Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Sep 2021 - 11:26
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 28370
Localisation: Hyères
FORMATION TROD VHB – TROD VHC ET TROD VIH





https://soshepatites.org/formation-trod ... -trod-vih/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Sep 2021 - 11:31
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 28370
Localisation: Hyères
Comprendre les mécanismes d'épuisement des lymphocytes T pour soigner les cancers et les infections chroniques

Les lymphocytes T ont un rôle clé dans la réponse immunitaire. Pour mieux soigner les cancers et les infections chroniques, une nouvelle étude s'est penchée sur les mécanismes d'épuisement de ces cellules T dans le cas d'une infection par le virus de l'hépatite C.

Les infections chroniques et les cancers induisent un épuisement fonctionnel des lymphocytes T, cellules clés du système immunitaire. Ceux-ci ne sont alors plus en mesure d'assurer correctement leur fonction. La revitalisation des lymphocytes T épuisés est un enjeu thérapeutique majeur. Les travaux des chercheurs et enseignants-chercheurs de l'Inserm et d'Université de Paris à l'Institut de Recherche Saint-Louis, en collaboration avec des équipes de l'université de Harvard (États-Unis) suggèrent qu'une intervention thérapeutique précoce est essentielle pour préserver la fonctionnalité des cellules T et que, passé un certain délai, les lymphocytes T développent des anomalies de l'expression des gènes et ne peuvent plus récupérer complètement. Ces travaux améliorent grandement les connaissances actuelles des mécanismes d'épuisement du système immunitaire et identifient de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles pour le traitement des cancers et des infections chroniques. Les résultats sont publiés dans la revue Nature Immunology.

Comprendre les mécanismes d’épuisement des lymphocytes T :

Les lymphocytes T sont des cellules clés de la réponse immunitaire adaptative. Responsables de l'immunité cellulaire, leur rôle est de détruire les cellules de l'organisme infectées par un virus ou les cellules tumorales. Toutefois, en cas d'infection chronique ou de cancer, on observe un épuisement des lymphocytes T au cours du temps. En d'autres termes, stimulés de manière chronique par des protéines virales ou tumorales, les lymphocytes T ne sont plus en mesure d'assurer leur fonction et de tuer les cellules infectées ou cancéreuses. Ils ne peuvent pas se différencier en lymphocytes T mémoires, capables d'induire une réponse immunitaire de rappel en cas de nouvelle infection ou de rechute du cancer.

Ce dysfonctionnement se traduit par des altérations génétiques et moléculaires qui ont longuement été étudiées par les scientifiques, afin de comprendre comment cet épuisement des lymphocytes T se met en place. Par ailleurs, la revitalisation des lymphocytes T épuisés est un enjeu thérapeutique majeur et tout un autre pan de la recherche s'intéresse à la manière d'y parvenir. On sait aujourd'hui que certaines immunothérapies peuvent conduire à cette revitalisation des lymphocytes T, mais elles fonctionnent de manière inégale d'un patient à l'autre.

La nouvelle étude menée par le chercheur Inserm Pierre Tonnerre et ses collègues à l'Institut de Recherche Saint-Louis (Inserm/Université de Paris), en collaboration avec des équipes de l'université de Harvard aux États-Unis, s'est intéressée aux mécanismes d'épuisement des lymphocytes T dans le contexte d'une infection par le virus de l’hépatite C.

Préserver leur fonction est capital :

L'hépatite C est aujourd'hui la seule infection virale chronique dont il est possible de guérir complètement grâce aux antiviraux à action directe (AAD). Dans ce travail, les chercheurs et chercheuses ont étudié les caractéristiques fonctionnelles et moléculaires des lymphocytes T issus de 20 patients infectés de longue date par le virus de l'hépatite C et traités avec des AAD pendant 12 semaines dans le cadre d'un essai clinique. L'idée était d'étudier comment les lymphocytes T épuisés changeaient lorsqu'ils n'étaient plus stimulés de manière chronique par les protéines virales, une fois les patients guéris.

Ils ont d'abord observé que, suite aux 12 semaines de thérapies, chez les patients guéris, les lymphocytes T semblent se différencier et acquérir les caractéristiques de lymphocytes T mémoires normaux. Cependant, il ne s'agit que d'un leurre : en regardant de plus près, ils ont remarqué que les paramètres clés qui déterminent l'efficacité de ces cellules demeuraient dysfonctionnels. Au niveau moléculaire, l'expression de certains gènes demeure altérée, comme si l'épuisement des lymphocytes lors de l'infection avait laissé une « cicatrice ».

« Plus la stimulation des lymphocytes T par les protéines virales a été longue, plus profonde est cette cicatrice. Nos travaux suggèrent donc qu'une intervention thérapeutique précoce pourrait permettre de mieux conserver la fonctionnalité des lymphocytes T et de lutter contre leur épuisement. Passé un certain délai, les anomalies génétiques s'installent dans la durée, et les lymphocytes T ne sont plus en mesure de récupérer et d'assurer correctement leurs fonctions », explique Pierre Tonnerre.

Les implications de ces travaux sont importantes, puisqu'ils apportent des connaissances nouvelles sur les mécanismes d'épuisement et de récupération fonctionnelle des lymphocytes T épuisés. Ils ouvrent aussi la voie à l'identification de cibles thérapeutiques potentielles.

« À plus long terme, on peut imaginer tester et développer de nouvelles thérapies qui vont cibler les régions de gènes altérées des lymphocytes T et qui pourraient avoir un bénéfice dans le traitement des infections chroniques et des cancers en aidant ces cellules à retrouver leurs fonctions », souligne Pierre Tonnerre.

Toutefois, la prochaine étape de ces travaux est de regarder si le fait de traiter les patients atteints d'hépatite C chronique plus tôt, lors de la phase aigüe de l'infection, permet aux lymphocytes T de récupérer une meilleure fonctionnalité.

https://www.futura-sciences.com/sante/a ... ues-93554/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 29 Sep 2021 - 10:49
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 28370
Localisation: Hyères
N’OUBLIONS PAS L’ÉLIMINATION DES HÉPATITES B ET D





https://soshepatites.org/noublions-pas- ... es-b-et-d/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Oct 2021 - 19:04
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 28370
Localisation: Hyères
L’HÉPATANTE N°55 – SEPTEMBRE 2021





https://mailchi.mp/soshepatites/lhpatan ... embre-2021

https://soshepatites.org/lhepatante-n55-septembre-2021/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 06 Oct 2021 - 13:22
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 28370
Localisation: Hyères
22ème Forum national de SOS Hépatites: Programme prévisionnel (SOS Hépatites )





https://soshepatites.org/22e-forum-national/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Oct 2021 - 06:33
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 28370
Localisation: Hyères
Webstaff RCP/Hepato : mercredi 27 octobre à 20h, envoyez vos fiches




https://webstaff.fr/

https://webinaraei.com/webstaff.asp

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 12 Oct 2021 - 10:36
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 28370
Localisation: Hyères
CANCER DU FOIE : PRÉVENTION, DÉTECTION PRÉCOCE ET ACCÈS AUX SOINS










https://soshepatites.org/cancer-du-foie ... aux-soins/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 14 Oct 2021 - 10:00
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 28370
Localisation: Hyères
Campagne antigrippale : un vaccin à « haute dose » pour les sujets âgés de 65 ans et plus

Alors que la campagne de vaccination contre la grippe va commencer le 26 octobre, un vaccin à haute dose, Efluelda (Sanofi), est proposé cette année aux 65 ans et plus. La vaccination, en association aux gestes barrières, reste le meilleur moyen d’éviter des complications qui peuvent être graves chez des personnes à risque, présentant aussi un risque plus élevé de Covid-19.

Durant la pandémie de Covid-19, le virus de la grippe n’a pas réellement circulé. Face à cette situation nouvelle, il est difficile, encore plus que les autres années, de prévoir s’il y aura une épidémie de grippe cet hiver en France. Cependant, les experts, comme la Dr Anne Mosnier (épidémiologiste), pensent « plutôt oui que non ». « On devrait avoir un retour de la circulation du virus grippal, explique-t-elle. Des cas sporadiques sont déjà présents à Mayotte et même en France métropolitaine. Faute de cas l’année dernière, il y a une baisse générale de l’immunité vis-à-vis de la grippe et on observe un certain relâchement des gestes barrières. »

La grippe est responsable de 10 000 décès par an en moyenne en France, dont 9 000 chez les plus de 65 ans. La grippe entraîne des hospitalisations parfois longues, pouvant accélérer l’entrée en dépendance et favoriser l’exacerbation d’une maladie cardiovasculaire existante (dix fois plus de risque de crise cardiaque et huit fois plus d’AVC). « L’objectif de couverture vaccinale contre la grippe est de 75 % de la population ciblée. Même s’il a augmenté de huit points pour les personnes à risque l’année dernière, le taux de couverture n’était encore que de 60 %, souligne la Dr Mosnier. Il faut donc entretenir cette croissance et persévérer. »

Une efficacité supérieure :

Le vaccin contre la grippe saisonnière Efluelda est un vaccin quadrivalent inactivé contenant quatre souches de virus grippal : deux de type A (H1N1et H3N2) et deux de type B. Il se distingue des vaccins standards par sa composition quatre fois plus dosés en antigènes puisqu’il contient 60 µg d’hémagglutinine par souche vaccinale au lieu de 15 µg. Les vaccins standards procurent une réponse immunitaire sous-optimale chez les personnes âgées de 65 ans et plus, comparée à celle observée chez les adultes jeunes.

La diminution de l’efficacité vaccinale chez cette population est le reflet de l’immunosénescence. Le vaccin grippal à haute dose est aujourd’hui autorisé et recommandé sous sa forme trivalente dans plusieurs pays (Australie, Canada, États-Unis, Royaume-Uni). Son efficacité a été évaluée dans un essai randomisé en double aveugle chez près de 32 000 personnes de 65 ans et plus, pendant deux saisons grippales aux États-Unis et au Canada. Comparativement au vaccin à dose standard, le vaccin à haute dose prévenait 24,2 % de cas de grippe de plus (IC 95 % : 9,7 à 36,5).

Co-administration vaccin grippal et vaccin Covid-19 :

Les résultats intermédiaires de la première étude descriptive de co-administration du vaccin Fluzone quadrivalent haute dose de Sanofi (Efluelda en Europe) avec une dose de rappel de vaccin ARNm Covid-19 Moderna montrent que la co-administration des vaccins a présenté une immunogénicité ainsi qu’un profil de sécurité et de tolérance similaires par rapport à chaque vaccin administré individuellement.

En France, les pouvoirs publics estiment que les injections de la dose de rappel du vaccin Covid-19 et du vaccin grippal pourraient être pratiquées durant la même visite ; elles peuvent également être effectuées séparément sans délai minimal entre les deux injections. Efluelda est remboursable à 100 % pour toutes populations recommandées via la réception d’un bon de prise en charge.

D'après une conférence de presse Sanofi Pasteur

https://www.lequotidiendumedecin.fr/act ... ns-et-plus

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,57939600944519 seconds.