Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mai 2021 - 16:21
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
Premier patient traité dans un essai de thérapie combinée de phase 2 pour le VHB chronique

Selon un communiqué de presse, Brii Biosciences, Vir Biotechnology et VBI Vaccines ont annoncé le premier patient dosé dans un essai de phase 2 évaluant une thérapie combinée pour le traitement de patients atteints d'une hépatite B chronique.

Cette étude multicentrique, randomisée et ouverte évaluera l'innocuité et l'efficacité du BRII-835 (VIR-2218), un petit ARN interférent expérimental ciblant le VHB, associé à BRII-179 (VBI-2601), un immunothérapeutique expérimental contre le VHB , comparé au BRII-835 seul. Une étude antérieure a révélé que les deux agents ont démontré une preuve de mécanisme chez les patients VHB.

«Nous pensons qu'une guérison fonctionnelle du VHB est possible et nécessitera la restauration du contrôle immunologique spécifique au VHB en plus des mécanismes de suppression virale. Les données de notre étude précédente suggèrent que BRII-179 (VBI-2601) était capable de restimuler les réponses des anticorps et des lymphocytes T spécifiques au VHB », a déclaré Francisco Diaz- Mitoma , MD, PHD, médecin en chef de VBI Vaccines, dans le communiqué. . «Cette étude combinée représente la première combinaison d'un vaccin thérapeutique contre le VHB pour restaurer l'immunité contre le VHB avec des antiviraux conçus pour réduire les niveaux d'antigènes de surface du VHB.”

https://www.businesswire.com/news/home/ ... epatitis-B

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 01 Jn 2021 - 09:06
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
Hépatant.e.s B, soutenons-nous



https://www.facebook.com/groups/766073534275045/about

https://soshepatites.org/groupe-de-sout ... epatite-b/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 13 Jl 2021 - 17:18
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
HÉPATITE B CHRONIQUE, LA PETITE PORTE DE LA GUÉRISON…





https://soshepatites.org/hepatite-b-chr ... -guerison/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 23 Jl 2021 - 09:26
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
L’entrée du virus de l’hépatite B peu à peu dévoilée



L’entrée du virus de l’hépatite B (VHB) dans les cellules du foie nécessite la fusion de sa membrane avec celle de la cellule hôte. Ce passage est déclenché par des signaux cellulaires encore méconnus. Grâce à une double approche computationnelle et expérimentale, les chercheurs ont découvert deux signaux cellulaires : la protéine enzyme « ERp57 », qui appartient à la famille des protéines disulfure isomérases (PDI), ainsi que le peptide fusion du VHB.

L’enzyme ERp57 serait capable, en modulant l’agencement des ponts disulfures, de modifier la conformation de la glycoprotéine S du VHB (dans la région preS1), ce qui aboutirait in fine à l’exposition du peptide de fusion. Les auteurs ont montré in vitro mais aussi in vivo, chez un modèle de souris avec foie humanisé, que le blocage de cette enzyme peut prévenir l’infection par le VHB ainsi que celle par le virus de l’hépatite D (VHD). Cette découverte pourrait mettre en évidence une nouvelle cible thérapeutique visant à empêcher l’entrée du virus dans les hépatocytes.

Source :

A fusion peptide in preS1 and the human protein-disulfide isomerase ERp57 are involved in HBV membrane fusion process

https://elifesciences.org/articles/64507

https://www.anrs.fr/fr/actualites/875/l ... u-devoilee

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Fév 2022 - 10:15
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’HÉPATITE B RELAYÉS PAR SANTÉ PUBLIQUE FRANCE



Publié le 8 février 2022 par L'équipe SOS hépatites
Les États généraux de l’hépatite B relayés par Santé publique France

Dans son édition du 8 février, le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publie trois articles consacrés au bilan des États généraux de l’hépatite B. Ils sont cosignés par Carmen Hadey, notre référente nationale “hépatite B et vaccination”, et Pascal Mélin, notre président national. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup : le BEH, édité par Santé publique France, est une référence en matière de santé publique. Cette nouvelle publication apparaît ainsi comme une double reconnaissance : celle de l’expertise de SOS Hépatites, et celle du sérieux des États généraux qui nous ont occupés, nous et l’ensemble de nos partenaires de la société civile, pendant un an et demi, de juillet 2019 à début 2021.

Deux enquêtes nationales inédites
Le premier article est consacré aux résultats de l’enquête « Vivre avec une hépatite B ». Cette enquête a permis d’identifier et d’évaluer de nombreux problèmes posés dans la gestion de l’hépatite B, qu’il s’agisse de l’information des patients, de la régularité du suivi médical ou du dépistage du virus de l’hépatite delta, trop souvent oublié… Elle a aussi révélé l’impact de l’hépatite B chronique sur la qualité de vie des personnes interrogées : anxiété, peur du rejet, problèmes affectifs, sexuels, professionnels, etc. Téléchargez l’article en cliquant ici.
Un deuxième article reprend les résultats de l’enquête complémentaire menée auprès d’une quarantaine de structures prenant en soins les personnes atteintes d’une hépatite B chronique. Cette enquête, initiée elle aussi dans le cadre des États généraux, fournit une photographie de la grande diversité des situations, mais aussi de certaines discordances en matière d’accès au traitement, ou de reconnaissance au titre de l’affection de longue durée. Téléchargez l’article en cliquant ici.

Et maintenant, ça urge !
Enfin, un « focus » est consacré aux États généraux eux-mêmes, preuve que l’initiative a été prise au sérieux. Ne boudons pas notre plaisir : il est rare de voir le BEH publier une liste de revendications aussi complète que celle issue des débats des États généraux, ce qui est déjà une manière de la considérer comme légitime ! Téléchargez l’article en cliquant ici.
Il reste maintenant à passer aux actes ! Voilà près d’un an que propositions constructives et réalistes ont été présentées aux pouvoirs publics. Il serait temps que cela bouge, si la France veut être au rendez-vous de l’élimination de l’hépatite B, objectif fixé par l’OMS pour 2030. Le chantier est vaste : mettre à jour les données épidémiologiques, renforcer le dépistage, vacciner et traiter avec des immunoglobulines spécifiques tous les bébés nés d’une mère porteuse du virus de l’hépatite B, promouvoir la vaccination auprès de la génération qui n’en a pas bénéficié, assurer le suivi médical tout au long de la vie de toutes les personnes vivant avec l’hépatite B pour prévenir les complications de la maladie, leur faciliter (aux jeunes et moins jeunes) l’accès à l’assurance en relation avec un emprunt…
La liste est longue ? Peut-être, mais elle facile à trouver : elle est dans le BEH.
Pour télécharger le BEH complet, cliquez ici.

Contacts
• Pascal Mélin, Président SOS Hépatites & Maladies du foie Fédération, pascal.melin@soshepatites.org, 07 85 62 91 69
• Carmen Hadey, Référente SOS Hépatites & Maladies du foie « hépatite B et vaccination », carmen.hadey@soshepatites.fr, 07 83 71 57 68
• Selly Sickout, Directrice SOS Hépatites & Maladies du foie Fédération, direction@soshepatites.org, 06 74 86 44 48

https://soshepatites.org/les-etats-gene ... ue-france/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Fév 2022 - 15:41
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
LES RÉSULTATS DES PREMIERS ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’HÉPATITE B



https://soshepatites.org/les-resultats- ... epatite-b/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 07 Mar 2022 - 09:02
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
Le premier patient recruté dans l'essai clinique IP-cure-B



Le premier patient a été recruté dans l'essai clinique ANRS HB07 IP-cure-B, soutenu par l'ANRS | Maladies infectieuses émergentes et mené par le service d'hépatologie des Hospices civils de Lyon, dans le cadre du projet IP-cure-B.


L'objectif du projet IP-cure-B, financé par l'Union européenne, est de développer de nouveaux concepts curatifs pour l'hépatite B chronique (HBC). Le projet vise à améliorer le taux de guérison de la HBC en renforçant l'immunité innée avec des modulateurs immunitaires et en stimulant les réponses immunitaires adaptatives avec un nouveau vaccin thérapeutique. Les chercheurs identifieront également des biomarqueurs immunitaires et viraux pour suivre la stratification et la réponse au traitement des patients. L'intégration des données biologiques et cliniques permettra d'élaborer des modèles pour identifier la meilleure combinaison de traitement et l'efficacité des nouvelles thérapies curatives concernant le spectre de la maladie et l'hétérogénéité des patients. La plateforme préclinique sera évaluée chez des souris humanisées, en combinant des stratégies immunomodulatrices pour stimuler l'immunité innée, sauver les cellules T spécifiques du VHB épuisées et générer des réponses adaptatives anti-VHB. La preuve du concept sera obtenue dans un essai clinique d'une combinaison de nouveaux composés stimulant l'immunité innée.

Résultats pour les experts médicaux :

Le projet vise à proposer un changement de paradigme de traitement avec le développement de nouvelles combinaisons thérapeutiques pour la HBC avec des taux de guérison améliorés et une meilleure évaluation des nouveaux biomarqueurs pour améliorer la sélection des patients et le suivi de la réponse au traitement.

Résultats pour la communauté :

Le développement de ces thérapies curatives à durée d'administration limitée ouvrira la voie à un traitement universel de toutes les personnes souffrant d'une infection chronique par le VHB. Une réduction à long terme du coût et de la charge globale de l'infection à VHB est attendue (traitement de courte durée, augmentation de l'adoption du traitement dans la population infectée, diminution du taux de complications hépatiques et de mortalité).

Résultats pour le patient :

Le projet vise à concevoir et à développer de nouvelles stratégies de traitement pour guérir l'infection avec une réduction de la durée de traitement. Il devrait permettre d'améliorer la qualité de vie et de réduire la stigmatisation sociale.


Les Hospices civils de Lyon ne sont pas le seul partenaire à mener un essai clinique dans le cadre du projet IP-cure-B, d'autres centres le sont :



Contacts presse :

ELPA : beatrice.credi@elpa.eu

ANRS | Maladies infectieuses émergentes : information@anrs.fr

https://www.anrs.fr/fr/actualites/1018/ ... -ip-cure-b

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 16 Mar 2022 - 10:22
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
LE PREMIER PATIENT RECRUTÉ DANS L’ESSAI CLINIQUE IP-CURE-B

Le premier patient a été recruté dans l’essai clinique ANRS HB07 IP-cure-B, soutenu par l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes et mené par le service d’hépatologie des Hospices civils de Lyon, dans le cadre du projet IP-cure-B.

L’objectif du projet IP-cure-B, financé par l’Union européenne, est de développer de nouveaux concepts curatifs pour l’hépatite B chronique (HBC). Le projet vise à améliorer le taux de guérison de la HBC en renforçant l’immunité innée avec des modulateurs immunitaires et en stimulant les réponses immunitaires adaptatives avec un nouveau vaccin thérapeutique. Les chercheurs identifieront également des biomarqueurs immunitaires et viraux pour suivre la stratification et la réponse au traitement des patients. L’intégration des données biologiques et cliniques permettra d’élaborer des modèles pour identifier la meilleure combinaison de traitement et l’efficacité des nouvelles thérapies curatives concernant le spectre de la maladie et l’hétérogénéité des patients. La plateforme préclinique sera évaluée chez des souris humanisées, en combinant des stratégies immunomodulatrices pour stimuler l’immunité innée, sauver les cellules T spécifiques du VHB épuisées et générer des réponses adaptatives anti-VHB. La preuve du concept sera obtenue dans un essai clinique d’une combinaison de nouveaux composés stimulant l’immunité innée.

Résultats pour les experts médicaux :

Le projet vise à proposer un changement de paradigme de traitement avec le développement de nouvelles combinaisons thérapeutiques pour la HBC avec des taux de guérison améliorés et une meilleure évaluation des nouveaux biomarqueurs pour améliorer la sélection des patients et le suivi de la réponse au traitement.

Résultats pour la communauté :

Le développement de ces thérapies curatives à durée d’administration limitée ouvrira la voie à un traitement universel de toutes les personnes souffrant d’une infection chronique par le VHB. Une réduction à long terme du coût et de la charge globale de l’infection à VHB est attendue (traitement de courte durée, augmentation de l’adoption du traitement dans la population infectée, diminution du taux de complications hépatiques et de mortalité).

Résultats pour le patient :

Le projet vise à concevoir et à développer de nouvelles stratégies de traitement pour guérir l’infection avec une réduction de la durée de traitement. Il devrait permettre d’améliorer la qualité de vie et de réduire la stigmatisation sociale.

Les Hospices civils de Lyon ne sont pas le seul partenaire à mener un essai clinique dans le cadre du projet IP-cure-B, d’autres centres le sont :



https://soshepatites.org/le-premier-pat ... ip-cure-b/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 31 Mar 2022 - 08:13
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
Un plan B pour prédire le risque de cancérisation des hépatites B chroniques

En France, la prévalence du portage de l’AgHBs est estimée à 0,65 % de la population, plus élevée pour les hommes ( 1,1 %) que les femmes ( 0.21%). Par ailleurs 44,8 % des 280.000 personnes porteuses du VHB connaissent leur statut viral. La cancérisation hépatique survient surtout au stade de cirrhose non décompensée avec 2,8 % de carcinomes hépatocellulaires (CHC) par an chez les patients « viro-supprimés » sous entécavir à 5 ans. Le CHC est la première cause de cancer dans le monde et son dépistage est actuellement réalisé par une échographie semestrielle en cas de cirrhose dont le diagnostic non invasif reste cependant insuffisant. Plusieurs modèles ont été récemment développés pour prédire le risque de CHC chez les patients porteurs d’une hépatite B chronique traitée. L’objectif de cette étude multinationale était de développer et de valider un modèle de prédiction, assisté par intelligence artificielle, du risque de CHC chez des patients traités par analogues nucléos(t)idiques.

Intelligence artificielle :

À l'aide d'un algorithme de machine learning, un modèle a été développé à partir de 6 051 patients porteurs du VHB qui ont reçu un traitement comportant de l'entécavir ou du ténofovir dans 4 hôpitaux en Corée. Deux cohortes de validation externes ont été formées de manière indépendante : une cohorte coréenne (5 817 patients issus de 14 centres coréens) et caucasienne (1 640 malades issus de 11 centres occidentaux). Le résultat principal était l’apparition d’un CHC. Dans la cohorte de dérivation et les 2 cohortes de validation, une cirrhose était, au départ, présente chez 26,9 % à 50,2 % des patients. Un modèle utilisant 10 paramètres initiaux a été mis au point et a montré de bonnes performances prédictives (c-index 0,79). Ce modèle est capable d’une discrimination significativement meilleure que les modèles précédents (PAGE-B, PAGE-B modifié, REACH-B et CU-HCC) à la fois chez les Coréens (c-index 0,79 vs 0,64-0,74 ; tous p < 0,001) et chez les caucasiens (c-index 0,81 vs 0,57–0,79 ; tous p < 0,05 sauf PAGE-B modifié, p = 0,42). La courbe de calibration a montré une fonction d'étalonnage satisfaisante. Les patients étant séparés en 4 groupes à risque, le groupe à risque minimal (11,2 % de la cohorte coréenne et 8,8 % de la cohorte caucasienne) avait un risque de CHC inférieur à 0,5 % pendant 8 ans de suivi.

Dix paramètres de base :

Divers scores de risque ont été développés pour prédire la survenue d'un CHC chez les patients atteints d'hépatite B chronique traités avec ou sans analogues nucléos(t)idiques. Cependant, les méthodologies adoptées dans les études précédentes se limitaient aux méthodes statistiques conventionnelles, telles que les analyses de régression logistique. Kim et ses collègues ont développé et validé un modèle de prédiction du risque de CHC assisté par intelligence artificielle. Ce modèle PLAN-B comprend 10 paramètres de base : cirrhose, âge, numération plaquettaire, prescription d’entécavir ou ténofovir, sexe, transaminase ALAT sérique et ADN du VHB, taux d'albumine et de bilirubine et statut AgHBe. Il offre un meilleur pouvoir prédictif du risque de CHC chez les patients coréens et caucasiens atteints d'HVB traités par entécavir ou ténofovir. Il a également identifié un groupe de patients à risque minimal de développer un CHC, chez qui une surveillance moins intensive peut être indiquée.

A valider dans d’autres populations :

L’épidémiologie est du reste très différente entre les deux populations, coréenne et caucasienne, avec une tolérance immunitaire plus marquée en Asie ou la transmission foeto-maternelle est souvent méconnue et reste plus importante qu’en Europe ou aux USA. On peut également s’interroger sur d’autres biais non mentionnés : la consommation de co-carcinogènes comme l’aflatoxine B1 qui est produite par un champignon de type Aspergillus et qui prolifère dans le maïs, les cacahuètes ou encore les graines de coton, cultivés dans les pays chauds et humides d’Asie. Le tabagisme et l’alcoolisme jouent également un rôle important dans l’aggravation des lésions fibrosantes dues au VHB tandis que la stéatose hépatique non alcoolique affecte plus souvent les personnes caucasiennes en surpoids ou obèses, souffrant de diabète et/ou présentant un taux de triglycérides élevés. Le VHB contribue généralement au développement du CHC par des mécanismes indirects (inflammation et cirrhose) et directs, notamment l'intégration précoce de l'ADN du VHB dans le génome de l'hôte et l'expression prolongée de protéines virales à propriété oncogène. Les patients atteints de cirrhose, d'hépatite chronique active B sans surinfection par le virus Delta, en phase d'immunotolérance et âgés de plus de 30 ans ou ayant des antécédents familiaux de CHC doivent donc faire l'objet d'un dépistage du CHC. Le modèle PLAN-B a démontré des performances prédictives satisfaisantes pour le dépistage du CHC et a surpassé les autres scores de risque chez les asiatiques et à un moindre degré chez les caucasiens. Il mérite d’autres études prospectives occidentales avant de trouver sa place dans les marqueurs de surveillance des hépatites virales B.

En conclusion, PLAN-B, modèle basé sur 10 paramètres communs et un apprentissage automatique ou machine learning offre un bon pouvoir prédictif du risque de carcinome hépatocellulaire chez 13 508 patients coréens et caucasiens atteints d' hépatite chronique B traités par l'entécavir ou le ténofovir. Une étude prospective européenne permettrait de valider ces résultats dans une population caucasienne plus importante ou l’épidémiologie du VHB et les facteurs de risque alimentaires sont probablement différents.

Dr Sylvain Beorchia (JIM.fr)

RÉFÉRENCE :

Kim HY, Lampertico P , Nam JY et coll. : An artificial intelligence model to predict hepatocellular carcinoma risk in Korean and Caucasian patients with chronic hepatitis B. J Hepatol., 2022; 76(2): 311-318.doi: 10.1016/j.jhep.2021.09.025

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 13 Mai 2022 - 09:58
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
Virus de l’hépatite B en situations particulières : grossesse, immunosuppression, PMA et vie professionnelle





https://www.fmcgastro.org/wp-content/up ... 2_ROSA.pdf



https://www.fmcgastro.org/wp-content/up ... anslik.pdf

http://www.hepatites.net/index.php?name ... 549#402549

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 01 Jn 2022 - 10:38
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
9e ANRS HBV Cure Workshop le 5 juillet 2022



https://www.anrs-workshophbvcure2022.com/

https://www.anrs.fr/fr/actualites/1012/ ... illet-2022

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 20 Jn 2022 - 17:30
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
LE PREMIER PATIENT RECRUTÉ DANS L’ESSAI CLINIQUE IP-CURE-B








https://soshepatites.org/le-premier-pat ... ip-cure-b/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 31 Août 2022 - 14:43
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29282
Localisation: Hyères
FORUM COMMUNAUTAIRE SUR L’HÉPATITE B : 22/09/22, FORMAT HYBRIDE À PARIS





https://www.hbvmeeting.org/program/hbv-patient-forum/

https://soshepatites.org/hepatitis-b-community-forum/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,64238882064819 seconds.