compté comme un répondeur, Chayama dit à la réunion annuelle de l'Association américaine pour l'étude des Maladies du foie.

Néanmoins, il a noté, le patient - une femme de 60 ans - n'avait toujours pas de virus détectable 24 semaines après, elle aurait fini le traitement.

Il a fait valoir que les résultats montrent que «les taux élevés de guérison sont possibles" avec la combinaison de médicaments par voie orale - un inhibiteur de la réplication complexes surnommé daclatasvir et un inhibiteur de la protéase appelé asunaprevir.

Bien que l'étude était petite, ce n'est pas nécessairement un problème majeur, selon Norah Terrault, MD, de l'Université de Californie à San Francisco, qui ne faisait pas partie de l'étude, mais qui a été l'un des modérateurs de la session de fin de coupe au cours de laquelle il a été présenté.

«De plus en plus, nous constatons que toutes les combinaisons-orale, ils font de petites études - une sorte de démarche de preuve de concept», at-elle dit MedPage Aujourd'hui.

"Je pense que c'est valable à ce stade", at-elle dit, "établissant pour nous que nous n'avons pas à avoir une épine dorsale de l'interféron."

Chayama et ses collègues ont recruté 10 patients atteints par le virus de génotype 1b qui n'avaient pas répondu au peginterféron et ribavirine - la thérapie standard jusqu'à l'approbation plus tôt cette année de deux inhibiteurs de protéase, qui agissent directement sur le virus.

Plusieurs autres dans la classe (y compris asunaprevir) sont développées, ainsi que certains dans d'autres classes, y compris ceux qui bloquent l'action de certaines des protéines de structure de l'hépatite C, comme daclatasvir.

. Les patients ont été traités avec 60 mg par jour d'daclatasvir et initialement 600 mg deux fois par jour de asunaprevir. La dernière dose a été réduite plus tard à 200 milligrammes deux fois par jour en raison des élévations des enzymes hépatiques a découvert dans une étude distincte.

. Ils ont été traités pendant 24 semaines et suivis pendant un autre 24, Chayama dit.

Deux événements indésirables graves ont été enregistrés: l'un était un cas de la troisième année pyrexie, et l'autre était la femme de 60 ans qui avait une hyperbilirubinémie - pensé pour être au moins en partie liée à la drogue d'étude - qui a eu lieu lors d'une attaque de gastro-entérite qui a conduit à une hospitalisation.

Transient première année élévation des enzymes hépatiques ont été observées chez deux patients, ainsi que d'une deuxième année d'altitude à partir de la semaine 16 du traitement, qui a disparu dans les deux premières semaines après la thérapie terminée.

En dehors de ces sept patients ont rapporté la première année de diarrhée, quatre ont signalé des maux de tête en première année, et un petit nombre fait état d'une dispersion des autres événements, a déclaré Chayama.

. «Le profil des effets indésirables se compare favorablement avec l'expérience historique avec peginterféron et ribavirine», a déclaré Chayama.

Bien que prometteurs, l'étude présente encore quelques lacunes, Terrault dit MedPage Aujourd'hui. La combinaison a été testée uniquement chez les patients atteints du virus de génotype 1b et seulement dans une cohorte japonaise, donc il aura besoin d'être testé dans une population plus large, dit-elle.


L'étude a été soutenue par Bristol-Myers Squibb. Chayama rapporté des liens financiers avec l'entreprise, et plusieurs auteurs sont des employés de l'entreprise.

Terrault rapporté des liens financiers avec Gilead, Pfizer, Genentech, Roche, SciClone, BMS, Novartis, Essai, et Vertex.

Source Hépatologie
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
pat-leon
Sujet du message:   MessagePosté le: 29 Nov 2011 - 17:11
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris
BI 201335 et BI 207127

Boehringer Ingelheim GmbH vise à offrir de meilleurs résultats du traitement de l'hépatite C avec deux nouvelles molécules :

BI 201335 est un inhibiteur de protéase NS3/4A, administré avec interféron pégylé et ribavirine, dont les essais cliniques de phase IIb sont achevées et BI 201335 est actuellement en phase III.
BI 207127 est un inhibiteur de polymérase NS5B dont les essais cliniques de phase I sont terminés. Des essais de phase II évaluant BI 207127 avec BI 201335, sans interféron, avec et sans ribavirine, sont actuellement en cours.

BI 201335

Phase 2

Deux études de phase IIb qui évaluent la combinaison de BI 201335, avec interféron pégylé et ribavirine (PegIFN/RBV) chez des patients naïfs de traitement infectés par le virus de l'hépatite C (VHC) de génotype 1 (GT1) .

Étude clinique en double aveugle, randomisée, avec placebo de contrôle Silen-C1 : BI 201335 (120 mg ou 240mg 1 fois par jour, QD) est administré, après trois jours lead-in phase, en combinaison avec PegIFN/RBV pour une durée de traitement allant de 24 à 48 semaines à des patients VHC GT1 et naïfs de traitement. Une réponse virologique soutenue (RVS) de 82% à 84% pour les patients traités avec 240 mg de génotypes du VHC 1a et 1b respectivement a été observée.

Étude clinique en protocole ouvert Silen-C3 : BI 201335 (120 mg QD) est administré en combinaison avec PegIFN/RBV pour une durée de traitement de 12 à 24 semaines après trois jours lead-in phase à des patients infectés par le VHC de génotype 1 et naïfs de traitement. Les patients qui n'ont pas atteint une eRVR, ont continué le traitement PegIFN/RBV jusqu’à la semaine 48.

Les résultats de Silen-C3 indiquent que parmi les patients obtenant une réponse virologique rapide étendue (eRVR), 12 semaines de traitement avec BI 201335 étaient suffisantes pour atteindre une RVS. Les patients avec de l'ARN du VHC indétectable dans le sang avant la semaine 12 avaient des taux de RVS similaires, qu'ils aient été traités pendant 12 ou 24 semaines avec BI 201335 (respectivement 82% et 81%,).

Phase 3

Une étude clinique en phase 3 de BI 201335, en combinaison avec l'interféron pégylé, comprendra trois bras : BI 201335 en combinaison avec PegIFN/RBV pendant 12 semaines ou 24 semaines de traitement et un bras de contrôle de 48 semaines de PegIFN/RBV (sans BI 201335).

Résultats présentés au Liver Meeting 2011 de l’AASLD à San Francisco (USA), 3-8 novembre 2011.

Une autre étude en protocole ouvert de BI 201335 en combinaison avecPegIFN/RBV pour le traitement de l'hépatite C chronique chez les personnes co-infectées par le VIH et l'hépatite C (VHC GT1, patients naïfs de traitement) est en cours.

BI 207127

Une étude de l’efficacité de BI 201335 en association avec BI 207127, sans interféron chez les patients infectés par le VHC de génotype 1.

Étude en protocole ouvert de phase 2b SOUND-C2 : combinaison de BI 201335 (120mg QD) et de BI 207127 (600mg 2 fois par jour, BID, ou 3 fois par jour, TID) avec ou sans ribavirine pour 16, 28 ou 40 semaines sont administrés à des patients infectés par le VHC de génotype 1 et naïfs de traitement. Aucun des bras de l’étude ne comprenait de traitement par interféron.

Chez 70 à 76% des patients ayant reçu BI 201335 (QD) + BI 207127 (BID ou TID) avec la ribavirine (RBV), l’ARN du VHC était indétectable à la semaine 12, avec 13 à 21% des patients développant un échappement viral pendant le traitement. D’autre part, 57% des patients ayant reçu BI 201335 QD + BI 207127 TID sans RBV ont obtenu une réponse virale à la semaine 12.

Résultats présentés au Liver Meeting 2011 de l’AASLD à San Francisco (USA), 3-8 novembre 2011.

_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
evlyn
Sujet du message:   MessagePosté le: 12 Déc 2011 - 08:37
Potô du site


Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 7841
Localisation: Ubud-Bali
Oui, merci à Olivier pour avoir initié ce post. Il manque.
Merci aussi aux gars de l'alimenter. Donc si je comprends bien, je peux me préparer à rentrer en France en 2013 ou 2014, ça me donne le temps de me faire à cette idée....
Bises.

_________________
Eve


VHC diagnostiqué en 1991. Géno 4. A3/F4. non répondeuse à 6 ttts et enfin en 2014, 12 semaines de ttt sofosbuvir et simeprevir, guérie du VHC. CHC sur segment VIII viré chirurgicalement le 1er octobre 2014 .
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
theloner
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Déc 2011 - 21:28
Potô du site


Inscrit le: 14 Mai 2006
Messages: 4882
Localisation: Stockholm
Arret de l,essai Quantum avec le PSI-938!!

PSI-938 SUSPENDU

Pharmasset a annoncé le 16 Décembre 2011 l'interruption de l'utilisation de PSI-938 dans une étude clinique de personnes atteintes de l'hépatite C, citant « des anomalies de laboratoire associées à la fonction du foie. » Toutefois, Pharmasset continuera à tester son médicament PSI-7977 autre médicament candidat pour le traitement de l’hépatite C, qui n'était pas associée à des anomalies.

Les essais cliniques QUANTUM (étude en Phase 2b) testait 235 patients qui recevaient PSI-938 seul ou en combinaison soit avec PSI-7977 seul, soit avec PSI-7977 et ribavirine. Pendant la surveillance de routine, la société a détecté des anomalies de laboratoire associées à la fonction hépatique chez les personnes recevant une dose de 300mg de PSI-938 une fois par jour. Pharmasset dit qu'il n'y avait pas d'anomalies observées chez les patients ayant reçu PSI-7977 dans le même essai clinique.

Ces anomalies de laboratoire n'ont pas été observées chez des patients recevant PSI-7977 et ribavirine dans l'étude QUANTUM ou dans d'autres essais évaluant PSI-7977. Les bras 12 et 24 semaines de PSI-7977 et ribavirine demeureront inchangés, les données supporteront NEUTRINO (étude en Phase 3), une étude de phase 3 sans interféron de 12 semaines du PSI-7977 avec la ribavirine chez les patients avec VHC de génotype 1.

PSI-7977 pourrait être autorisé sur le marché aux États-Unis en 2014.

_________________
"Morality is the weakness of the brain." Rimbaud
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
theloner
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Déc 2011 - 22:15
Potô du site


Inscrit le: 14 Mai 2006
Messages: 4882
Localisation: Stockholm
Bientot la periode des voeux alors..... Wink

RO5024048, ESSAIS CLINIQUES


Le 15 Décembre 2011, Merck, en collaboration avec Roche, a annoncé le lancement de la première étude d'une série d'essais cliniques prévus pour examiner de nouvelles combinaisons de médicaments commercialisés et expérimentaux afin d'accélérer la disponibilité de nouveaux schémas thérapeutiques potentiels pour les patients atteints de l'hépatite C chronique (VHC) de génotype 1. Cette collaboration fait partie de l'accord stratégique entre Merck et Roche pour améliorer le traitement, le diagnostic et la sensibilisation des hépatites C chroniques dans les marchés développés et émergents.

Ce premier essai clinique est conçu pour fournir des données sur l'utilisation de Victrelis (boceprevir), un inhibiteur de la protéase NS3/4A du VHC, en combinaison avec mericitabine (RO5024048 ou RG7128 (anciennement R7128)) de Roche, un inhibiteur de la polymérase NS5B du VHC, Pegasys (interféron pégylé alfa-2a) et Copegus (ribavirine), chez des patients adultes atteints par le VHC de génotype 1 qui ont eu une réponse nulle à un traitement peginterféron alfa/ribavirine précédent.

La phase II de l'étude, appelé DYNAMO 1, prévoit de recruter des patients dans 25 sites dans le monde, dont la France (Creteil, Nice, Rennes).

Etude DYNAMO 1

http://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT0 ... amp;rank=3

Nouvel essai clinique qui évaluera un schéma posologique expérimental avec Victrelis (boceprevir)
http://www.merck.com/newsroom/news-rele ... _1215.html

Une étude multi-centres similaire de RO5024048 en association avec Telaprevir et Pegasys/Copegus pour le traitement des patients atteints d'hépatite C chronique a également été annoncée par Roche.
http://www.roche-trials.com/trialDetail ... er=NV27779

Liste des essais cliniques de Roche avec RO5024048.
http://www.roche-trials.com/protocolsBy ... tType=Drug

l,Original est toujours mieux, pour lire en francais faites fonctionner google traduction Wink

_________________
"Morality is the weakness of the brain." Rimbaud
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
theloner
Sujet du message:   MessagePosté le: 20 Déc 2011 - 17:43
Potô du site


Inscrit le: 14 Mai 2006
Messages: 4882
Localisation: Stockholm
Hej allihopa,
La reponse du laboratoire Roche a mon mail a propos de l,etude WV 21 913.

Hello,

Thank you for the opportunity to respond to your inquiry regarding trial result information for NCT01331850 - A Study of Danoprevir/Ritonavir and Copegus With RO5024048 and/or Pegasys in Patients With Chronic Hepatitis C. Please contact your physician for any future trial result related questions. They have access to resources for trial results and can share that information with you.

Thank You
Genentech Clinical Trials


En resume: Circule il n,y a rien a savoir Rolling Eyes

Pat peut etre as tu des infos de ton cote par PM Wink

_________________
"Morality is the weakness of the brain." Rimbaud
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
theloner
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Déc 2011 - 10:41
Potô du site


Inscrit le: 14 Mai 2006
Messages: 4882
Localisation: Stockholm
ASL-2200 ET ASL-2158

Le 16 Décembre 2011 Vertex Pharmaceuticals (telaprevir) et Alios BioPharma ont lancé ensemble deux études cliniques des analogues nucléotidiques ASL-2200 et ASL-2158. Ce sont analogues nucléotidiques pan-génotypiques, conçus pour inhiber la réplication du virus de l'hépatite C en agissant sur la polymérase NS5B.

Les deux études de phase 1 seront randomisées, en double aveugle avec placebo de contrôle, dont les objectifs principaux seront d'évaluer l'innocuité et la tolérabilité d'une dose unique croissante d’ASL-2200 et d’ASL-2158 chez des volontaires sains et des doses multiples croissantes chez des volontaires avec une hépatite C chronique de génotype 1. Un objectif secondaire sera d'évaluer les effets d’ASL-2200 et d’ASL-2158 sur la cinétique virale pendant sept jours de traitement chez les personnes ayant l'hépatite C.

Vertex détient les droits mondiaux de développement et de commercialisation d’ASL-2200 et d’ASL-2158, qui ont été découverts par Alios BioPharma.

La société devrait présenter les données durant le deuxième trimestre de 2012 et devrait lancer des études de phase 2 pour évaluer plusieurs traitements d'association (ASL-2200, ASL-2158, telaprevir, VX-222), libres d’interféron, pour l'hépatite C chronique.



Un doc assez technique mais tres interessant qui parle du VHC,comme du VHB ,de l,hemolyse induite par la Ribavirine,des genotypages et profils de resistance des virus VHC, etc.Articles signes par differentes pointures de la lutte contre le VHC ou le VHB

16em journee annuelle GEMHEP (Groupe francais d,Etudes Moleculaires des Hepatites le 29/11/2011) tout chaud donc Wink

https://docs.google.com/viewer?a=v& ... 4pBuTTiLOw

_________________
"Morality is the weakness of the brain." Rimbaud
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
francoise
Sujet du message:   MessagePosté le: 23 Déc 2011 - 10:40
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 05 Jl 2006
Messages: 1331
Localisation: Drome
merci thelo pour ces infos intéressantes et lisibles Smile
quand nous informeras-tu sur ton nouveau ttt ???
bonnes fetes Bisou amical Soleil

_________________
vivre du mieux possible
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
theloner
Sujet du message:   MessagePosté le: 12 Jan 2012 - 09:01
Potô du site


Inscrit le: 14 Mai 2006
Messages: 4882
Localisation: Stockholm
IDX184 ET IDX719
IDX184 (Inhibiteur de polymérase nucléosidique)

Le 9 janvier 2012, la société biopharmaceutique Idenix Pharmaceuticals Inc. (Cambridge, MA, USA) a présenté des données intérimaires positives d'un essai clinique de sa molécule phare, IDX184, pour le traitement de l'hépatite C.

IDX184, appartient à la même classe de médicaments « nucléosidiques » par voie orale contre l'hépatite C que PSI-7977 de Pharmasset et INX-189 d’Inhibitex. IDX184 est une prodrogue nucléotidique conçue pour améliorer la formation dans le foie d’un inhibiteur puissant et spécifique de la polymérase du virus de l'hépatite C (VHC).

Idenix, qui se concentre sur le développement de médicaments pour le traitement de l'hépatite B (VHB) et le VIH/SIDA, a déclaré que l’étude en phase 2b d’IDX184 a révélé que le médicament montre une forte activité antivirale dans les essais précliniques et cliniques.

En Juillet 2011, la société a entrepris le recrutement de patients naïfs de traitement infectés par le VHC génotype 1 dans une étude de phase IIb randomisée, en double aveugle de IDX184. L'étude comporte deux bras de traitement, 50 mg ou 100 mg d’IDX184 administré une fois par jour pendant 12 semaines en combinaison avec l'interféron pégylé et la ribavirine (PegIFN/RBV). IDX184 a été bien toléré et il n'y a eu aucun événement indésirable grave associé à la thérapie. Le profil des effets indésirables était conforme à celui observé avec PegIFN/RBV.

Idenix a indiqué que 73% des patients traités avec une dose de 100 mg d’IDX184 avaient des taux indétectables du virus de l'hépatite C après 28 jours. Après une durée médiane de traitement de 8 semaines, 87% de ces patients ont maintenant une virémie indétectable.

Pour les patients traités avec une plus faible dose de 50 mg d’IDX184, 63% avaient une charge virale indétectable à 28 jours et pour 94% elle était indétectable après une durée médiane du traitement de 8 semaines. Jusqu'à présent aucune ré-émergence du virus de l'hépatite C n’a été signalée chez ces patients.

Idenix a soumis son rapport à la Food and Drug Administration américaine (FDA) et demande la poursuite de cette étude et la levée de la suspension clinique partielle d’IDX184 mise en place en Février 2011.

IDX719 (Inhibiteur de NS5A)

Idenix a également annoncé le 9 janvier 2012 le lancement d'un essai clinique de phase 1 de l’inhibiteur de NS5A, IDX719. La première partie de l'étude évaluera l'innocuité, la pharmacocinétique et les effets des aliments sur IDX719 chez 48 volontaires sains. Une partie ultérieure de l'étude évaluera trois jours de traitement par IDX719 de patients naïfs de traitement infectés par le VHC de génotype 1 et devrait commencer au deuxième trimestre de 2012. Les études précliniques ont montré qu’IDX719 présente une activité pan-génotypique in vitro avec la possibilité d’une seule prise quotidienne.

IDX19368 et IDX19370 (Inhibiteurs nucléotidiques)

En outre, deux autres inhibiteurs nucléotidiques, IDX19368 et IDX19370, sont des candidats cliniques potentiels. La société anticipe de déposer un Investigational New Drug (IND) à la mi-2012.



Interim IDX184 Phase IIb Data and Development Pipeline Update, Conference Call, January 9, 2012

http://translate.google.fr/translate?hl ... md%3Dimvns

_________________
"Morality is the weakness of the brain." Rimbaud
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Amour1949
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Fév 2012 - 09:53
Grand(e) Hépatant(e)
Grand(e) Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Mar 2008
Messages: 312

Merci beaucoup PAT pour ses infos!

_________________
Né le 19/11/2009
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
theloner
Sujet du message:   MessagePosté le: 15 Fév 2012 - 00:10
Potô du site


Inscrit le: 14 Mai 2006
Messages: 4882
Localisation: Stockholm
CHB Paul Brousse:Etudes cliniques en cours

Les differentes recettes dans les casseroles de nos druides Laughing
Tres interessantes etudes en cours Wink

http://www.centre-hepato-biliaire.org/r ... ndex.phtml

_________________
"Morality is the weakness of the brain." Rimbaud
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,65752506256104 seconds.