Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Avr 2019 - 08:42
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23935
Localisation: Hyères
NAFLD et NASH : enfin des données en population française
Corinne Bonny (Clermont-Ferrand) & Bertrand Hanslik (Montpellier)



https://www.youtube.com/watch?v=69uf9e12xco

Consulter le poster officiel :

https://www.postersessiononline.eu/1735 ... LC2019.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 29 Avr 2019 - 16:18
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23935
Localisation: Hyères
Le médicament expérimental NASH échoue dans une étude en phase avancée

Selonsertib n'a pas amélioré davantage la fibrose hépatique qu'un placebo.

Selonsertib, l'un des traitements expérimentaux de Gilead Sciences pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), n'a pas réussi à surperformer un placebo lorsqu'il était utilisé en tant que traitement autonome dans un essai clinique de phase III, selon un communiqué de la société.

Selonsertib se joint à une liste croissante de médicaments candidats pour le traitement de la stéatose hépatique qui ne fonctionne pas bien tout seul; Cependant, certains peuvent encore présenter un potentiel en tant que composants d'un traitement d'association.

La stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) et sa forme plus sévère, la NASH, sont responsables d’une proportion croissante de maladies hépatiques avancées. L' accumulation de graisse dans le foie déclenche une inflammation qui peut, avec le temps, conduire au développement de tissu cicatriciel (fibrose), de cirrhose (cicatrisation grave) et de cancer du foie. En l'absence de thérapies approuvées efficaces, la gestion de la maladie repose actuellement sur des changements de mode de vie, tels que la perte de poids et l'exercice.

Après avoir conquis le marché de l'hépatite C avec ses antiviraux à action directe - et constatant une baisse des revenus alors que de plus en plus de personnes atteintes d'hépatite C sont guéries et que d'autres sociétés ont mis au point des médicaments concurrents - Gilead s'attaque fortement à la stéatose hépatique.

Selonsertib est un inhibiteur de la kinase de régulation du signal de l'apoptose (ASK1), qui favorise l'inflammation, la mort cellulaire et la fibrose.

L’essai de phase III STELLAR-3 a évalué selonsertib en tant que traitement autonome chez les personnes atteintes de fibrose de ponte liée au stade F3, liée à la NASH, stade avancé de la cicatrisation du foie et ne présentant pas une cirrhose. Auparavant, l’essai STELLAR-4 avait montré que l’administration de selonsertib ne fonctionnait pas mieux qu’un placebo chez les patients atteints de cirrhose au stade F4 liée à la NASH.

STELLAR-3 comprenait 802 participants randomisés pour recevoir 6 mg ou 18 mg de selonsertib ou un placebo pris par voie orale une fois par jour pendant cinq ans au maximum.

Les principaux critères d'évaluation de l'étude étaient la proportion de personnes ayant constaté une amélioration d'au moins un stade de la fibrose sans aggravation de la NASH après 48 semaines. La proportion de patients ayant eu une résolution de NASH sans aggravation de la fibrose était un critère d'évaluation secondaire.

Après 48 semaines de traitement, 12,1% des personnes traitées avec la dose la plus faible de selonsertib et 9,3% de celles ayant reçu la dose la plus élevée présentaient une amélioration de la fibrose d'au moins un stade. Ces pourcentages ne différaient pas significativement de ceux du groupe placebo, soit 13,2%, ce qui signifie que les différences pourraient être attribuables au hasard.

Selonsertib était généralement bien toléré et les résultats de sécurité correspondaient aux études précédentes, selon le communiqué de presse de Gilead. La société a indiqué qu’elle s’efforce maintenant de conclure l’essai «d’une manière compatible avec les meilleurs intérêts de chaque patient».

«Nous espérions obtenir des résultats différents du programme STELLAR, mais nous restons déterminés à développer des traitements très efficaces pour les patients atteints de fibrose avancée due à la NASH», a déclaré le directeur scientifique de Gilead, John McHutchison, MD. "Nous pensons qu'un traitement efficace contre la NASH nécessitera en définitive une approche combinée ciblant des voies distinctes impliquées dans la pathogenèse de cette maladie."

L’ essai de phase II ATLAS évalue actuellement selonsertib dans différentes combinaisons avec deux autres médicaments candidats de Gilead agissant sur différentes voies impliquées dans la NASH: le cilofexor, agoniste du récepteur du farnésoïde X non stéroïdien (GS-9674) et le firsocostat, inhibiteur de l’acétyl-CoA carboxylase (GS- 0976). Le récepteur farnésoïde X régule la synthèse des acides biliaires et joue un rôle dans le métabolisme des lipides, alors que l'acétyl-CoA carboxylase est impliquée dans la lipogenèse de novo, ou conversion des glucides en acides gras dans le foie.

https://www.gilead.com/news-and-press/p ... titis-nash

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
divingbrowndock
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Mai 2019 - 12:40
Hépatant(e)
Hépatant(e)


Inscrit le: 16 Mai 2019
Messages: 16

Embarassed i am new here and want to learn
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 26 Mai 2019 - 17:43
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23935
Localisation: Hyères
La santé de 200 000 volontaires suivie par l’Inserm

Objectif atteint : 200 000, c’est le nombre de personnes vivant en France qui ont rejoint la cohorte Constances depuis 2012. Un record inégalé qui fait de Constances le plus important projet de recherche d’épidémiologie et de santé publique en France, qui n’a que peu d’équivalents au niveau international.

Réalisée en partenariat avec l’Inserm, la Caisse nationale d’assurance maladie, la Caisse nationale d’assurance vieillesse les universités de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et de Paris Descartes, Constances a pour objectif de suivre la santé des volontaires sur le long terme afin de mieux comprendre les facteurs qui l’influencent comme l’alimentation, l’environnement, les conditions de travail, etc.

Constances est une infrastructure de recherche financée dans le cadre des programmes d’investissement d’avenir.

NASH : près d’un français sur 5 concerné
La stéatose métabolique (ou maladie du foie gras)


et plus particulièrement la NASH, est une maladie hépatique émergente associée à l’épidémie d’obésité et de diabète dans le monde, et susceptible d’évoluer vers la cirrhose et le cancer du foie. A partir de la cohorte Constance, les chercheurs ont déterminé à l’aide de marqueurs indirects que la prévalence de la stéatose métabolique était de 18,2% dans la population adulte française, dont 2,6% avec une maladie hépatique avancée, qu’elle était deux fois plus fréquente chez l’homme que chez la femme et qu’elle augmentait avec l’âge. Il existait une relation inverse avec le niveau socio-économique, ainsi qu’un gradient Nord Sud.

L’obésité et le diabète sont des facteurs de risque majeurs. L’étude de l’impact de la stéatose métabolique et de la NASH sur la morbi-mortalité dans la population générale française est en cours.

https://presse.inserm.fr/la-sante-de-20 ... erm/34933/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 26 Mai 2019 - 17:45
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23935
Localisation: Hyères
Des scientifiques identifient une nouvelle cible thérapeutique pour la maladie du foie gras



- Une étude préclinique met en évidence un nouveau traitement contre la maladie du foie gras, qui touche près de 25 % de la population mondiale. - L'inhibition des signaux de l'interleukine 11 (IL11) traite de nombreux aspects de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), dont l'inflammation hépatique et la fibrose. - Enleofen va mener un essai clinique de phase 1 pour évaluer un traitement innovant reposant sur des anticorps inhibiteurs de l'IL11. SINGAPOUR, 23 mai 2019 /PRNewswire/ -- Enleofen Bio (« Enleofen ») a annoncé aujourd'hui la publication de données prometteuses issues d'une étude préclinique portant sur un nouveau traitement ciblant une forme sévère de stéatose hépatique. Les données ont été publiées dans Gastroenterology, la principale revue scientifique sur les maladies du foie et des intestins. Le traitement à l'étude préclinique est un traitement par anticorps inhibiteur de l'interleukine 11 (IL11) qui traite de nombreux aspects de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), dont l'inflammation hépatique et la fibrose. L'étude a été dirigée par les cofondateurs d'Enleofen, le professeur Stuart Cook et le professeur adjoint Sebastian Schäfer, et menée avec une équipe internationale de scientifiques de la Duke-NUS Medical School (« Duke-NUS ») et du National Heart Center Singapore (« NHCS »).

« Les données de cette étude préclinique suggèrent que la stratégie d'inhibition des signaux de l'IL11 d'Enleofen pourrait être efficace dans le traitement de ce type de maladie hépatique courante mais actuellement incurable, même à un stade avancé », a déclaré le Dr Stuart Cook. Les chercheurs ont découvert que le taux d'IL11 était élevé dans le foie des patients atteints de NASH. D'autres études ont clairement montré que les cellules hépatiques commencent à produire de l'IL11 dès que le foie est chargé en graisse. L'IL11 déclenche ensuite des dommages au niveau des hépatocytes et favorise l'inflammation et la fibrose. Des anticorps neutralisant les signaux de l'IL11 ont été administrés à plusieurs modèles précliniques de stéatohépatite non alcoolique et ont efficacement bloqué le cercle vicieux de la maladie, avec de puissants effets thérapeutiques. Stopper les lésions du foie est très difficile et c'est l'un des points forts de ce nouveau traitement. L'étude a également montré que, à mesure que le foie se rétablissait, le profil métabolique global s'améliorait également, comme l'indique l'abaissement des taux de cholestérol et de glucose dans le sang pendant le traitement.

Cela met en évidence l'importance centrale du foie dans les maladies métaboliques et suggère que les traitements d'Enleofen pourraient fournir une approche globale pour traiter de multiples problèmes de santé chez les personnes diabétiques et obèses souffrant d'une maladie du foie. « L'IL11 en tant que cible thérapeutique a reçu peu d'attention, mais nous avons constaté qu'elle joue un rôle central dans cette maladie du foie », a ajouté le Dr Sebastian Schäfer. « Nous sommes impatients de valider cette stratégie dans un essai clinique de phase 1. » La maladie du foie gras touche une personne sur quatre dans le monde et est plus répandue chez les personnes obèses et diabétiques. Elle peut évoluer en une stéatohépatite non alcoolique, qui se caractérise par une inflammation du foie, une fibrose et un risque accru d'insuffisance hépatique. La stéatohépatite non alcoolique provoque de la fatigue, des douleurs abdominales, des démangeaisons de la peau, des nausées et elle peut à terme conduire à une cirrhose ou à un cancer. Il n'y a actuellement aucun traitement approuvé pour la stéatohépatite non alcoolique.

https://www.lelezard.com/communique-18774929.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 30 Mai 2019 - 10:19
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23935
Localisation: Hyères


https://www.journal-of-hepatology.eu/ar ... 0/fulltext

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 06 Jn 2019 - 13:16
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23935
Localisation: Hyères
Essai de phase 2 d'élafibranor pour le lancement de la composition lipidique hépatique de la NAFLD

Selon un communiqué de presse, Genfit a lancé un essai de phase 2 visant à évaluer l'effet d'Elafibranor sur la composition en lipides hépatiques chez les patients atteints de stéatose hépatique non alcoolique.

En outre, un essai de phase 3 est en cours pour étudier la possibilité d' éliminer la stéatohépatite non alcoolique chez elafibranor sans aggraver la fibrose.

«Au cours des 20 années de recherche de Genfit, nous avons constaté que la combinaison synergique de PPAR alpha et delta avait un impact pléiotropique, ce qui se traduisait par des avantages pour de nombreuses caractéristiques du NAFL et de la NASH», a déclaré Dean Hum, PhD, directeur de l'exploitation et scientifique. officier de Genfit a déclaré dans le communiqué. «L’avantage significatif est dû en grande partie aux effets pluripotents sur la cascade de maladies, notamment la conduite d’une activité hépatique dirigée sur la cible au niveau des hépatocytes, permettant une oxydation accrue des acides gras, réduisant ainsi les dommages au foie

Le précédent essai de phase 2b d’élafibranor pour NASH avait montré des effets bénéfiques sur les lipides cardiométaboliques, le métabolisme du glucose et un profil de tolérance et de tolérance favorable.

La prochaine étude de phase 2 randomisée et contrôlée portera sur 16 patients atteints de la NAFLD identifiée par spectroscopie à résonance magnétique. L'objectif principal est les effets d'un traitement quotidien de 120 g pendant 6 semaines par rapport au placebo sur les modifications de la composition lipidique hépatique. Les mesures secondaires comprennent le métabolisme des lipides, les marqueurs inflammatoires et la fonction hépatique.

"Les données que Genfit générera à partir de cet essai seront utiles pour définir la relation entre les différents types de lipides et leurs rôles" , a déclaré Vlad Ratziu , MD, des Hôpitaux universitaires Pitié Salpêtrière à Paris, en France. «MRI-PDFF est un outil informatif utilisé pour traiter la quantité de graisse, mais il est toujours incapable de différencier les acides gras saturés des acides gras insaturés, qui produisent tous des résultats physiopathologiques différents. C'est pourquoi l'utilisation de H-MRS est importante pour obtenir des informations précieuses sur la qualité de la graisse intrahépatique. "

https://www.genfit.fr/wp-content/upload ... sition.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Jn 2019 - 17:13
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23935
Localisation: Hyères
Tirzepatide améliore les marqueurs des conditions métaboliques, y compris la NASH

Eli Lilly a présenté les données de plusieurs études portant sur le tirzépatide, un agoniste expérimental du polypeptide inhibiteur gastrique double et du récepteur du peptide 1 glucagonlike, qui a montré son potentiel pour traiter les affections métaboliques, notamment le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique.

"Nous sommes ravis du potentiel de tirzepatide pour avoir un impact important sur les personnes atteintes de diabète de type 2 et d'autres maladies, notamment l'obésité et la NASH" , a déclaré Brad Woodward, MD, leader mondial du développement chez Lilly, dans un communiqué. «Les résultats de tirzepatide observés lors des essais en phase initiale et intermédiaire ouvrent la voie à nos vastes programmes de phase 3, renforcent notre engagement à poursuivre les recherches parmi différentes populations et soutiennent son potentiel de réponse à un besoin de traitement non satisfait.

À partir des études de phase 2, le tirzépatide a amélioré les marqueurs de la fonction des cellules bêta et de la sensibilité à l'insuline chez les patients atteints de diabète de type 2, ainsi qu'un impact positif constant sur le contrôle de la glycémie (réduction de l'HbA1c jusqu'à 2%) et la perte de poids (jusqu'à 5,7 kg), tout en améliorant la tolérance. avec des augmentations de doses.

Les résultats d’une sous-analyse ont également montré que le traitement par tirzépatide entraînait une amélioration des marqueurs liés à la NASH.

Les effets indésirables liés au traitement étaient d'intensité légère à modérée et, dans l'ensemble, moins fréquents que dans les études précédentes. Les taux d’arrêt du traitement pour événements indésirables étaient inférieurs à 5% par rapport au placebo.

https://www.prnewswire.com/news-release ... 64215.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 12 Jn 2019 - 09:28
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23935
Localisation: Hyères
Journée internationale de la NASH

https://www.journee-mondiale.com/522/jo ... a-nash.htm

Elle est plus connue sous sous le nom de "maladie du soda" ou "maladie du foie gras". En réalité, son vrai nom est "Nash", acronyme anglophone de Non-Alcoholic Steatohepatitis. Longtemps sous-estimée, cette inflammation du foie au nom scientifique de "stéatohépatite non-alcoolique" fait de plus en plus parler d'elle, si bien qu'une journée mondiale lui est consacrée le 12 juin. Car la Nash, pourrait devenir, selon les scientifiques "la maladie du siècle voire la prochaine épidémie mondiale".

Maladie silencieuse, elle ne se détecte souvent qu'à un stade avancé. S'il n'y a pas de symptômes, il y a en revanche des facteurs de risque qui doivent inciter à se faire dépister. "Surpoids, diabète, hypertension sont autant de cibles pour la NASH, détaille le Dr Marc Bourlière, chef du service d'hépato-gastroentérologie à l'hôpital Saint-Joseph. Notre mode de vie favorise son apparition. En plus d'augmenter les risques de cirrhose, de cancer du foie ou de maladies cardiovasculaires, voire de diabète, la Nash pourrait même devenir la première cause de greffe du foie. Aux États-Unis, c'est l'une des premières indications de transplantation hépatique."

À l'heure actuelle, il n'existe aucun traitement pour guérir de la Nash. Mais, parmi les nombreuses recherches thérapeutiques en cours à travers le monde, "les résultats des premières études cliniques sont très encourageants, souligne le Dr Bourlière. Même si on ne peut pas guérir de cette maladie juste en changeant son mode de vie, la prise en charge thérapeutique est une conjonction de plusiers facteurs : diététique, diminution du poids et éventuellent la chirurgie bariatrique. Si les gens perdent plus de 10 % du poids du corps, ils amélioreront leur fonction hépatique à 5 ans."

En France, 118 000 patients sont suivis. En Paca, avec 7 % de la population touchée, on est loin des 22 % des régions du nord. Sans compter que 61 % des patients diabétiques de type 2 développeront la maladie du "Soda".

https://www.corsematin.com/article/arti ... hme-de-vie

Mieux connaître la NASH

https://www.international-nash-day.com/ ... e-la-nash/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 14 Jn 2019 - 15:34
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23935
Localisation: Hyères
NASH DAY, LES MÉDICAMENTS SONT DÉJÀ LÀ … MAIS PAS ACCESSIBLES !



https://www.youtube.com/watch?time_cont ... jFexSKZT68



http://www.soshepatites.org/nash-day-le ... cessibles/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,66612005233765 seconds.