Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 14 Jn 2019 - 15:53
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 24046
Localisation: Hyères
LANCEMENT DES PREMIERS ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’HÉPATITE B

C’est à Dijon, lors de notre Forum national 2018, qu’est né le projet en réponse à la question : que fait-on pour l’hépatite B ? La constatation et les mots étaient alors douloureux : « L’hépatite C, c’est fini, il suffit juste de terminer le job en dépistant les malades restants ! Mais pour l’hépatite B, il y a des traitements efficaces et un vaccin depuis plus de 30 ans et ça reste une hépatite oubliée ! »

Hépatite oubliée, malades ignorés, absence de dépistage coordonné, filière de soins variable… Il n’en fallait pas plus pour m’agacer et réveiller l’ensemble des militants et des malades porteurs d’hépatite B au sein de SOS Hépatites.

Novembre 2018, SOS Hépatites annonçait les premiers États généraux de l’hépatite B avec de lancement de la préparation en février 2019 et l’aboutissement des travaux en mai 2020 par la rédaction collective d’un livre blanc susceptible d’être remis à la Ministre de la Santé lors de la Journée nationale de lutte contre les hépatites virales de mai 2020.

Après quelques mois de travail préparatoire, hier, le jeudi 13 juin, dans les locaux de Médecins du Monde, se tenait la première réunion physique et au téléphone du comité de pilotage de ce projet. Tout le monde a répondu présent. Il y avait autour de la table des agrégés d’hépatologie, des hépatologues issus de différentes sociétés savantes, des représentants de la santé publique ou de la recherche et bien sûr de nombreuses associations de malades ou de représentation des usagers. Il semble que l’on puisse parler d’union sacrée autour de la question de l’hépatite B. Et tout cela grâce à l’accompagnement et au travail de l’équipe de SOS Hépatites qui s’est entourée de la compétence de l’agence Empatient pour mener ce projet à terme.

Le projet est donc lancé, un panel citoyen et une enquête nationale vont être réalisés auprès des malades concernés par une hépatite B (si vous êtes intéressés, faites-vous connaître auprès de notre équipe par le numéro vert 0 800 004 372). Prochainement, vous pourrez également découvrir l’enquête nationale en ligne !

Retenez bien ce sigle EGHB : ce n’est pas une nouvelle drogue de synthèse, c’est juste les États Généraux de l’Hépatite B.



http://www.soshepatites.org/lancement-d ... epatite-b/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 25 Jn 2019 - 16:37
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 24046
Localisation: Hyères
Les infections chroniques à l'hépatite B sont à la hausse depuis 2008

En 2017, la majorité (58%) des près de 27 000 nouveaux cas d'hépatite B récemment déclarés dans l'Union européenne et dans l'Espace économique européen ont été classés comme infections chroniques. Cela fait suite à une tendance à la hausse constante du nombre de cas d'hépatite B chronique signalés depuis 2008.

Il existe des preuves d'une transmission continue de l'hépatite B et d'une importation continue de cas dans de nombreux pays européens, selon les données de surveillance disponibles pour les pays de l'Union européenne et de l'Espace économique européen (UE / EEE) pour 2017. Données incomplètes ainsi que la diversité des systèmes et des pratiques de surveillance nationale empêche toutefois une analyse épidémiologique plus détaillée des données communiquées.

La majorité des pays de l'UE / EEE signalant régulièrement des cas d'infection aiguë par le virus de l'hépatite B récemment déclarés ont diminué, passant de 1,1 pour 100 000 habitants en 2008 à 0,6 en 2017. Cette évolution reflète les tendances globales et résulte vraisemblablement des programmes nationaux de vaccination: dans ces pays, la proportion d'infections aiguës par l'hépatite B chez les moins de 25 ans est passée de 20% en 2008 à 12% en 2017. La proportion de cas chroniques de moins de 25 ans est passée de 21% en 2008 à 10% en 2017.

Toutefois, au cours de la même période, le nombre total de notifications d'hépatite B chronique a augmenté, passant de 6,7 pour 100 000 à 10,2 en 2017, les taux les plus élevés ayant été signalés chez les 25 à 34 ans. Globalement, les données rapportées sur l'hépatite B chronique semblent refléter l'intensité des politiques locales en matière de dépistage et de dépistage. Ainsi, les pays dotés de programmes de dépistage complets semblent avoir les taux de notification les plus élevés. Le nombre élevé d'infections chroniques en provenance d'Europe du Nord a une forte influence sur les tendances, avec par exemple 62% des cas d'hépatite B chronique signalés en 2017 par le Royaume-Uni.

Des données incomplètes affectent l'interprétation

Les données sur la transmission sont essentielles pour comprendre l'épidémiologie de l'hépatite B. Cependant, les informations sur le mode de transmission n'étaient complètes que pour environ un tiers (29%) des cas aigus déclarés en 2017 et seulement 13% des cas chroniques notifiés. Il est donc peu probable que les données soient pleinement représentatives et il est difficile d'interpréter les tendances observées et les différences entre les pays.

La transmission hétérosexuelle a été le plus souvent signalée (27%), suivie de la transmission nosocomiale (16%), des rapports sexuels entre hommes (13%), des lésions non professionnelles (10%) et de la consommation de drogues injectables ( dix%). L'Italie, la Pologne et la Roumanie ont représenté 74% des cas aigus attribués aux infections à l'hépatite B associées aux soins de santé en 2017.

Lorsque cette information était disponible, la transmission de la mère à l’enfant et dans les établissements de soins de santé constituaient les voies de transmission de l’hépatite B les plus fréquemment signalées (respectivement 41% et 28%). La Pologne a signalé 90% des cas chroniques liés à la transmission nosocomiale.

Sur les 12 018 cas (45%) contenant des informations sur le statut de l'importation, 3 778 (31%) ont été déclarés importés. L'influence de la migration sur l'épidémiologie de l'hépatite B souligne la nécessité pour les pays de mettre au point des interventions de dépistage fondées sur des données factuelles et ciblant les communautés de migrants les plus touchées. Il souligne également l'importance du suivi des indicateurs de surveillance de routine de la migration, tels que le statut d'importation.

Le nombre relativement élevé de 26 907 infections à l'hépatite B signalées en 2017 et en particulier de cas chroniques, conjugué à la diversité des voies de transmission signalées en Europe, suggère que les pays doivent maintenir et renforcer leurs programmes locaux de prévention et de contrôle de l'hépatite.

Le plan d'action européen de l'Organisation mondiale de la santé pour la riposte du secteur de la santé à l'hépatite virale décrit les moyens de le faire. Sur la base des informations de la base de données sur la prévalence de l'ECDC, les autorités peuvent identifier les groupes de population clés et les zones de prévalence élevée d'hépatite pour des efforts ciblés.

L'ECDC a mis en place un cadre de surveillance pour aider les pays de l'UE / EEE à mettre en œuvre des programmes de lutte contre l'hépatite B et C. Ce système fournira un aperçu complet et indispensable des progrès accomplis dans la lutte contre ces infections et permettra de brosser un tableau plus clair de la charge de morbidité réelle.

https://ecdc.europa.eu/en/news-events/c ... -rise-2008

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 09 Jl 2019 - 10:37
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 24046
Localisation: Hyères


VHB : vigilance chez les patients immunotolérants de plus de 40 ans avec un FIB-4 élevé
SEONG G, CORÉE, EASL 2019, ABS. THU-231 ACTUALISÉ




[VHB immunotolérant : quel est le risque d’événements hépatiques ?
JEON MY, CORÉE, EASL 2019, ABS. FRI-179 ACTUALISÉ





VHB : moins de CHC avec ténofovir qu’avec entévavir ?
CF YIP T, CHINE, EASL 2019, ABS. LB-03 ACTUALISÉ













Peg-interféron lambda dans l’hépatite delta : un traitement bien toléré
ETZION O, ISRAËL, EASL 2019, ABS. PS-52 ACTUALISÉ










Myrcludex B (bulevirtide) ± PEG-IFN dans l’hépatite Delta
WEDEMEYER H, ALLEMAGNE, EASL 2019, ABS. GS-13 ACTUALISÉ









_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Jl 2019 - 08:54
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 24046
Localisation: Hyères
Traitement par Darzalex® : un risque de réactivation du virus de l'hépatite B

Darzalex ® (daratumumab) est une thérapie ciblée indiquée pour le traitement du myélome multiple. Des cas de réactivation du virus de l'hépatite B (VHB), dont certains d'issue fatale, ont été rapportés sous ce traitement. Quasiment tous les cas sont survenus pendant les 6 premiers mois de traitement et parfois Darzalex ® a été poursuivi, une fois la réactivation du VHB contrôlée par un traitement antiviral.

Certains facteurs de risque de cette réactivation ont été mis en évidence : antécédents de greffe autologue de cellules souches, administration antérieure ou concomitante d’un traitement immunosuppresseur et patients vivant ou originaires de régions avec une forte prévalence du VHB.

Les patients atteints de myélome multiple étant immunodéprimés, il n’est pas toujours facile de faire la part des choses entre le rôle du daratumumab et celui de la pathologie maligne dans la survenue des cas rapportés de réactivation du VHB. De plus, dans certains cas les patients recevaient également un traitement concomitant connu pour être associé à une réactivation virale.

Toutefois, l’implication du daratumumab dans cette réactivation ne pouvant être exclue :

Tous les patients doivent faire l'objet d'un dépistage d'infection par le VHB avant l'initiation d'un traitement par daratumumab.
Les patients déjà sous traitement par daratumumab et pour lesquels la sérologie au VHB n'est pas connue doivent également être dépistés.
En cas de sérologie positive au VHB, une surveillance clinique et biologique des signes de réactivation doit être réalisée pendant le traitement et pendant au moins six mois après l’arrêt

En cas de réactivation du VHB, le traitement par daratumumab doit être arrêté et un médecin spécialisé dans le traitement de ces infections doit être consulté.

La reprise du traitement par Darzalex ® chez les patients pour lesquels la réactivation du VHB est correctement contrôlée peut être discutée avec le médecin spécialisé dans la prise en charge de ce virus.

https://www.ansm.sante.fr/S-informer/In ... s-de-sante

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,47511911392212 seconds.