Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...


Glossaire
Lire la suite ALD
Affection Longue Durée

Terme qui désigne les pathologies lourdes et durables (une trentaine actuellement) et qui permet l'exonération du ticket modérateur sur les médicaments, examens etc… liés à la pathologie.
En ce qui concerne les pathologies qui nous interressent ici, les définitions peuvent prêter à interprétation pour les hépatites :

- VIH = "Déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le virus de l'immuno-déficience humaine (VIH)."
- HEPATITES = "Maladies chroniques actives du foie et cirrhoses."

Même si vous ne demandez pas l'ALD, les antirétroviraux vih sont pris en charge à 100% par la sécurité sociale.

Plus d'infos générales sur les ALD : ICI
et plus spécifiquement pour le suivi des hépatites C : ICI
Connection

Cochez cette case pour rester connecté pendant 1 jour. (Vous devez accepter les cookies)

Bienvenue sur ce site traitant de l'hépatite C et des co-infections. Ce site est ouvert aux patients, à leur entourage, au grand public et aux professionels de santé. Ici vous trouverez des réponses à vos questions sur l'hépatite C (VHC), le traitement interféron pégylé - ribavirine, la biopsie du foie, la PCR, les vaccins, la co-infection VIH - VHC ou VHB - VHC... etc.  Ce site est personnel, indépendant, créé et géré bénévolement.

Pour vous inscrire c'est simple et gratuit : un e-mail valide suffit.  pour devenir membre.

Forum
SujetRép/VuesDernière participation
aller au message Hépatites Actu2455/444531 fil 19. Jl 14:39
aller au message MAVIRET3/420 fil 17. Jl 09:05
aller au message Observatoire Glecaprevir ...22/8325 Ccilkal... 12. Jl 10:12
aller au message VOSEVI après echec traite...9/290 nabucth... 11. Jl 07:26
aller au message Observatoire Voxilaprevir...4/4366 fil 11. Jl 06:25
aller au message « HBV CURE », Ou en est l...7/2706 fil 10. Jl 18:44
aller au message Ténofovir Alafénamide pou...1/129 fil 10. Jl 14:15
aller au message TAF indisponible?1/346 nega 10. Jl 10:49
aller au message Adefovir1/282 fil 07. Jl 18:42
aller au message Recommandations AFEF 201814/5220 fil 05. Jl 10:05
aller au message Harvoni2/465 fil 19. Jn 17:26
aller au message Observatoire Harvoni (Sof...682/193156 fil 19. Jn 17:14
aller au message Mieux se nourrir pour sou...2/2618 fil 17. Jn 15:45
aller au message Pour ou contre les salles...569/219717 fil 07. Jn 09:50
aller au message Porteur sain hépatite B e...20/5074 joy9430... 05. Jn 04:39

[Accéder au Forum]

Publications Scientifiques
SujetRép/VuesDernière participation
aller au message VHC Protocoles essais cli...1470/512231 fil 19. Jl 
aller au message VIH : Publications170/55784 fil 19. Jl 
aller au message AIDS 2018 Amsterdam3/184 fil 18. Jl 
aller au message VIH/VHC Protocoles essais...242/135882 fil 13. Jl 
aller au message De la stéatose à la Nash43/6513 fil 12. Jl 
aller au message AASLD - IDSA Recommandati...24/40270 fil 12. Jl 
aller au message Nouvelles données sur la ...47/45460 fil 11. Jl 
aller au message Bibliothèque scientifique...100/74547 fil 11. Jn 
aller au message JFHOD 201817/2915 fil 10. Jn 
aller au message HCV - trials.com2/1981 fil 01. Jn 

[Accéder au Forum]

Hepatothèque
SujetRép/VuesDernière participation
aller au message Nouveaux Traitements...26/63232 fil 19. Jn 
aller au message Rapports , Recommand...71/63760 fil 07. Jn 
aller au message AFEF - CREGG video c...56/40765 fil 17. Mai 
aller au message EASL 2018 PARIS1/1802 fil 16. Avr 
aller au message Compte rendu AASLD 2...11/3162 fil 15. Jan 

[Accéder au Forum]

Transmis par: webmaster Actif Vendredi 03 Octobre 2003 - 03:11
Vie quotidienne

QUEL EST LE RAPPORT ENTRE LE RÉGIME ET L'HEPATITE C?

Malgré qu'ils ne sont pas totalement définis, beaucoup de facteurs influencent le taux de progression de la maladie. Le régime alimentaire joue un rôle important dans ce processus, car tous les aliments et les boissons que nous ingérons doivent passer par le foie pour être métabolisés. 

L'ALCOOL ET l'Hépatite C

 
L'alcool est un toxique puissant au niveau du foie. La prise excessive peut mener à la cirrhose et à ses complications, y compris le cancer du foie. Les buveurs excessifs ne sont pas les seuls individus en danger dans l'affection hépatique, car les dommages peuvent se produire même chez les "buveurs sociaux" modérés.
 
Le virus de l'hépatite C a été fréquemment isolé chez des patients présentant l'affection hépatique alcoolique. En fait, il s'est avéré que ces patients o­nt une incidence plus élevée de dommages graves du foie, de cirrhose, et une durée de vie diminuée, comparativement aux individus sans virus. o­n suggère que la combinaison de l'alcool et de l'hépatite C accélère la progression de l'affection hépatique. Par conséquent, les patients présentant l'hépatite C doivent éviter toute prise d'alcool. 
 

Le FER ET l'Hépatite C
 
Le foie joue un rôle important dans le métabolisme du fer puisque c'est le principal organe dans le corps qui stocke ce métal. Le régime alimentaire moyen contient environ 10 - 20 mg de fer. o­n élimine seulement environ 10% de ce fer du corps. Les patients ayant une hépatite C chronique o­nt parfois des difficultés à éliminer le fer du corps. Ceci peut avoir comme conséquence une surcharge en fer dans le foie, le sang et divers organes.
 
Le fer excessif peut être très préjudiciable au foie. Les études suggèrent que les niveaux élevés de fer réduisent le taux de réponse des patients présentant l'hépatite C à l'interféron. Ainsi, les patients dont le niveau de fer dans le sérum est élevé devraient limiter les quantités de nourritures riches en fer dans leur régime, tel que les viandes rouges, le foie et les céréales enrichies en fer, et devrait éviter de cuisiner avec les ustensiles enduits de fer.
 

L'Obésité ET l'Hépatite C
 
Des individus ayant un poids excessif présentent souvent des anomalies liées au foie. L'examen du foie peut montrer un éventail d'anomalies s'étendant des dépôts gras dans le foie (stéatose), à l'inflammation (hépatite grasse), ou même à la cirrhose grasse. Cet état s'appelle stéato-hépatite non-alcoolique. Elle se produit principalement chez les femmes obèses d'un certain âge ayant le diabète de type 2 et une hypertriglycéridémie (graisse excessive dans le sang). 
 
Cependant, cette maladie peut également se produire chez les individus du poids normal, sans d'autres maladies associées, et peut également affecter des hommes. La présence de la graisse dans le foie peut agrandir le foie et peut avoir comme conséquence des altérations des fonctions du foie. L'addition de stéato-hépatite son-alcoolique chez les patients présentant l'hépatite C peut empirer les analyses de sang et l'examen physique. Ceci peut changer l'interprétation des résultats et du diagnostic.
 
En cas d'hépatite avec dépôts de gras dans le foie, la perte de poids améliore les anomalies précédentes. Par conséquent, des patients avec une hépatite C chronique sont conseillés de maintenir un poids normal.
 
Pour les personnes qui o­nt un poids excessif, il est crucial de commencer une activité physique progressive et un régime faible en graisses, bien équilibré, pour réduire le poids. Pour les patients diabétiques, un régime limité en sucre devrait être respecté.
 
Un régime faible en cholestérol devrait être suivi par ceux ayant une hypertriglycéridémie. Chez les individus avec une stéato-hépatite non-alcoolique qui sont de poids normal, un régime faible en graisses peut être avantageux.  Il est essentiel que les patients consultent leur médecin avant le commencement de n'importe quel programme diététique ou d'exercice physique. 
 

PROTÉINES ET Hépatite C
 
La prise proportionnée de protéines est très importante pour établir et maintenir la masse musculaire et d'autres fonction vitales de l'organisme. La prise de protéines doit être ajustée sur son poids corporel. Approximativement 0,8 grammes de protéines par kilogramme de poids corporel sont recommandés dans le régime quotidien. Par conséquent, la prise de protéines devrait être entre environ 60 - 120 grammes par jour pour les patients ayant l'hépatite C, à moins qu'une complication de la cirrhose, connue sous le nom d'encéphalopathie, se produise.
 
L'encéphalopathie est une altération de l'état mental. La cause exacte n'est pas entièrement comprise et est probablement multifactorielle. Il a été démontré que la restriction des protéines animale dans le régime et le maintien d'un régime végétarien total, aide à l'inversement de cette condition et améliore la capacité mentale. 
 
SODIUM (SEL) ET Hépatite C
 
La fibrose avancée du foie (cirrhose) peut mener à une accumulation anormale de fluide dans l'abdomen désigné sous le nom de l'ascite. Les patients avec l'hépatite C qui o­nt une ascite doivent suivre des régimes limités en sodium (sel). Chaque gramme de sodium consommé cause l'accumulation de 200 ml de fluide.  Plus la teneur en sel dans le régime est faible, mieux sera contrôlée cette accumulation excessive de liquide.
 
Quoique ce soit difficile, la prise de sodium devrait être limitée à 1 gramme chaque jour, de préférence à 0,5 g par jour. Le patient doit devenir un consommateur averti, lisant attentivement toutes les étiquettes des aliments achetés. Il sera souvent étonné de découvrir quelles nourritures sont riches en sodium. Par exemple, 30 grammes de corn flakes contient 350 mg de sodium; 30 g de parmesan râpé - 528 mg de sodium; une tasse de soupe au poulet et aux nouilles - 1108 mg du sodium; et une cuillère à café de sel de table - 2 325 mg (2.3 g) de sodium!
 
Les viandes, particulièrement les viandes rouges, contiennent beaucoup de sodium et le passage vers un régime végétarien peut souvent devenir nécessaire pour les patients cirrhotiques. Il est conseillé aux patients ayant l'hépatite C chronique sans ascite, de ne pas exagérer dans la prise de sel, bien que leurs restrictions n'aient pas besoin d'être aussi sévères.

Page created in 0,70051598548889 seconds.