Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 14 Déc 2016 - 17:04
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
L’ANALYSE DES BIOPSIES HÉPATIQUES DES PATIENTS OBÈSES LORS LA CHIRURGIE BARIATRIQUE PERMET DE MIEUX COMPRENDRE L’HISTOIRE NATURELLE DE LA NAFLD

Cette étude Française a inclus 798 patients avec obésité sévère traités par chirurgie bariatrique pendant laquelle une biopsie hépatique était réalisée de façon systématique. 619 patients (78%) avaient une NAFLD : 340 (43%) une stéatose et 279 (35%) une NASH dont 59 avec une fibrose avancée F3 ou F4 (7%). Les patients avec un foie normal étaient significativement plus jeunes que les patients avec NAFLD. Le pourcentage de masse grasse diminuait avec la sévérité de la maladie hépatique alors que le ratio masse grasse du tronc sur masse grasse des membres augmentait. En plus d’apporter des données épidémiologiques importantes, ces résultats suggèrent que la NAFLD résulte d’un déplacement du stockage de la masse grasse du tissu sous-cutané vers le tissu viscéral avec l’âge.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 14 Déc 2016 - 17:05
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
LA VITAMINE D POURRAIT PRÉVENIR LA NASH EN PRÉSERVANT LE MICROBIOTE INTESTINAL

Le syndrome métabolique et la NASH sont associés d’une part à un déficit en vitamine D et d’autre part à un microbiote intestinal altéré, appelé dysbiose. Dans ce travail, des chercheurs Chinois ont utilisé un modèle animal de NASH : la souris soumise à un régime riche en graisses et à un déficit en vitamine D. Dans ce modèle, les auteurs ont mis en évidence une dysbiose liée à la diminution des certaines protéines aux propriétés anti-bactériennes : les défensines. En traitant ces souris par l’administration d’une de ces défensines, les auteurs ont pu faire régresser la dysbiose et faire diminuer significativement l’insulinorésistance et la stéatose hépatique. Ces résultats suggèrent que la voie de signalisation de la vitamine D pourrait être le support de nouvelles pistes thérapeutiques dans la NASH.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 14 Déc 2016 - 17:06
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
UN NOUVEL ÉLÉMENT À RECHERCHER À L’INTERROGATOIRE EN CAS D’HÉPATITE INEXPLIQUÉE : LA CONSOMMATION DE BOISSONS ÉNERGÉTIQUES

Plusieurs toxiques non médicamenteux tels que les herbes chinoises ou bien encore certains compléments nutritionnels ont été rapportés comme pouvant entrainer des hépatites aigues. Cet article Américain rapporte le cas clinique d’une hépatite cytolytique et cholestatique attribuée à la consommation de boissons énergétiques. Le patient était un homme de 50 ans qui buvait 5 boissons énergétiques par jour depuis 3 semaines. Les auteurs évoquent la responsabilité de l’un des composants de ces boissons : la vitamine B3 ou niacine. En cas d’hépatite supposée toxique sans agent causal identifié, il faudra donc rechercher la consommation de boissons énergétiques. A noter que ce type de boisson est souvent consommé de façon concomitante à l’alcool.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 14 Déc 2016 - 17:07
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
MÊME APRÈS ÉRADICATION VIRALE, LE VIRUS DE L’HÉPATITE C PEUT PERSISTER DANS LE GREFFON HÉPATIQUE DES PATIENTS TRANSPLANTÉS!

La réponse virologique soutenue (RVS), c’est à dire l’absence de détection de l’ARN du virus C circulant dans la plasma par PCR, 12 semaines après la fin du traitement, définit l’éradication virale et est désormais souvent obtenue grâce aux agents antiviraux directs même dans le contexte particulier du traitement des patients après transplantation hépatique. Cette étude Américaine a suivi 134 patients présentant une récidive virale C après transplantation hépatique, traités par agents antiviraux directs sans interféron. La réponse virologique soutenue (RVS) a été obtenue chez 129 patients. Parmi ces 129 patients : 14 patients (10%) étaient non répondeurs sur le plan biochimique, c’est à dire présentant des transaminases anormales après RVS. 9 de ces 14 patients ont eu une biopsie de leur greffon et chez 4 d’entre eux, l’ARN du virus était détecté dans la biopsie hépatique, témoignant d’une infection occulte. Les auteurs ont montré la présence du brin négatif de l’ARN du virus C, preuve de la réplication active du virus C dans le greffon. Cette infection occulte est possiblement favorisée par l’immunosuppression après la greffe. Reste à évaluer si elle est responsable de l’élévation persistante des transaminases et surtout quelle sera son évolution : entrainera-t-elle une récidive virale C ?

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 02 Fév 2017 - 16:49
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Réflexion d'hiver - Février 2017
Bertrand Hanslik



http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfi ... 022017.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 20 Fév 2017 - 15:26
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
CHEZ LE PATIENT CIRRHOTIQUE AVEC UN MELD SUPÉRIEUR À 18, LE TRAITEMENT ANTIVIRAL C A UN RAPPORT BÉNÉFICES/RISQUES NÉGATIF

Les nouveaux antiviraux directs ont permis de révolutionner le traitement de l’hépatite C avec une efficacité et une tolérance excellentes. Néanmoins, chez les patients avec cirrhose décompensée, les résultats de ces traitements antiviraux sont moins bons, notamment en terme de tolérance. Cette étude espagnole multicentrique rétrospective a inclus 843 patients cirrhotiques traités par antiviraux directs, en condition de « vraie vie ». Comparativement aux patients avec cirrhose Child A (n=564), chez les patients avec cirrhose Child B ou C (n=175), le traitement antiviral avait une efficacité inférieure (taux de réponse virale soutenue à 78% versus 94%) et une tolérance inférieure (taux d’effets indésirables graves à 50% versus 12%). L’effet indésirable grave le plus fréquent était la décompensation de la cirrhose. Le score de MELD avant traitement (avec un seuil à dix huit) était le meilleur prédicteur de survie chez cette population de patients cirrhotiques. Cette étude appuie donc la prise en compte du score de MELD dans la décision de l’instauration du traitement anti-viral C chez les patients cirrhotiques.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28170112

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 09 Mar 2017 - 16:07
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Suivi des charges virales au cours de l'infection virale C
Stéphane Chevaliez (Hôpital Henri Mondor, Créteil)



http://www.afef.asso.fr/BIBLIOTHEQUE/do ... valiez.pdf

Asthénie et troubles neurologiques liés au VHC
Dominique Thabut (UPMC-APHP Pitié Salpêtrière)



http://www.afef.asso.fr/BIBLIOTHEQUE/do ... au-vhc.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 13 Mar 2017 - 19:24
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Vers un traitement de 2è ligne du carcinome hépatocellulaire avancé
Ariane Mallat

http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfi ... 032017.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 03 Mai 2017 - 19:38
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Traitement des cirrhoses virales C
Tarik Asselah (Hôpital Beaujon, Clichy)



http://www.afef.asso.fr/BIBLIOTHEQUE/do ... sselah.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 03 Jl 2017 - 10:23
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères

Hélène Fontaine - Newsletter 30

http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfi ... ntaine.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 25 Jl 2017 - 10:13
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
EFFET DES TRAITEMENTS ANTIVIRAUX ORAUX DIRECTS SUR LE GRADIENT DE PRESSIONS VEINEUSES HÉPATIQUES ET L’HÉMODYNAMIQUE SYSTÉMIQUE CHEZ LES MALADES AVEC CIRRHOSE VIRALE C
Gastroenterology, Juillet 2017

Les malades avec cirrhose virale C et hypertension portale cliniquement significative restent à risque de décompensation hépatique malgré une réponse virologique prolongée. Cette étude ayant inclus, dans 6 centres Espagnols, 226 malades atteints de cirrhose virale C a évalué l’hémodynamique hépatique et systémique et l’élasticité hépatique avant traitement anti-viral et 24 semaines après réponse virologique prolongée.

A l’inclusion, trois-quarts des malades avaient des varices œsophagiennes. 21% étaient Child B. Sur l’ensemble de la population, le gradient de pressions veineuses hépatiques passait de 15 (IQR:12-1huit) avant traitement à 13 (10-16) mm Hg après réponse virologique prolongée (P<0.01). Il baissait d’au moins 10 % chez 62% des malades. Cependant, le gradient de pressions veineuses hépatiques restait ≥ 10 mm Hg chez 78% des malades. L’albuminémie de base < 35 g/L était le seul facteur associé à une absence de réduction de plus de 10% du gradient de pressions hépatiques.

L’élasticité hépatique passait de 27 (20-37) kPa avant traitement à 18 (14-vingt huit) kPa après réponse virologique prolongée (p<.05). Un tiers des malades avec élasticité hépatique < 13.6 kPa après traitement avaient encore une hypertension portale cliniquement significative. L’hémodynamique systémique s’améliorait après réponse virologique prolongée. Une hypertension artérielle pulmonaire était présente chez 13 malades à l’inclusion et 25 après traitement, même si seulement 3 avaient une augmentation des résistances vasculaires pulmonaires.

En conclusion, l’éradication virale C réduit le gradient de pressions hépatiques. Cependant, il persiste après traitement une hypertension portale cliniquement significative chez la majorité des malades. Les modifications d’élasticité hépatique ne corrèlent pas avec le gradient de pressions hépatiques et les seuils d’élasticité hépatique ne sont pas fiables pour écarter une hypertension portale cliniquement significative après traitement.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28734831

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 25 Jl 2017 - 10:20
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
EXTENSION DES CRITÈRES DE BAVENO VI POUR LE DÉPISTAGE DES VARICES CHEZ LES MALADES AVEC FIBROSE AVANCÉE OU CIRRHOSE
Hepatology, Juillet 2017

Les critères de Baveno VI proposent de ne pas faire d’endoscopie digestive haute de dépistage aux malades ayant un taux de plaquettes >150x109 /L et une élasticité <20 kPa. Cependant, le nombre total d’endoscopies digestives hautes évitées est limité.

Le but de cette étude a été d’étendre les critères de Baveno VI.

Les 499 malades de la cohorte « Anticipate » ont été utilisés pour déterminer un seuil permettant d’identifier des malades à très bas risque d’avoir des varices nécessitant un traitement (<5>110 x109 /L et élasticité hépatique <25 kPa » a été identifié. Ce seuil a été validé dans 2 cohortes indépendantes : 309 malades de Londres et 117 malades de Barcelone.

Ce nouveau critère (« Baveno VI étendu ») permettait d’éviter 40% d’endoscopies contre 21% pour les critères de Baveno VI initiaux, avec un risque de manquer des varices nécessitant un traitement de 1.6%. Ces critères étaient aussi bons quelle que soit la cause de la maladie du foie (hépatite C, alcool, dysmétabolique).

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28696510

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 31 Août 2017 - 08:20
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
UTILISATION SÉQUENTIELLE DES TESTS NON-INVASIFS DE FIBROSE
Alimentary Pharmacol Ther 2017 / J Hepatol 2017

Dans une population tricentrique de 741 patients NAFLD sélectionnés par la biopsie hépatique, cette étude a évalué plusieurs stratégies utilisant de façon séquentielle les tests non-invasifs de fibrose.

Un algorithme utilisant un test sanguin simple en première ligne (FIB4 ou NFS) puis le Fibroscan en seconde ligne, permettait d'obtenir une très bonne performance diagnostique tout en réduisant le nombre de cas pour lesquels le diagnostic reste indéterminé avec donc nécessité d'effectuer une biopsie hépatique

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28752524

Une autre étude réalisée chez 3754 patients avec biopse hépatique a développé et validé un algorithme séquentiel utilisant un nouveau test sanguin en première ligne : le eLIFT qui a l'avantage d’utiliser des paramètres simples et d'être calculé "de tête" sans recours à un calculateur informatique. Le test de seconde ligne était le FibroMètreVCTE qui a l'avantage d'associer la performance du FibroMètre à celle du Fibroscan.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28088581

L'utilisation d'un test simple en première ligne devrait faciliter le diagnostic de la fibrose chez les nombreux patients ayant une hépatopathie chronique.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 06 Sep 2017 - 16:16
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Alcool et foie : un regain d'intérêt
Alexandre Louvet



http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfi ... LOUVET.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 08 Sep 2017 - 10:45
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
CRITÈRES DE FIABILITÉ DU CAP MESURÉ AVEC LA SONDE M DU FIBROSCAN
J Hepatol 2017 | Posté le 07/09/2017

A l’aide d’une impulsion mécanique sur la peau, la sonde du Fibroscan génère une onde élastique qui traverse le foie. En plus de la mesure de la vitesse de cette onde (qui permet ensuite de calculer la dureté hépatique), le Fibroscan mesure maintenant l’atténuation de l’onde dans le foie. Ce nouveau paramètre appelé CAP (Controlled Attenuation Parameter) est bien corrélé au degré de stéatose du foie (Karlas, J Hepatol 2017).

Cette étude a recherché les critères de fiabilité du CAP (mesuré avec la sonde M du Fibroscan) pour le diagnostic de la stéatose. 754 patients avec une hépatopathie chronique biopsiée ont été inclus dans 3 centres (Bordeaux, Palerme, Hong-Kong). La stéatose était définie par la présence de >5% d’hépatocytes contenant des vésicules lipidiques sur la biopsie hépatique.

Les analyses dans la population de dérivation, confirmées dans la population de validation, ont montré qu’un IQR du CAP >40 était associé à une moins bonne performance du CAP pour le diagnostic de stéatose hépatique.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28506907

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 13 Sep 2017 - 09:35
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Prise en charge de l'hépatite C chez les usagers de drogues
Juliette Foucher (CHU de Bordeaux)



http://www.afef.asso.fr/BIBLIOTHEQUE/do ... rogues.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 23 Sep 2017 - 07:34
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Prise en charge et suivi des personnes détenues infectées par le virus de l'hépatite C
François Bailly (Hôpital de la Croix Rousse, Lyon)



http://www.afef.asso.fr/BIBLIOTHEQUE/do ... ef2017.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 18 Oct 2017 - 17:36
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20813
Localisation: Hyères
Manifestations cardio-vasculaires et infection par le virus de l'hépatite C
Patrice Cacoub (Hôpital La Pitié-Salpêtrière, Paris)



http://www.afef.asso.fr/BIBLIOTHEQUE/do ... -09-17.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,77556777000427 seconds.