Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 03 Jl 2022 - 07:04
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Albumine au long cours : pourquoi pas ?
Patrick DUKAN (Marseille), interviewé par Jacques LIAUTARD (Saint-Jean de Védas)
Référence : Abs. OS011 – Laleman W et al, EASL 2022




https://www.youtube.com/watch?v=kLTdSFGPtW0

Bulévirtide : 2 mg/jour pour traiter l'hépatite delta
Michèle POUTEAU (Epinay sur Seine), interviewée par Bertrand HANSLIK (Montpellier)
Référence : Abs. GS006 – Wedemeyer H et al, EASL 2022




https://www.youtube.com/watch?v=qD7XBHG6-Kg

Voir les diapositives :

https://www.cregg.org/wordpress/wp-cont ... -gs006.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Jl 2022 - 10:50
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
S'intéresser à l'évolution de l'AFP chez le cirrhotique guéri du VHC
Michèle POUTEAU (Epinay sur Seine), interviewée par Patrick DUKAN (Marseille)
Référence : Abs. FRI358 – Alvain A et al, EASL 2022




https://www.youtube.com/watch?v=MaVdvNw0_UY

Voir les diapositives :

https://www.cregg.org/wordpress/wp-cont ... fri358.pdf

L'ammoniémie : prédire les complications ?
Corinne BONNY (Clermont-Ferrand), Michèle POUTEAU (Epinay sur Seine)

Référence : Abs. OS065 – Ballester MP et al, EASL 2022




https://www.youtube.com/watch?v=h7C32gBf_8w

Voir les diapositives :

https://www.cregg.org/wordpress/wp-cont ... -os065.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Jl 2022 - 10:55
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Immunothérapie des cancers : mieux dépister les virus
Patrick DUKAN (Marseille), interviewé par Bertrand HANSLIK (Montpellier)
Référence : Abs. THU450 - Aceituno L et al, EASL 2022




https://www.youtube.com/watch?v=Xn9NvLeZkuA

Voir les diapositives :

https://www.cregg.org/wordpress/wp-cont ... thu450.pdf

Alcool et surpoids : le Fibroscan pour motiver les patients ?
Corinne BONNY (Clermont-Ferrand), interviewée par Patrick DUKAN (Marseille)
Référence : Abs. OS036 – Thiele M et al, EASL 2022




https://www.youtube.com/watch?v=nUygir8gDug

Voir les diapositives :

https://www.cregg.org/wordpress/wp-cont ... -os036.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 06 Jl 2022 - 07:38
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
LONDRES – La gravité de la cirrhose, les infections et les résultats de mortalité étaient pires pour les patients des pays à revenu faible à intermédiaire, en partie en raison d'un accès limité aux installations de transplantation hépatique et aux soins intensifs, selon les données présentées ici.

"Nous avons des disparités en matière de soins de santé ainsi que des populations et des maladies différentes qui causent la cirrhose dans le monde ", a déclaré Jasmohan S. Bajaj, MD , professeur agrégé de médecine dans la division de gastro-entérologie, d'hépatologie et de nutrition à la Virginia Commonwealth University, a déclaré à Healio. « Les données actuelles se concentrent généralement sur quelques régions plutôt que de fournir une perspective mondiale ; cela a des implications pour la généralisabilité.

Lors de sa présentation au Congrès international du foie, Bajaj a noté que «les étiologies des maladies du foie, les caractéristiques de la population et la disponibilité des ressources diffèrent selon les sites. De plus, l'équité et la réduction des disparités nous obligent à être conscients des différences de ressources et de population entre les sites.

Pour évaluer les déterminants de la mortalité des patients hospitalisés et du dysfonctionnement des organes, Bajaj et ses collègues ont recruté 1 383 patients adultes atteints d' une maladie hépatique chronique /cirrhose dans 49 centres à travers le monde. Près de 40 % des patients provenaient de pays à revenu élevé, tandis que les autres provenaient de pays à revenu faible ou intermédiaire.

Pour maintenir l'équité dans leur analyse, les chercheurs ont limité le nombre de patients à 50 individus par site. Les données des patients, y compris les variables d'admission, le parcours hospitalier et les résultats des patients hospitalisés ont été documentées, avec un accent particulier sur la mortalité et le dysfonctionnement des organes.

Selon les chercheurs, au cours des 6 mois précédents, 51 % des patients ont été hospitalisés, 25 % ont eu des infections, 32 % ont eu une encéphalopathie hépatique (HE), 23 % ont eu une insuffisance rénale aiguë (IRA), 15 % ont subi une paracentèse à grand volume, 8 % avaient un hydrothorax et 4 % avaient un carcinome hépatocellulaire. Les principales étiologies étaient l'alcool (46 %), suivi de la stéatohépatite non alcoolique (23 %) et des infections par l'hépatite B (13 %) et l'hépatite C (11 %).

Bajaj et ses collègues ont déterminé qu'une fois admis à l'hôpital, 25 % des patients de la cohorte nécessitaient un transfert aux soins intensifs, 46 % développaient une IRA, 15 % développaient une HE de grade 3 à 4, 14 % développaient un choc, 13 % nécessitaient une ventilation et 13 % développaient nosocomial infections. Les chercheurs ont également enregistré un taux de mortalité des patients hospitalisés de 15% et un taux de transplantation des patients hospitalisés de 3%.

"Nous avons constaté qu'en plus des variables cliniques liées au foie, la localisation du patient dans les pays à revenu faible à intermédiaire avec un manque implicite d'accès aux soins de santé est un déterminant majeur des résultats", a déclaré Bajaj à Healio. "Ces résultats sont les défaillances d'organes des patients hospitalisés, les décès ainsi que la mortalité à 30 jours et les réadmissions. [En outre,] la réadmission dans les 30 jours était plus faible dans les pays à revenu faible à intermédiaire que dans les pays à revenu élevé, car une plus grande proportion de patients dans les pays à revenu faible à intermédiaire sont décédés pendant l'hospitalisation ou après leur sortie. Cela pourrait être dû à la réduction des installations ou de l'accès aux soins intensifs et aux greffes de foie.

Bajaj a en outre noté que les facteurs liés et non liés au foie et les variations régionales sont essentiels pour définir les objectifs de soins intensifs et les modèles de résultats chez les patients hospitalisés atteints de cirrhose à travers les frontières.

"Une perspective globale dans la gestion de la cirrhose est nécessaire et une taille unique ne convient pas à tous", a déclaré Bajaj. "Il existe d'importantes disparités en matière de soins de santé dans la gestion de la cirrhose , et les décideurs politiques, les chercheurs et les cliniciens doivent être conscients du manque potentiel d'accès aux équipements, procédures et installations vitaux à travers le monde."

La source:

Bajaj JS. Résumé OS063. Présenté à : Congrès international du foie ; 22-26 juin 2022 ; Londres (réunion hybride).

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 06 Jl 2022 - 07:42
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Resmetirom "a le potentiel d'être le premier médicament approuvé" pour les patients atteints de NASH

LONDRES – Le resmetirom était sûr et bien toléré aux doses de 100 mg et 80 mg chez les patients atteints de stéatohépatite non alcoolique, selon une recherche de dernière minute présentée au Congrès international du foie.

"Les critères d'évaluation primaires et secondaires de l'étude ont été atteints" , a déclaré à Healio Stephen Harrison, MD, directeur médical de Pinnacle Clinical Research à San Antonio et professeur invité d'hépatologie à l'Université d'Oxford. "Le resmétirom était sûr et bien toléré et a fourni des réductions significatives de la graisse hépatique, du cholestérol des lipoprotéines de basse densité et d'autres lipides athérogènes par rapport au placebo."

Dans l'essai randomisé, en double aveugle, de phase 3b MAESTRO-NAFLD-1, Harrison et ses collègues ont étudié l'innocuité et la tolérabilité du resmétirom, un agoniste bêta-sélectif des récepteurs de l'hormone thyroïdienne à prise orale une fois par jour, par rapport à un placebo. Ils ont recruté 1 143 patients atteints de NASH, qui ont été randomisés pour recevoir un placebo, 80 mg ou 100 mg de resmetirom ou 100 mg en ouvert pendant 52 semaines. Les chercheurs ont noté que les abandons (22,5 %) ne différaient pas selon le traitement.

"Les patients ont obtenu des réductions significatives par rapport au placebo de l'alanine aminotransférase, de l'aspartate aminotransférase et de la gamma-glutamyl transférase", a déclaré Harrison. "Pour les patients présentant une rigidité hépatique de base suffisante, telle que mesurée par l'élastographie transitoire contrôlée par les vibrations FibroScan ou l'élastographie par résonance magnétique, les analyses des répondeurs ont montré des réponses statistiquement significatives dans les groupes resmetirom par rapport au placebo."

D'après les résultats de l'étude, des abandons pour événements indésirables sont survenus chez 2,4 % des patients du bras 80 mg, 2,8 % du bras 100 mg et 1,3 % du bras placebo. Des événements indésirables liés au traitement sont survenus chez 88,4 %, 86,1 % et 81,8 % des patients, respectivement. Les événements indésirables les plus fréquents, rapportés avec une fréquence plus élevée dans les groupes resmetirom par rapport au groupe placebo, étaient une diarrhée légère ou une augmentation de la fréquence des selles au début du traitement.

"Le Resmetirom a le potentiel d'être le premier médicament approuvé pour les patients atteints de NASH", a conclu Harrison. « L'étude MAESTRO-NAFLD-1 fournit aux cliniciens des informations importantes sur le profil d'innocuité du resmétirom et les principales mesures non invasives d'efficacité qui peuvent être utilisées dans la pratique clinique pour surveiller la réponse au traitement si le resmétirom est approuvé.

"Les patients atteints de NASH présentent un risque accru d'événements cardiovasculaires indésirables", a-t-il ajouté, "de sorte que les réductions du LDL-C et d'autres lipides athérogènes observées chez les patients traités par le resmetirom sont également significatives".

La source:

Harrison S, et al. Résumé LB005. Présenté à : Congrès international du foie ; 22-26 juin 2022 ; Londres (réunion hybride).

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 06 Jl 2022 - 08:59
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Fibrose avancée dans la stéatopathie du diabétique : l'algorithme pratique
Bertrand HANSLIK (Montpellier), interviewé par Carine CHAGNEAU (Bordeaux)
Référence : Abs. OS099 – Canivet C et al, EASL 2022





https://www.youtube.com/watch?v=YdGoM7KWe6s

Voir les diapositives :

https://www.cregg.org/wordpress/wp-cont ... -os099.pdf

Cirrhose, cœur et rein : parfois mauvais ménage
Jacques LIAUTARD (Saint-Jean de Védas), interviewé par Michèle POUTEAU (Epinay sur Seine)
Référence : Abs. OS012 – Bota S et al, EASL 2022




https://www.youtube.com/watch?v=Qnf5i2hQGK4

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 06 Jl 2022 - 13:04
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Fatigue liée à un mauvais pronostic clinique, qualité de vie chez les patients atteints de NAFLD

LONDRES - Des scores de fatigue inférieurs au départ étaient corrélés à des événements cliniques indésirables chez les patients atteints de stéatohépatite non alcoolique avancée, selon une étude présentée au Congrès international du foie.

« La fatigue est très fréquente chez les patients atteints de NAFLD. Dans d'autres maladies, la fatigue est associée à des effets indésirables, notamment une mortalité plus élevée », a déclaré à Healio Zobair M. Younossi, MD, MPH, président d'Inova Medicine Services et professeur et directeur du département de médecine du campus médical d'Inova Fairfax. "Notre objectif était de voir si, parmi les patients NASH bien définis atteints de fibrose avancée, une fatigue cliniquement significative est associée à des complications hépatiques."

Dans une étude de cohorte post-hoc, Younossi et ses collègues ont analysé 1 679 patients (âge moyen, 58 ans ; 40 % d'hommes) atteints de NASH avancée, dont 802 avaient une fibrose en pont (F3) et 877 avaient une fibrose compensée (F4). Les chercheurs ont quantifié la fatigue au départ à l'aide du domaine de fatigue de l'outil CLDQ-NASH, dans lequel un score inférieur sur une échelle de 1 à 7 indiquait une pire fatigue, et ont utilisé le modèle de risque proportionnel de Cox pour déterminer la relation entre la fatigue de base et le temps d'atteinte hépatique. événements cliniques.

Selon les résultats de l'étude, les scores moyens initiaux du CLDQ-NASH étaient de 4,77 ± 1,36 chez les patients classés F3 et de 4,56 ± 1,44 chez les patients classés F4. Au cours d'un suivi médian de 16 mois, 15 % des patients atteints de F3 et 31 % des patients atteints de F4 ont présenté des événements cliniques liés au foie ; ces patients avaient une aspartate transaminase plus élevée, une numération plaquettaire plus faible et des scores de test non invasifs élevés pour la fibrose au départ par rapport aux patients qui sont restés stables lors du suivi.

De plus, les patients qui ont présenté des événements cliniques liés au foie lors du suivi avaient des scores de fatigue de base inférieurs en F3 progressé (4,47 ± 1,36) par rapport à F3 stable (4,83 ± 1,35) ainsi qu'en F4 progressé (3,74 ± 1,31) par rapport à F3. F4 stable (4,59 ± 1,43).

L'analyse multivariée a en outre confirmé des scores de fatigue inférieurs (pour 1 point de fatigue) corrélés à un risque accru d'événements liés au foie chez tous les patients (HR = 0,84 ; IC à 95 %, 0,75-0,93). Répartis par type de fibrose, les RR étaient de 0,85 pour les patients F3 et de 0,67 pour les patients F4.

"Nos données montrent que la fatigue a des implications pronostiques importantes et est associée à des événements cliniques", a déclaré Younossi. "Parmi les patients atteints de NAFLD, ceux qui souffrent d'une fatigue importante souffriront non seulement d'une altération de la qualité de vie, mais aussi d'un pronostic clinique potentiellement plus mauvais."

La source:

Younossi Z, et al. Affiche FRI097. Présenté à : Congrès international du foie ; 22-26 juin 2022 ; Londres (réunion hybride).

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 07 Jl 2022 - 10:17
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
VHC : Guérir 95% des rares échecs des antiviraux directs
Michèle POUTEAU (Epinay sur Seine), interviewée par Bertrand HANSLIK (Montpellier)
Références : Abs. OS003 – Graf C et al, EASL 2022 & Abs. OS004 – Gane EJ et al, EASL 2022





https://www.youtube.com/watch?v=dlnnppouO7M

Statine et aspirine pour diminuer le risque de CHC : le gagnant est…
Jacques LIAUTARD (Saint-Jean de Védas), interviewé par Patrick DUKAN (Marseille)
Référence : Abs. THU104 – Kraglund F et al, EASL 2022




https://www.youtube.com/watch?v=hTEuiv09F4E

Voir les diapositives :

https://www.cregg.org/wordpress/wp-cont ... thu104.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Jl 2022 - 10:06
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
IPP et cirrhose : avec prudence et avec de bonnes raisons…
Bertrand HANSLIK (Montpellier), interviewé par Jacques LIAUTARD (Saint-Jean de Védas)
Référence : Abs. 0S126 – Mahmud N et al, EASL 2022




https://www.youtube.com/watch?v=ys5PbD16w2A

Voir les diapositives :

https://www.cregg.org/wordpress/wp-cont ... -os126.pdf

Wilson cirrhotique : CHC aussi mais pas que…
Jacques LIAUTARD (Saint-Jean de Védas), interviewé par Michèle POUTEAU (Epinay sur Seine)
Référence : Abs. FRI296 – Sobesky R et al, EASL 2022




https://www.youtube.com/watch?v=Zti4BlSMwX0

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Jl 2022 - 14:58
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29231
Localisation: Hyères
Compte-rendu du congrès de l'EASL 2022
En direct le 30 juin (18H) & le 1er juillet (12h30)






https://www.youtube.com/watch?v=ROQzv0lsgWw



https://www.youtube.com/watch?v=M7lfbuvztv4



https://www.youtube.com/watch?v=yJzzR026Cy4



https://www.youtube.com/watch?v=Y7L5IZlCRoQ



https://www.youtube.com/watch?v=veunIe-o19c



https://www.youtube.com/watch?v=xKUddzWyF90



https://www.youtube.com/watch?v=ePcR6TDXO-0

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,59350800514221 seconds.